Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L'UNICEF double ses besoins financiers pour apporter une assistance vitale aux enfants du nord-est du Nigeria

2016-09-29

Abuja/Dakar/New York, le 29 septembre 2016 - L'UNICEF a révisé son appel de fonds humanitaire pour le Nigeria, passant de 55 millions à 115 millions de dollars pour venir en aide à 750 000 personnes supplémentaires qui sont maintenant accessibles dans les zones affectées par le conflit dans le nord-est du pays.

Alors que de nouvelles zones s'ouvrent à l'aide humanitaire, la véritable échelle de la crise liée à Boko Haram et son impact sur les enfants sont maintenant connus. Environ 400 000 enfants de moins de 5 ans seront touchés par la malnutrition aiguë sévère dans 3 états du nord-est du pays. Plus de 4 millions de personnes sont confrontées à des pénuries alimentaires et 65 000 personnes vivent dans des conditions de quasi-famine principalement dans l'état de Borno.

« La vie des enfants ne tient vraiment qu'à un fil », a déploré Afshan Khan, la directrice des programmes d'urgence de l'UNICEF. « Nous pouvons accéder à de nouvelles zones pour fournir une assistance humanitaire, mais nous avons besoin d'un soutien international plus important si nous voulons atteindre tous les enfants qui en ont besoin », a-t-elle ajouté.

La destruction de villes entières et de villages complique les interventions. Plus de la moitié des dispensaires ont été partiellement ou totalement détruits et 75% des systèmes d'eau et d'assainissement doivent être réhabilités dans l'état de Borno.

Près d'un million d'enfants sont maintenant déplacés à travers tout le nord-est, un million d'enfants ne sont plus scolarisés et des centaines de milliers sont affectés psychologiquement par les horreurs qu'ils ont dû vivre.

La difficulté de pouvoir venir en aide aux enfants en raison du conflit a aussi engendré une flambée de polio dans l'état de Borno, où 3 cas de polio sauvage ont été confirmés en août et en septembre. L'appel de fonds de l'UNICEF est relancé alors qu'est en cours une série de campagnes massives de vaccination contre la polio dans le nord-est du Nigeria et dans les pays voisins, ciblant 1,8 million d'enfants rien que dans l'état de Borno. Cette campagne de vaccination permet aussi d'identifier et de traiter les enfants souffrant de malnutrition sévère.

L'UNICEF a augmenté sa réponse dans les zones les plus affectées par le conflit lié à Boko Haram depuis le mois d'avril. Ses interventions principales sont de soutenir les soins en santé et nutritionnels de base pour les enfants et leurs mères. L’UNICEF aide aussi à fournir de l’eau potable, des installations sanitaires, des services de protection à l’enfance et de l'éducation.

Depuis le début de l'année, 2,6 millions de personnes affectées par le conflit ont pu bénéficier des interventions soutenues par l'UNICEF dans le domaine de la santé et près de 75 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont peu être soignés dans le nord-est du Nigeria. La construction et la réhabilitation de puits ont permis de fournir un accès à l'eau potable à un demi-million de personnes. Grâce à des espaces protégés d'éducation, à la formation d’enseignants et à la distribution de fournitures scolaires, plus de 72 000 enfants ont pu redémarrer leur scolarité et 133 000 enfants ont bénéficié d'un soutien psychosocial 72.

À ce jour, seulement 28 millions de dollars sur les 115 millions de dollars de l'appel ont été reçus, ce qui est un sérieux obstacle au plan d'intervention de l'UNICEF.

 

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca