Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Les enfants subissent les conséquences de l’augmentation de la violence au Yémen, déclare l’UNICEF

2015-04-08

SANAA/AMMAN, le 6 avril 2015 – En raison de l’escalade du conflit dans de nombreuses régions du Yémen, des enfants continuent d’être tués, blessés, déplacés, et sont de plus en plus exposés au risque de contracter des maladies, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui.

Depuis le début des combats, le 26 mars, au moins 74 enfants ont été tués et 44 autres ont été mutilés. Ces estimations sont prudentes, et l’UNICEF croit que le nombre total d’enfants tués est beaucoup plus élevé, car le conflit s’est intensifié au cours de la dernière semaine.

« Les enfants subissent les conséquences intolérables de ce conflit. Ils se font tuer et mutiler. Ils sont forcés de fuir leur domicile, et leur santé est menacée. Leur éducation est interrompue. Ces enfants devraient immédiatement bénéficier du respect et de la protection de toutes les parties prenant part au conflit, conformément au droit international humanitaire », affirme le représentant de l’UNICEF au Yémen, Julien Harneis, depuis Amman, la capitale jordanienne.

À l’échelle nationale, plus de 100 000 personnes ont fui leur domicile en quête d’un lieu sécuritaire où se réfugier. Les hôpitaux sont soumis à une pression croissante, car ils s’efforcent de gérer des pertes massives et un manque de fournitures. Certains hôpitaux et établissements médicaux sont attaqués. Jusqu’à présent, au moins trois travailleurs de la santé, y compris un conducteur d’ambulance, ont été tués lors d’attaques.

Partout où les conditions en matière de sécurité le permettent, les équipes de l’UNICEF travaillent en collaboration avec des partenaires afin de procurer de l’eau potable et des services de santé essentiels aux familles. L’organisme fournit du carburant pour assurer le pompage et l’approvisionnement en eau dans trois villes du sud, dont Aden, où les systèmes d’alimentation en eau ont été endommagés à maintes reprises en raison des combats. Dans d’autres gouvernorats du sud, des rapports font état de rues inondées et de débordements d’égouts. Dans certaines régions, les ruptures de l’approvisionnement en eau augmentent considérablement le risque d’épidémies.

L’UNICEF procure également du diesel pour alimenter les génératrices, afin de maintenir les vaccins au froid dans les entrepôts. Les fournitures préalablement mises en place dans certaines villes par les organisations d’aide à l’enfance sont utilisées, et des réserves d’aliments thérapeutiques pour les jeunes enfants, ainsi que des sachets de sels de réhydratation orale, un traitement simple, mais extrêmement efficace contre la maladie diarrhéique, sont achetés.

Des messages sont diffusés dans les médias nationaux, afin de mettre en garde les enfants et les parents contre les dangers que représentent les munitions non explosées, et pour leur expliquer comment faire face à la détresse engendrée par le conflit.

« Les conditions sont actuellement très dangereuses. Les hôpitaux sont surchargés, et des ambulances ont même été détournées », explique la Dre Gamila Hibatullah de l’UNICEF, à Aden.

Le conflit aggrave la situation déjà précaire pour les enfants dans l’un des pays les plus pauvres de la région : la majeure partie du pays est sujette à l’insécurité alimentaire, et la malnutrition sévère aiguë est largement répandue chez les jeunes enfants.

-30-

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca