Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Plus d’un enfant sur dix vit dans des régions touchées par des conflits armés : l’UNICEF lance un appel de fonds de 3,1 milliards de dollars américains

2015-01-28

TORONTO/GENÈVE, le 29 janvier 2015 — L’UNICEF a publié aujourd’hui son rapport intitulé Action humanitaire pour les enfants 2015, qui fait état de la situation des enfants dans le cadre de crises humanitaires et révèle que plus d’un enfant sur dix vit dans des régions touchées par des conflits armés. Le rapport souligne également que les épidémies à propagation rapide et les catastrophes naturelles exacerbent la vulnérabilité des enfants à l’échelle mondiale. Par conséquent, l’UNICEF lance un appel de fonds de 3,1 milliards de dollars américains, soit l’appel de fonds le plus important à ce jour, afin de venir en aide aux 62 millions d’enfants dont la vie est en danger en raison de crises humanitaires qui sévissent dans 71 pays.

« Au cours de mes trois décennies de travail dans le domaine de l’aide humanitaire, il n’y a jamais eu autant de crises généralisées mettant les enfants dans la ligne de mire des conflits. De la Syrie et de l’Iraq jusqu’au Soudan du Sud et à la République centrafricaine, les enfants sont confrontés à des conflits de plus en plus complexes et destructeurs. Ces enfants vivent des horreurs que nous avons peine à imaginer. Ils ont vu leurs parents et leurs frères et sœurs se faire tuer; ils ont été recrutés comme enfants soldats et comme esclaves; ils ont été enlevés, torturés et violés; et beaucoup d’entre eux sont devenus orphelins et orphelines », a déclaré David Morley, le président et chef de la direction d’UNICEF Canada.

« La combinaison de ces conflits violents, des catastrophes naturelles et des autres situations d’urgence, dont l’épidémie du virus Ebola, signifie que les enfants font désormais face à une nouvelle génération de crises humanitaires qui les expose considérablement à la violence, à la faim, aux maladies et aux mauvais traitements.

Nous devons aller de l’avant et prendre conscience des conséquences de ces crises sur les générations futures, car ces enfants seront nos dirigeantes et dirigeants de demain, et nous devons agir maintenant pour leur venir en aide avant que leur avenir ne soit miné par leur situation. Le rapport publié aujourd’hui souligne pourquoi nous avons besoin de plus de ressources pour apporter aux enfants les plus vulnérables une aide immédiate et qui aura des retombées à long terme. Nous devons nous assurer que tous les enfants, où qu’ils soient, ont la possibilité d’être en bonne santé, d’aller à l’école, d’être en sécurité et protégés, et de bâtir leur propre avenir », a affirmé monsieur Morley.

Cet appel de fonds pour l’année 2015 représente une augmentation des besoins financiers d’un milliard de dollars comparativement à l’appel de l’année dernière, ce qui reflète l’escalade des crises humanitaires qui touchent les enfants.

L’appel lancé dans le rapport de l’UNICEF, intitulé Action humanitaire pour les enfants 2015, cible 98 millions de personnes, au total, dans 71 pays; près des deux tiers de ces personnes sont des enfants.

  • La majeure partie de l’appel concerne la Syrie et la sous-région. L’UNICEF demande 903 millions de dollars américains pour les programmes d’intervention régionaux visant à protéger les enfants à risque et à leur apporter une aide essentielle à leur survie, comme des vaccins, de l’eau potable, des produits d’hygiène, et une éducation.
  • L’UNICEF demande également 500 millions de dollars américains afin d’accélérer son travail au sein des communautés touchées par le virus Ebola. Les fonds serviront à intensifier les efforts visant à isoler et traiter rapidement chaque cas, à prévenir de nouvelles épidémies, et à continuer de promouvoir des comportements sains pour empêcher la propagation de la maladie. L’objectif pour 2015 consiste à ramener le nombre de cas à zéro et à soutenir la revitalisation des services sociaux de base.
  • Au Nigeria, où les attaques de groupes armés se sont multipliées l’année dernière, forçant plus d’un million de personnes dans le nord-est à fuir leur domicile, l’UNICEF demande 26,5 millions de dollars américains.
  • Un an après le début du conflit en Ukraine, l’UNICEF demande 32,45 millions de dollars américains, car le pays connaît une crise humanitaire. En effet, 5,2 millions de personnes vivent dans les zones de conflit, plus de 600 000 personnes ont été déplacées, et la vie de quelque 1,7 million d’enfants a été bouleversée.
  • L’appel concerne également les crises oubliées et largement sous financées dans des pays où les enfants ont désespérément besoin d’aide. Ces pays comprennent l’Afghanistan (35 pour cent des fonds nécessaires ont été reçus en 2014), l’État palestinien (23 pour cent des fonds nécessaires ont été reçus en 2014) et le Niger (35 pour cent des fonds nécessaires ont été reçus en 2014).
  • Outre une intervention humanitaire immédiate, les fonds recueillis permettront à l’UNICEF de poursuivre son travail en collaboration avec des organisations partenaires afin de préparer les pays à de futures catastrophes, en renforçant les systèmes nationaux de préparation et en outillant les communautés pour qu’elles soient en mesure de s’aider elles-mêmes.

En 2014, l’UNICEF a apporté une aide humanitaire à des millions d’enfants, ce qui inclut la vaccination de 16 millions d’enfants contre la rougeole, le traitement de 1,8 million d’enfants contre la forme la plus sévère de malnutrition, une aide psychosociale apportée à près de deux millions d’enfants, et l’accès à de l’eau potable pour 13 millions de personnes. Deux millions d’enfants ont également reçu une meilleure éducation, qui constitue une part essentielle des programmes d’intervention d’urgence de l’UNICEF, car elle permet de redonner aux enfants un sens de la normalité et un espoir en l’avenir.

— 30 –

Le rapport intégral Action humanitaire pour les enfants 2015 et les données relatives aux pays concernés sont présentés au www.unicef.org/appeals.

Une vidéo et des photos peuvent être téléchargées au : http://uni.cf/1zwEJ4M.

Remarque à l’intention des rédacteurs et rédactrices en chef

Les 71 pays et régions dont traite le rapport Action humanitaire pour les enfants 2015 sont mis en évidence en raison de l’ampleur de ces crises, de l’urgence de leurs conséquences sur les femmes et les enfants, de la complexité des opérations d’intervention, et de la capacité d’intervenir.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit. Pour en savoir plus sur l’UNICEF, veuillez visiter le www.unicef.ca.

 visiter le www.unicef.ca.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca