Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Le gouvernement britannique accroît sa contribution en faveur de l’UNICEF

2011-03-05

NEW YORK , le 6 mars 2011 – À la suite d’une récente évaluation des interventions de l’UNICEF sur le terrain, qui a révélé l’extrême efficacité de l’organisme à obtenir des résultats lorsqu’il était question de garder les enfants en bonne santé et de garantir leur accès à une éducation de qualité, le gouvernement britannique va presque doubler son soutien de base à l’organisme.

« Neuf organisations ont été évaluées comme constituant un bon investissement pour le contribuable britannique, a expliqué monsieur Andrew Mitchell, secrétaire d’État britannique pour le développement international. Le travail de l’UNICEF visant à garder les enfants en bonne santé et à assurer leur accès à une éducation de qualité permet d’obtenir des résultats auxquels le contribuable britannique peut être fier d’avoir participé. »

La contribution annuelle du gouvernement britannique a presque doublé, passant de 21 millions de livres, soit 35,2 millions de dollars, en 2010-2011 à 40 millions de livres, soit 65,3 millions de dollars, en 2011-2012. La contribution étant versée pour le soutien des activités de base et n’étant pas affectée à des programmes en particulier, elle permet une grande rapidité d’intervention et une souplesse dans la prestation de l’aide sur le terrain.

Exécutée sur demande du ministère britannique du Développement international (DFID), l’évaluation de l’aide multilatérale a examiné dans quelle mesure les contributions du Royaume-Uni aux organisations internationales donnaient les meilleurs résultats.

L’évaluation a révélé que l’UNICEF était en mesure d’obtenir des résultats impressionnants en matière de lutte contre la mortalité chez les enfants, de santé maternelle, d’éducation et de lutte contre le VIH et le sida : ces enjeux sont tous étroitement liés aux objectifs d’aide du gouvernement britannique.

Le Royaume-Uni a également souligné que l’UNICEF offrait plusieurs programmes venant en aide aux enfants lors de situations de conflit et dans les pays où la situation est précaire. À la lumière des résultats de l’évaluation, le gouvernement britannique cherche à élargir son travail dans les pays où la situation est préoccupante, quinze d’entre eux comptant parmi les vingt pays les moins nantis du monde.

Le directeur général de l’UNICEF, monsieur Anthony Lake, s’est réjoui de l’aide accordée par le Royaume-Uni afin d’améliorer la vie d’enfants vulnérables du monde entier.

« L’UNICEF est profondément reconnaissant de la générosité de la population du Royaume-Uni; nous travaillerons sans relâche pour mériter sa confiance et obtenir les meilleurs résultats possible pour les enfants qui ont les besoins les plus criants. »

L’UNICEF a adopté une stratégie fondée sur l’équité et centrée sur les enfants ainsi que les familles les plus vulnérables, afin d’atteindre plus rapidement et à moindre coût les objectifs du Millénaire pour le développement visant à réduire le taux de mortalité chez les enfants et à améliorer la santé maternelle. L’approche de l’UNICEF pourrait permettre d’éviter des millions de décès de mères et d’enfants d’ici 2015. Grâce au soutien de l’organisme, plus de 140 millions d’enfants ont été vaccinés contre la rougeole en 2009, dont 63 millions dans le cadre de campagnes intégrées lors desquelles 13,3 millions de doses de médicaments vermifuges ont été distribuées.

L’UNICEF utilisera l’aide supplémentaire du gouvernement britannique pour renforcer ses efforts visant à réduire davantage les taux de mortalité juvénile et maternelle. Pour ce faire, l’organisme augmentera les interventions communautaires en santé publique, en particulier dans les communautés les plus démunies et les plus isolées. L’organisme utilisera également ce soutien pour scolariser un plus grand nombre d’enfants, pour améliorer la qualité de l’éducation en formant un plus grand nombre d’enseignantes et d’enseignants, et en rendant l’apprentissage des enfants plus pertinent pour leur avenir.

L’évaluation a également révélé que l’UNICEF avait le potentiel de devenir encore plus efficace en confortant sa position de chef de file lors d’interventions d’urgence humanitaire, en travaillant en plus étroite collaboration auprès des autres agences des Nations Unies, et en démontrant dans une plus grande mesure sa portée et son efficacité.

-30-

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est le chef de file mondial des organismes humanitaires et des agences de développement axés sur l’aide à l’enfance. Grâce à des programmes novateurs, ainsi qu’à la promotion et à la défense des droits de l’enfant, nous protégeons ces droits et sauvons la vie d’enfants dans pratiquement chaque pays du monde. Notre portée mondiale, notre influence sans égale sur les décideurs et nos divers partenariats nous permettent de contribuer largement à façonner un monde digne des enfants, où aucun d’entre eux ne mourrait de causes évitables. Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. Pour obtenir davantage de renseignements sur l’UNICEF, visitez le www.unicef.ca.

 

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca