Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L’UNICEF intensifie son action vis-à-vis de l’épidémie de choléra en Haïti et lance une campagne massive de mobilisation sociale

2010-11-24

PORT-AU-PRINCE, Haïti, le 23 novembre 2010 – De concert avec les organisations non gouvernementales (ONG) internationales partenaires, l’UNICEF renforce son action auprès des structures médicales pour endiguer l’épidémie. En collaboration avec le ministère de la Santé et l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), l’UNICEF intensifie son aide dans les centres et unités de traitement du choléra, et aux points de distribution des sels de réhydratation orale. Le taux de mortalité demeure alarmant et les enfants, qui représentent plus de la moitié de la population haïtienne, continuent de payer un lourd tribut à la maladie.

La présidente et chef de la direction d’UNICEF Canada intérimaire, madame Kimberley Moran, et Nancy Radford, spécialiste des communications du bureau d’UNICEF Québec, sont revenues il y a quelques jours d’Haïti où elles ont visité les régions touchées par le choléra et assisté aux préparatifs de la campagne de mobilisation massive de l’UNICEF. « Haïti traverse une période très difficile. L’épidémie de choléra et les tensions entourant les élections présidentielles qui ont perturbé les efforts humanitaires ont rendu les enfants extrêmement vulnérables, » explique madame Moran..

Plus de trois semaines après l’éclosion, une stratégie de mobilisation communautaire et sociale a été mise sur pied à l’échelle nationale, appuyée par des moyens de communication de masse comme la radio, la télévision et SMS afin de joindre au moins quatre-vingts pour cent de la population totale. La stratégie a été mise en œuvre en collaboration avec les ministères sectoriels, des bénévoles, des groupes de la société civile, le réseau de téléphonie cellulaire Voilà et d’autres groupes du secteur privé. Parallèlement à ce programme, l’UNICEF a élaboré une stratégie nationale et communautaire et un plan de mobilisation sociale massive.

L’UNICEF et ses partenaires ont également diffusé des messages de prévention dans 5 000 écoles vulnérables, joignant ainsi 1,2 million d’enfants, et dans 600 centres résidentiels de soins desservant plus de 30 000 enfants. 

« De concert avec le gouvernement et nos principaux partenaires, nous coordonnons activement la distribution de fournitures d’urgence ainsi que la mise en œuvre d’une stratégie de mobilisation sociale », explique madame Françoise Gruloos-Ackermans, représentante de l’UNICEF en Haïti. « Dimanche, une de nos équipes a diffusé des messages à l’église Sacré-Cœur dans la capitale. Notre objectif vise à appuyer un plus grand nombre de réseaux sociaux afin d’accroître la portée de notre campagne de mobilisation. »

L’UNICEF s’emploie à soutenir les communautés où sévit déjà l’épidémie et à procurer des fournitures comme du savon, des comprimés de purification de l’eau et des trousses d’hygiène afin d’endiguer la propagation de la maladie. Quarante structures médicales et 74 partenaires, incluant Médecins sans frontières (MSF), prêtent main-forte à l’UNICEF. Depuis l’apparition de l’épidémie de choléra, l’UNICEF distribue des fournitures essentielles à la survie, déjà sur place ou expédiées :
- 13,8 millions de comprimés aquatabs ;
- 2 millions de sachets de sels de réhydratation orale ;
- 610 000 pains de savon ;
- 7,770 kg de produits chlorés ;
- 763 tentes pour aménager des centres ou unités de traitement du choléra.

L’ampleur de l’épidémie requiert une intervention à grande échelle au niveau national, notamment la mise en œuvre de mesures visant à promouvoir l’adoption de comportements favorisant la santé et à sensibiliser la population à la nécessité de se faire soigner dès l’apparition des premiers symptômes de la maladie. Les hôpitaux du pays ont un besoin urgent de personnel médical spécialisé comme des infirmières et des infirmiers ainsi que des agentes et agents sanitaires. « L’UNICEF se joint à d’autres partenaires pour lancer un appel urgent aux infirmières et aux infirmiers possédant une expérience antérieure en traitement du choléra à l’intérieur comme à l’extérieur du pays pour qu’ils apportent leur concours à la lutte contre la maladie », déclare Madame Gruloos-Ackermans.

-30-

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est le chef de file mondial des organismes humanitaires et des agences de développement axés sur l’aide à l’enfance. Grâce à des programmes novateurs, ainsi qu’à la promotion et à la défense des droits de l’enfant, nous protégeons ces droits et sauvons la vie d’enfants dans pratiquement chaque pays du monde. Notre portée mondiale, notre influence sans égale sur les décideurs et nos divers partenariats nous permettent de contribuer largement à façonner un monde digne des enfants, où aucun d’entre eux ne mourrait de causes évitables. Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine, leur religion ou leur opinion politique. Pour obtenir davantage de renseignements sur l’UNICEF, veuillez visiter notre site Web au /

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca