Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Les 10 nouvelles qui n’ont pas fait la une en 2012 : lorsque la vie d’enfants est en jeu

2012-12-19

Montréal, le 19 décembre 2012 – UNICEF Canada publie aujourd’hui un rapport sur les principales causes de mortalité chez les enfants dont on a peu entendu parler au Canada au cours de la dernière année.

Chaque jour, partout dans le monde, 19 000 enfants meurent de causes pour la plupart évitables.

« Ces décès sont inacceptables. La vie de presque tous ces enfants pourrait être sauvée en faisant simplement en sorte qu’ils aient accès à de l’eau potable, à des médicaments, à de la nourriture ou à la protection de base dont ils ont besoin », a déclaré le président et chef de la direction d’UNICEF Canada, monsieur David Morley. « UNICEF Canada croit que les Canadiennes et les Canadiens doivent être au courant que des enfants meurent, mais aussi de ce qui est mis en œuvre pour assurer leur survie.»

Parmi ces histoires dont on a peu entendu parler cette année figurent de graves menaces qui pèsent sur la vie des enfants telles que le risque accru de décès chez les bébés de jeunes filles mariées précocement, l’échec des efforts mondiaux à mettre fin à la défécation en plein air qui constitue une cause importante de diarrhée qui elle tue 700 000 enfants chaque année, ainsi que l’accès limité aux médicaments nécessaires pour traiter le VIH et empêcher sa propagation chez les enfants.

Le rapport met en lumière les situations d’urgence silencieuses ainsi que de nouvelles menaces telles que la crise de dénutrition qui sévit au Yémen, l’urgence silencieuse que représente le nombre élevé de décès d’enfants par noyade en Asie et la préoccupation croissante concernant le long combat mené contre le paludisme et la peur que les progrès accomplis dans ce domaine ne soient freinés en raison des effets néfastes des changements climatiques sur la planète.

Cependant, il faut aussi souligner l’accomplissement d’importantes réalisations qui ont contribué à sauver la vie d’enfants en 2012.

Le rapport mentionne la vaccination contre la méningite de la cent millionième personne, l’éradication du tétanos maternel et néonatal dans cinq pays et l’élaboration d’un plan d’action international visant à sauver la vie de six millions de personnes en mettant à la disposition des communautés les plus démunies du monde 13 articles de santé essentiels.

Les 10 nouvelles qui ne font pas la une

« Au cours des vingt dernières années, le nombre de décès quotidiens d’enfants a baissé de 33 000 à 19 000. Cette réussite mérite d’être soulignée, mais, comme l’indique le rapport publié aujourd’hui, les efforts mondiaux ne doivent pas s’arrêter maintenant. Il reste encore beaucoup de travail à faire pour venir en aide aux enfants les plus vulnérables du monde », ajoute monsieur David Morley.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit!

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca