Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Les efforts déployés pour améliorer la sécurité des injections éliminent les infections associées à la vaccination en Afrique subsaharienne

2011-07-03

Genève/New York/Washington/Atlanta, le 1er juillet 2011 – L’Initiative contre la rougeole et GAVI Alliance (anciennement Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation) ont annoncé aujourd’hui que le nombre d’infections causées par la réutilisation des seringues lors des campagnes de vaccination a pratiquement été réduit à zéro en Afrique subsaharienne, selon une étude publiée dans le supplément du Journal of Infectious Diseases.

Au cours des dix dernières années, les efforts de promotion et le financement pour l’achat de matériel d’injection sécuritaire, notamment de seringues autobloquantes, ont pratiquement mis fin à la réutilisation des seringues lors de la vaccination en Afrique subsaharienne. La seringue autobloquante est conçue pour empêcher une réutilisation dangereuse : elle se bloque automatiquement après la première injection.

« L’utilisation de seringues autobloquantes est le meilleur moyen de s’assurer que les enfants sont vaccinés de façon sécuritaire, sans risque de contracter une infection due à du matériel contaminé », déclare le Dr Edward Hoekstra, conseiller principal de l’UNICEF en matière de santé et auteur principal de l’étude. « Il s’agit là d’un pas vers l’atteinte de normes sanitaires élevées dans quelques-uns des pays les plus défavorisés du monde. »

Selon les conclusions de l’étude, le début de l’utilisation généralisée de ces seringues dans le cadre des programmes d’immunisation mis sur pied dans les pays en développement est attribuable à une meilleure connaissance des risques que présentent les seringues réutilisables, à la mise en œuvre de campagnes de vaccination massives contre la rougeole et au soutien de GAVI Alliance. À partir de 1999, lorsque l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’UNICEF ont recommandé l’amélioration des normes de sécurité en matière d’injection, la communauté mondiale œuvrant dans le domaine de la santé a préconisé l’usage exclusif de seringues autobloquantes en ce qui a trait à l’administration des vaccins.

En 2000, près de 39 pour cent de toutes les injections administrées dans le monde, et liées aux soins de santé, étaient pratiquées avec des seringues jetables réutilisées ou mal stérilisées, entraînant par conséquent la contamination annuelle de 23 millions de personnes par le virus de l’hépatite B ou C, ou encore le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). 

En 2001, devant ce constat alarmant, l’Initiative contre la rougeole a entrepris de lancer en Afrique subsaharienne et dans d’autres régions du monde des campagnes de vaccination nationales de rattrapage de la rougeole. Ce partenariat, dirigé par la Croix-Rouge américaine, la Fondation des Nations Unies, l’UNICEF, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis et l’Organisation mondiale de la santé a exigé l’utilisation de matériel sécuritaire pour faire les injections, notamment des seringues autobloquantes. Au total, de 2001 à 2008, 263 millions d’enfants ont été vaccinés à l’aide de seringues autobloquantes lors des campagnes de vaccination contre la rougeole en Afrique subsaharienne. 

De plus, en 2002, GAVI Alliance a financé près de 90 pour cent des pays de l’Afrique subsaharienne, soit 35 pays sur 39, pendant une période de trois ans, afin qu’ils puissent accroître la sécurité des injections lors des campagnes d’immunisation systématique.

« Chaque année, l’utilisation de seringues autobloquantes pour la vaccination permet d’éviter plus d’un million d’infections à l’échelle mondiale », souligne madame Helen Evans, directrice générale intérimaire de GAVI Alliance. « L’allocation de fonds, ainsi que des initiatives de promotion et de formation, a permis de protéger la génération actuelle d’enfants contre la rougeole et d’autres maladies infectieuses, en plus de contribuer à changer certains comportements, ce dont bénéficieront les générations à venir. »

Le rapport souligne l’importance du rôle joué par l’Initiative contre la rougeole et GAV Alliance. La demande de seringues autobloquantes pour la vaccination a considérablement augmenté : le nombre de seringues fournies par l’UNICEF est passé d’un peu plus de 11 millions en 1997 à 927 millions en 2006.

Entre 2001 et 2010, l’Initiative contre la rougeole a contribué à vacciner plus de 900 millions de personnes dans le monde entier et à former des travailleurs et des travailleuses de la santé à l’utilisation de ces nouvelles seringues dans plus de 60 pays. 

-30-
L’Initiative contre la rougeole
Lancée en 2001, l’Initiative contre la rougeole est un partenariat réunissant la Croix-Rouge américaine, la Fondation des Nations Unies, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la santé. L’objectif de ce partenariat est de réduire le nombre de décès attribuables à la rougeole à l’échelle mondiale. L’organisme apporte un soutien technique et financier aux gouvernements et aux communautés en ce qui a trait aux campagnes de vaccination et à la surveillance des maladies, et ce, dans le monde entier. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.measlesinitiative.org.

GAVI Alliance
GAVI Alliance est un partenariat public-privé basé à Genève qui a pour mission d’améliorer la santé des populations dans les pays en développement. L’Alliance réunit les gouvernements donateurs et les gouvernements des pays en développement, l’Organisation mondiale de la santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie des vaccins des pays industrialisés et des pays en développement, les organismes de recherche-développement technique, la société civile, la Fondation Bill et Melinda Gates et d’autres organismes philanthropiques privés.

GAVI fournit des vaccins essentiels à la survie et contribue à renforcer les systèmes de santé. Au cours des dix dernières années, soit depuis sa fondation, GAVI a financé la vaccination de plus de 288 millions d’enfants et contribué à éviter plus de cinq millions de décès prématurés. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.gavialliance.org.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca