Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Le taux de précipitations le plus bas depuis 50 ans constitue une nouvelle menace pour les enfants en Syrie et dans la région

2014-06-06

Les défis sont encore plus difficiles à relever en raison de l’épuisement des fonds pour les programmes d’eau, d’assainissement et d’hygiène, déclare l’UNICEF

AMMAN/GENÈVE, le 6 juin 2014 – Des régions de la Syrie connaissent leur taux de précipitations le plus bas depuis plus d’un demi-siècle, ce qui met la vie de plus de quatre millions d’enfants en danger dans ce pays qui est déjà déchiré par la guerre, a déclaré aujourd’hui l’UNICEF. L’organisme a affirmé que sa propre mission visant à atténuer l’aggravation de la crise en matière d’eau et d’assainissement dans la région n’a été financée qu’à 20 pour cent pour l’année 2014.

La pénurie d’eau est maintenant si grave en Syrie qu’elle pourrait bientôt inciter davantage de civils à quitter leur demeure; ils viendraient alors s’ajouter aux 6,5 millions de personnes déjà déplacées en raison du conflit. Au Liban et en Jordanie, les tensions qui existent entre les communautés locales et les personnes réfugiées syriennes se trouvent accentuées par la rivalité pour l’accès aux ressources limitées et la diminution des réserves d’eau.

La sécheresse actuelle, combinée à plus de trois années de conflit qui ont causé la destruction de nombreuses infrastructures syriennes d’approvisionnement en eau, a de graves répercussions sur la disponibilité de l’eau. Afin d’attirer l’attention sur la gravité du problème, l’UNICEF a publié aujourd’hui une alerte spéciale sur la situation relative à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, intitulée Drying up: The growing water crisis facing Syria and the region (Sources d’eau taries : la crise croissante de l’eau en Syrie et dans la région).

« La rareté de l’eau potable, en plus du conflit qui sévit actuellement et de la chaleur estivale intense, augmente le risque de nouveaux déplacements de populations et de propagation de maladies chez les enfants vulnérables », explique Maria Calivis, la directrice régionale de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Madame Calivis ajoute que les plans élaborés par l’UNICEF et ses partenaires afin d’assurer l’utilisation la plus efficace des ressources en eau dans la région sont menacés par le manque de fonds.

« Nous comptons sur nos généreux donateurs et donatrices et souhaitons qu’ils se manifestent. Sinon, nous serons obligés de tout arrêter ou de réduire certaines de nos opérations, ce qui exposerait encore plus les enfants vulnérables aux maladies d’origine hydrique et aux autres infections contagieuses », conclut madame Calivis.

-30-

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca