Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Journée internationale de la femme 2009 : Femmes et hommes s’unissent pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles

2009-03-05

8 mars 2009 – Cette année, la Journée internationale de la femme aborde un problème qui fait honte à la communauté internationale.

Chaque jour, un peu partout dans le monde, des femmes et des filles affrontent la violence domestique, l’exploitation sexuelle, les sévices sexuels et la traite. Trop souvent, les auteurs de ces crimes sont impunis. Le viol et la violence sexuelle sont de plus en plus utilisés comme armes de guerre dans les situations de conflit.

Dans des endroits comme la République démocratique du Congo, où cinq millions de personnes ont péri dans les conflits, les femmes et les filles qui ont survécu aux violences sexuelles ont souvent subi d’horribles blessures, des traumatismes émotionnels, l’infection au VIH/SIDA et des grossesses non désirées. Ces actes de violence ont des conséquences catastrophiques à long terme sur la vie de ces filles et de ces femmes, et sur les sociétés entières.

Les mères qui survivent à la violence sont souvent moins à même de répondre aux besoins physiques et psychologiques de leurs enfants, ce qui, à son tour, compromet le développement des aptitudes sociales et le bien-être affectif de leurs enfants.

Les hommes et les garçons ont un rôle considérable à jouer pour mettre fin à la violence contre les femmes. Pour cela, l’un des moyens les plus importants consiste à mettre sur pied des programmes et activités qui éduquent les hommes et les garçons, en les incitant à prendre leurs responsabilités et à abandonner les attitudes et pratiques qui perpétuent la violence.

Au cours des mes déplacements, j’ai rencontré beaucoup de femmes et de filles victimes de la violence, notamment la violence sexuelle. La douleur dans leur regard est inoubliable. Leur vie, indéniablement, a changé pour toujours.

Partout dans le monde, les gens doivent travailler ensemble pour mettre fin à la violence contre les femmes et les enfants, il s’agit là d’une obligation et d’un impératif moral à la fois.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca