Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L’UNICEF accorde la priorité aux enfants les plus durement touchés par les conséquences du typhon Haiyan, tandis que les communautés détruites entament la reconstruction

2014-02-10

MANILLE, Philippines, le 7 février 2014 – Trois mois après qu’un super-typhon a dévasté le centre des Philippines, le long chemin vers le retour à une vie normale a commencé pour les enfants dont la vie a été bouleversée par Haiyan.

Grâce à l’aide de l’UNICEF et de ses partenaires, quelque 420 000 enfants se trouvant dans les régions les plus dévastées ont maintenant recommencé à aller à l’école sous des tentes, ainsi que dans des établissements réparés et des écoles de fortune. Ils utilisent du matériel pédagogique provenant d’Écoles en boîte, de trousses pour le développement du jeune enfant et de trousses récréatives de l’UNICEF. La campagne de la rentrée scolaire continuera de s’élargir, et mettra l’accent sur la nouvelle année scolaire qui débutera en juin 2014.

Il reste toutefois beaucoup de travail à faire pour relever des défis importants, comme le déplacement massif et continu de familles et de communautés, les infrastructures endommagées, la perte de moyens de subsistance, et la menace croissante de maladies comme la dengue et la rougeole.

Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan a dévasté de grandes régions du centre des Philippines, bouleversant la vie de 14,1 millions de personnes, dont 5,9 millions d’enfants. Après une évaluation de la vulnérabilité des populations, l’UNICEF, en partenariat avec les gouvernements locaux, a déterminé d’accorder davantage d’attention aux 40 municipalités les plus gravement touchées où vivent quelque 1,34 million de personnes, dont 558 000 enfants.

« Jusqu’à présent, notre objectif consistait à apporter une aide essentielle aux enfants et aux communautés les plus durement touchés par le typhon, et dont la vie est particulièrement en danger. Nous faisons de véritables progrès, mais il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour faire respecter à nouveau les droits de ces enfants et leur redonner la possibilité de réaliser leur plein potentiel. Le personnel de l’UNICEF travaille jour et nuit pour apporter une aide d’urgence », a expliqué Angela Kearney, une représentante de l’UNICEF aux Philippines.

En collaboration avec les paliers national et régionaux du gouvernement des Philippines, ainsi qu’avec des agences partenaires d’aide humanitaire, l’UNICEF a établi une présence dans les régions les plus touchées afin d’accélérer les interventions d’aide et de secours.

L’UNICEF et ses partenaires jouent un rôle déterminant dans ces régions en ce qui concerne la restauration de l’accès à l’eau potable et des systèmes d’assainissement; la vaccination contre des maladies dangereuses en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) afin de favoriser la santé de l’enfant; le traitement de la malnutrition maternelle et néonatale; le rétablissement des capacités en matière d’éducation et de développement du jeune enfant; et relativement à la protection de l’enfant contre les mauvais traitements et l’exploitation.

« Chaque jour, nous élargissons notre soutien, afin de nous assurer que les besoins des enfants sont comblés et que leurs droits sont respectés. Et, tandis que nous apportons notre aide, nous regardons vers l’avenir et veillons à ce que tout ce qui est reconstruit soit plus résistant aux catastrophes, et à tout ce qui peut survenir dans le futur », a ajouté madame Kearney.

La planification des interventions d’urgence de l’UNICEF comprend la transition des secours d’urgence jusqu’à l’aide à la reconstruction à long terme. Elle procure également un soutien visant à renforcer la capacité des institutions nationales et municipales à veiller à ce que les besoins de l’enfant soient comblés dans le cadre des programmes nationaux et régionaux de gestion des risques et d’intervention en cas de catastrophe.

Aide apportée jusqu’à présent :

Eau et hygiène

Depuis le mois de novembre, des trousses et des produits de purification de l’eau, ainsi que des contenants pour l’eau, ont été distribués à quelque 925 500 personnes dont la vie est bouleversée au Samar oriental, à Leyte et à Capiz; des latrines avec dalle et des toilettes portables ont été fournies, et près de 70 000 personnes en bénéficient à Capiz, au Samar oriental et à Leyte; et des trousses de produits d’hygiène ont été distribuées à 231 000 personnes au Samar oriental, à Leyte, à Capiz, à Iloilo et à Cebu.

Santé

L’UNICEF aide le ministère de la Santé à restaurer les programmes de vaccination communautaires de routine en mettant en place des fournitures, et en assurant dans les régions prioritaires le rétablissement d’une chaîne du froid résistante aux catastrophes.

La rougeole, la dengue et la diarrhée représentent un risque. Avec l’aide de l’UNICEF et de ses partenaires, le ministère de la Santé a mené une campagne de vaccination contre la rougeole; il s’emploie entre autres à éliminer les sites de reproduction des moustiques, de même qu’à mettre au point des plans de prévention et d’intervention contre la dengue dans les régions touchées. Plus de 4 000 cas de diarrhée ont également été signalés dans ces régions, les fortes pluies tombées depuis le passage du typhon ayant aggravé la situation.

En collaboration avec le ministère de la Santé, l’OMS et d’autres partenaires, l’UNICEF s’emploie à accroître la capacité des autorités locales à prévenir les épidémies de diarrhée aqueuse aiguë, de dengue et d’autres maladies apparentées, de même qu’à renforcer les capacités locales en matière de diagnostic et de traitement des maladies, ce qui inclut l’établissement de centres de traitement.

Alimentation

Plus de 8 000 femmes enceintes, femmes allaitantes et intervenantes ont reçu des conseils et un soutien concernant l’alimentation des bébés et des jeunes enfants dans 43 espaces amis des mères et des bébés soutenus par l’UNICEF. L’organisme travaille en collaboration avec le Conseil national de l’alimentation des Philippines afin d’aider le pays à atteindre l’objectif visant à apporter une aide d’urgence aux enfants, ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes, dans plus de 1 000 barangays (villages) se trouvant dans les régions touchées.

Le dépistage nutritionnel de plus de 97 000 enfants âgés de moins de 5 ans dans les régions les plus touchées est maintenant terminé : 159 enfants gravement dénutris ont été admis dans des programmes d’alimentation thérapeutique et complémentaire.

Éducation et développement du jeune enfant

L’UNICEF a mis sur pied 1 244 espaces d’apprentissage temporaires pouvant accueillir plus de 124 000 enfants.

Protection de l’enfant

L’UNICEF et ses principaux partenaires ont procuré des trousses pour le développement du jeune enfant, ainsi que des trousses récréatives et des tentes à 79 espaces adaptés aux enfants pouvant en accueillir plus de 13 500. Un accès à des services d’aide psychosociale a également été fourni, afin d’aider les enfants à surmonter les traumatismes émotionnels et psychologiques liés à la crise.

Des programmes de recherche et de réunification rapide des familles soutenus par l’UNICEF ont permis d’identifier et de signaler 92 enfants non accompagnés et séparés de leurs proches; leur situation est désormais entre les mains des autorités gouvernementales compétentes. Cinquante groupes d’action communautaire et des bénévoles œuvrant pour la protection des personnes déplacées ont été formés afin d’assurer la sécurité et une protection accrue aux femmes et aux enfants vulnérables; cette formation a aussi été offerte à un plus grand nombre de personnes, afin d’apporter une aide dans huit centres d’évacuation et des sites transitoires à haut risque.

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

MANILLE, Philippines, le 7 février 2014 – Trois mois après qu’un super-typhon a dévasté le centre des Philippines, le long chemin vers le retour à une vie normale a commencé pour les enfants dont la vie a été bouleversée par Haiyan.

Grâce à l’aide de l’UNICEF et de ses partenaires, quelque 420 000 enfants se trouvant dans les régions les plus dévastées ont maintenant recommencé à aller à l’école sous des tentes, ainsi que dans des établissements réparés et des écoles de fortune. Ils utilisent du matériel pédagogique provenant d’Écoles en boîte, de trousses pour le développement du jeune enfant et de trousses récréatives de l’UNICEF. La campagne de la rentrée scolaire continuera de s’élargir, et mettra l’accent sur la nouvelle année scolaire qui débutera en juin 2014.

Il reste toutefois beaucoup de travail à faire pour relever des défis importants, comme le déplacement massif et continu de familles et de communautés, les infrastructures endommagées, la perte de moyens de subsistance, et la menace croissante de maladies comme la dengue et la rougeole.

Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan a dévasté de grandes régions du centre des Philippines, bouleversant la vie de 14,1 millions de personnes, dont 5,9 millions d’enfants. Après une évaluation de la vulnérabilité des populations, l’UNICEF, en partenariat avec les gouvernements locaux, a déterminé d’accorder davantage d’attention aux 40 municipalités les plus gravement touchées où vivent quelque 1,34 million de personnes, dont 558 000 enfants.

« Jusqu’à présent, notre objectif consistait à apporter une aide essentielle aux enfants et aux communautés les plus durement touchés par le typhon, et dont la vie est particulièrement en danger. Nous faisons de véritables progrès, mais il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour faire respecter à nouveau les droits de ces enfants et leur redonner la possibilité de réaliser leur plein potentiel. Le personnel de l’UNICEF travaille jour et nuit pour apporter une aide d’urgence », a expliqué Angela Kearney, une représentante de l’UNICEF aux Philippines.

En collaboration avec les paliers national et régionaux du gouvernement des Philippines, ainsi qu’avec des agences partenaires d’aide humanitaire, l’UNICEF a établi une présence dans les régions les plus touchées afin d’accélérer les interventions d’aide et de secours.

L’UNICEF et ses partenaires jouent un rôle déterminant dans ces régions en ce qui concerne la restauration de l’accès à l’eau potable et des systèmes d’assainissement; la vaccination contre des maladies dangereuses en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) afin de favoriser la santé de l’enfant; le traitement de la malnutrition maternelle et néonatale; le rétablissement des capacités en matière d’éducation et de développement du jeune enfant; et relativement à la protection de l’enfant contre les mauvais traitements et l’exploitation.

« Chaque jour, nous élargissons notre soutien, afin de nous assurer que les besoins des enfants sont comblés et que leurs droits sont respectés. Et, tandis que nous apportons notre aide, nous regardons vers l’avenir et veillons à ce que tout ce qui est reconstruit soit plus résistant aux catastrophes, et à tout ce qui peut survenir dans le futur », a ajouté madame Kearney.

La planification des interventions d’urgence de l’UNICEF comprend la transition des secours d’urgence jusqu’à l’aide à la reconstruction à long terme. Elle procure également un soutien visant à renforcer la capacité des institutions nationales et municipales à veiller à ce que les besoins de l’enfant soient comblés dans le cadre des programmes nationaux et régionaux de gestion des risques et d’intervention en cas de catastrophe.

Aide apportée jusqu’à présent :

Eau et hygiène

Depuis le mois de novembre, des trousses et des produits de purification de l’eau, ainsi que des contenants pour l’eau, ont été distribués à quelque 925 500 personnes dont la vie est bouleversée au Samar oriental, à Leyte et à Capiz; des latrines avec dalle et des toilettes portables ont été fournies, et près de 70 000 personnes en bénéficient à Capiz, au Samar oriental et à Leyte; et des trousses de produits d’hygiène ont été distribuées à 231 000 personnes au Samar oriental, à Leyte, à Capiz, à Iloilo et à Cebu.

Santé

L’UNICEF aide le ministère de la Santé à restaurer les programmes de vaccination communautaires de routine en mettant en place des fournitures, et en assurant dans les régions prioritaires le rétablissement d’une chaîne du froid résistante aux catastrophes.

La rougeole, la dengue et la diarrhée représentent un risque. Avec l’aide de l’UNICEF et de ses partenaires, le ministère de la Santé a mené une campagne de vaccination contre la rougeole; il s’emploie entre autres à éliminer les sites de reproduction des moustiques, de même qu’à mettre au point des plans de prévention et d’intervention contre la dengue dans les régions touchées. Plus de 4 000 cas de diarrhée ont également été signalés dans ces régions, les fortes pluies tombées depuis le passage du typhon ayant aggravé la situation.

En collaboration avec le ministère de la Santé, l’OMS et d’autres partenaires, l’UNICEF s’emploie à accroître la capacité des autorités locales à prévenir les épidémies de diarrhée aqueuse aiguë, de dengue et d’autres maladies apparentées, de même qu’à renforcer les capacités locales en matière de diagnostic et de traitement des maladies, ce qui inclut l’établissement de centres de traitement.

Alimentation

Plus de 8 000 femmes enceintes, femmes allaitantes et intervenantes ont reçu des conseils et un soutien concernant l’alimentation des bébés et des jeunes enfants dans 43 espaces amis des mères et des bébés soutenus par l’UNICEF. L’organisme travaille en collaboration avec le Conseil national de l’alimentation des Philippines afin d’aider le pays à atteindre l’objectif visant à apporter une aide d’urgence aux enfants, ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes, dans plus de 1 000 barangays (villages) se trouvant dans les régions touchées.

Le dépistage nutritionnel de plus de 97 000 enfants âgés de moins de 5 ans dans les régions les plus touchées est maintenant terminé : 159 enfants gravement dénutris ont été admis dans des programmes d’alimentation thérapeutique et complémentaire.

Éducation et développement du jeune enfant

L’UNICEF a mis sur pied 1 244 espaces d’apprentissage temporaires pouvant accueillir plus de 124 000 enfants.

Protection de l’enfant

L’UNICEF et ses principaux partenaires ont procuré des trousses pour le développement du jeune enfant, ainsi que des trousses récréatives et des tentes à 79 espaces adaptés aux enfants pouvant en accueillir plus de 13 500. Un accès à des services d’aide psychosociale a également été fourni, afin d’aider les enfants à surmonter les traumatismes émotionnels et psychologiques liés à la crise.

Des programmes de recherche et de réunification rapide des familles soutenus par l’UNICEF ont permis d’identifier et de signaler 92 enfants non accompagnés et séparés de leurs proches; leur situation est désormais entre les mains des autorités gouvernementales compétentes. Cinquante groupes d’action communautaire et des bénévoles œuvrant pour la protection des personnes déplacées ont été formés afin d’assurer la sécurité et une protection accrue aux femmes et aux enfants vulnérables; cette formation a aussi été offerte à un plus grand nombre de personnes, afin d’apporter une aide dans huit centres d’évacuation et des sites transitoires à haut risque.

-30-

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca