Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L’UNICEF a déclaré être extrêmement préoccupé par les conséquences de l’escalade du conflit en Somalie sur les enfants

2011-11-18

Au cours du mois d’octobre, 24 enfants ont perdu la vie et 58 autres ont été gravement blessés.

NAIROBI, Kenya, le 15 novembre 2011 – L’UNICEF a déclaré être extrêmement préoccupé par les conséquences de l’escalade du conflit en Somalie sur les enfants.

« Un nombre croissant d’enfants et de civils se trouvent au beau milieu des attaques et des échanges de tirs ayant lieu dans le sud et le centre de la Somalie » explique monsieur Sikander Khan, le représentant de l’UNICEF en Somalie. « Au cours des dernières semaines, nous avons constaté une augmentation très inquiétante du nombre d’enfants tués ou grièvement blessés. »

Selon le mécanisme de surveillance et de signalement des violations graves des droits de l’enfant, en octobre seulement, 24 enfants ont perdu la vie dans le conflit, ce qui représente près du double du nombre confirmé de décès d’enfants survenus chaque mois de cette année. De plus, selon un chiffre officiel, toujours au cours du mois d’octobre, 58 enfants ont subi des blessures graves en raison du conflit armé dans ce pays, soit le nombre le plus élevé d’enfants blessés comparativement aux autres mois de l’année. En 2011, à ce jour, le mécanisme de surveillance et de signalement des violations des droits de l’enfant a confirmé que près de 300 enfants avaient été grièvement blessés et que plus de 100 avaient été tués dans ce conflit qui perdure.

« Bien que nous ayons pu confirmer ces chiffres, il est fort probable qu’ils soient en réalité encore plus élevés, car de nombreux cas d’enfants tués ou blessés n’ont pas été confirmés ou signalés », précise monsieur Khan.  

Le recrutement et l’utilisation d’enfants dans les conflits armés, ainsi que les violences sexuelles à l’égard des enfants et des femmes, sont également une réalité très préoccupante. Cette année, le mécanisme de surveillance et de signalement des violations des droits de l’enfant a confirmé que plus de 600 enfants avaient été recrutés et utilisés dans le conflit armé et que plus de 200 autres, des jeunes filles pour la plupart, avaient été violés. 

« La vie des enfants en Somalie est de plus en plus menacée dans ce conflit qui ne cesse de prendre de l’ampleur. En vertu du droit international, nous demandons instamment à toutes les parties en conflit en Somalie de mettre fin aux meurtres, aux mutilations, au recrutement d’enfants dans les forces armées et aux viols dont ils font l’objet. Tous les enfants doivent immédiatement bénéficier d’une protection contre les actes hostiles », affirme monsieur Khan.

L’escalade de la violence menace également l’acheminement de l’aide humanitaire aux personnes qui en ont besoin.  

« Parmi les centaines de milliers d’enfants qui font déjà face à une situation de vie ou de mort, en raison de la famine et des maladies, un grand nombre risque de se voir retirer une aide qui est pourtant essentielle à leur survie. Nous faisons appel à tous les acteurs pour nous aider à répondre pleinement et rapidement aux besoins urgents des enfants et des femmes en Somalie. La vie de milliers d’enfants est en jeu, sous nos yeux », déclare le représentant de l’UNICEF.

NOTE DE LA RÉDACTION :

Depuis la fin de 2005, conformément aux résolutions 1612 (2005), 1882 (2009) et 1998 (2011) du Conseil de sécurité, le mécanisme de l’ONU surveille les violations graves des droits de l’enfant par les parties jouant un rôle dans le conflit en Somalie. Au cours des dernières années, des renseignements ont ainsi été recueillis sur les violations graves des droits de l’enfant : l’assassinat et la mutilation d’enfants, leur recrutement et leur utilisation comme soldats par des forces et groupes armés, le viol et autres actes de violence sexuelle à leur égard, les enlèvements, les attaques dirigées contre des écoles et des hôpitaux et le refus d'autoriser l’accès des organismes humanitaires aux enfants.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient des programmes de santé et de nutrition pour les enfants ainsi que des programmes d’approvisionnement en eau potable et d'assainissement, dispense une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et protège les enfants contre la violence, l'exploitation, ainsi que le VIH et le sida. L'UNICEF est entièrement tributaire des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca