Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

La plus jeune nation du monde a été créée il y a un an : l’avenir des enfants du Soudan du Sud est précaire

2012-07-09

 

Toronto/Juba, le 6 juillet 2012 – À l’aube du premier anniversaire de l’indépendance du Soudan du Sud, l’UNICEF demande que les droits et le bien-être des enfants deviennent immédiatement une priorité dans le cadre du développement du pays. Comme la moitié de la population du pays est âgée de moins de 18 ans, il est essentiel d’investir davantage dans ses plus jeunes citoyens et citoyennes, afin d’assurer la croissance et la stabilité de cette nation.

Dans ce pays aux prises avec des crises multiples, dont une grave insécurité alimentaire, la mise en œuvre de mesures d’austérité par le gouvernement, l'afflux constant de réfugiés et le risque permanent de conflit, il est plus que jamais nécessaire de protéger les droits des enfants.

« Investir en faveur des enfants du Soudan du Sud doit constituer une priorité afin de maintenir la paix et la prospérité dans le pays, et de favoriser le développement d’une génération qui pourra contribuer à la consolidation de la nation », déclare le président et chef de la direction d’UNICEF Canada, David Morley. « Les enfants doivent être protégés des conflits et avoir accès à des soins de santé et à une éducation. L’avenir du Soudan du Sud repose sur ses citoyens et citoyennes les plus jeunes. »

Le pays a hérité de certains des pires indicateurs sociaux au monde, notamment de l’un des taux de mortalité infantile et maternelle les plus élevés, de taux élevés d’analphabétisme et de malnutrition, et d'une infrastructure très limitée. Ces indicateurs font du Soudan du Sud l’un des endroits les plus risqués où naître à l’échelle mondiale.

Soixante-dix pour cent des jeunes âgés de 6 à 17 ans n’ont jamais mis les pieds dans une classe et le taux de jeunes qui terminent leurs études primaires atteint à peine 10 pour cent, soit un des plus faibles taux en la matière à l’échelle mondiale. Les filles demeurent particulièrement désavantagées en ce qui a trait à l’accès à l’éducation, en plus de rester vulnérables aux pratiques sociales néfastes comme le mariage et les grossesses précoces. Malgré une diminution du taux de mortalité chez les enfants âgés de moins de 5 ans, on estime qu’un enfant sur 9 meurt avant son cinquième anniversaire et que 20 pour cent souffrent de malnutrition.

L’eau, l’assainissement et l’hygiène constituent la base des droits fondamentaux des enfants et, par conséquent, celle du développement national; malheureusement, seulement 13 pour cent d’entre eux ont accès à des installations sanitaires adéquates.

Au cours de la dernière année, le gouvernement, aidé par l’UNICEF et des partenaires en matière de développement, s’est employé à mettre en place une infrastructure absolument indispensable au secteur social, tout en accordant également la priorité au renforcement des capacités et à l’amorce d’un processus visant à contrer les tendances négatives relativement au développement de l’enfant.

L’UNICEF est fier d’être associé à la mise en œuvre d’un certain nombre de politiques importantes, qui sont essentielles à l’avenir de la nation. Des cadres stratégiques ont été développés en matière d’éducation, d’eau et d’assainissement et de justice pour les enfants. En signant une entente de principe, l’Armée de libération du peuple du Soudan a réitéré son engagement à démobiliser tous les enfants de ses rangs.

L’UNICEF s’emploie à fournir de nouvelles sources d’approvisionnement en eau, à remettre en état les anciennes et à établir un système centralisé de données, afin d’améliorer le partage de l’information. Depuis cinq ans, nous avons observé une augmentation de 40 pour cent dans l’accès à des sources améliorées d’eau potable. Au cours des années passées, les efforts se sont intensifiés pour assurer aux enfants des écoles parmi les plus défavorisées un meilleur environnement d’apprentissage, notamment en mettant l’accent sur la protection contre les maladies évitables.

Les différends entre le Soudan et le Soudan du Sud continuent d’engendrer des répercussions sur les enfants. Depuis la fin de 2010, plus de 400 000 enfants au Soudan du Sud sont revenus du Soudan. L’UNICEF a déployé de grands efforts de réintégration, en plus d’appuyer un protocole d’entente entre les deux pays relatif à la protection des enfants d’origine sud-soudanaise séparés de leurs parents et non accompagnés, ayant été identifiés au Soudan, afin de s’assurer que leurs intérêts demeurent la priorité.

« Les enfants continuant de subir les conséquences des nombreuses disputes, nous avons maintenu une intervention de première ligne pour dénouer la situation humanitaire qui résulte du conflit et des déplacements, indique Yasmin Ali Haque, représentante de l’UNICEF au Soudan du Sud. Les enfants de ce pays méritent un avenir prometteur et il est essentiel de prévoir effectuer des investissements à long terme qui se traduisent en retombées positives concrètes pour eux. »


À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant qu’agence des Nations Unies, nous sommes présents dans 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre détermination et notre portée sont sans égales : aucun endroit n’est trop éloigné pour nous empêcher d’aider un enfant à survivre.

Le 13 juillet, se tiendra à Juba une conférence TEDx, intitulée « New Nation, New Ideas » (Nouvelle nation, nouvelles idées) , une première au Soudan du Sud. L’événement permettra de faire connaître les idées de penseurs sud-soudanais désireux de créer des changements positifs et des retombées bénéfiques au sein de leur nouvelle nation.  

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca