Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

République démocratique du Congo : plus de 600 écoles pillées ou endommagées par le conflit cette année

2012-12-10

 

Montréal, le 10 décembre 2012 - L'UNICEF a déclaré aujourd'hui qu’à la suite de récents combats qui ont provoqué le déplacement de plus de 130 000 personnes, des familles et des membre de différentes parties impliquées dans le conflit ont occupé ou pillé depuis septembre quelque 250 écoles de plus dans le Nord-Kivu et le Sud-Kivu, à l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les nouveaux affrontements au Nord-Kivu ont entraîné l’augmentation du nombre total d'écoles touchées par le conflit cette année à plus de 600, ce qui représente plus du double par rapport à il y a trois mois. Depuis avril, au moins 240 000 élèves ont manqué des semaines d’école en raison du conflit. L'UNICEF a annoncé que, depuis la semaine dernière, les enfants avaient commencé à recevoir du nouveau matériel scolaire distribué par des partenaires.

Au cours des dernières semaines, beaucoup de personnes qui ont fui la violence ont trouvé refuge dans des écoles qui ont été utilisées comme cuisines, cantines, dortoirs, casernes ou entrepôts de munitions. Dans presque toutes les classes touchées par le conflit, le mobilier scolaire a été partiellement endommagé ou totalement détruit. Les manuels scolaires et les bancs d'école ont même été utilisés comme bois de chauffage. Cependant, les enfants et le personnel enseignant reprennent lentement les classes.

« Le mois dernier, l'accès à l'éducation dans l'est de la RDC a été entravé, a déclaré Barbara Bentein, représentante de l'UNICEF en RDC. Certaines écoles qui avaient déjà été utilisées en avril n'ont pas encore entièrement reprises. Et maintenant, dans d'autres écoles, les récents combats ont privé certains enfants congolais de l'accès à l'éducation. Les ramener à l'école s’avère essentiel pour leur protection, en particulier en ces temps difficiles. Quand ils ne sont pas à l'école, les enfants du Nord-Kivu sont plus exposés à l’exploitation, à la maltraitance et même au recrutement forcé. »

« Continuer à manquer l’école alors que les enfants en ont un grand besoin engendrerait une catastrophe », a déclaré Maker Mwangu Famba, ministre de l’Éducation primaire, secondaire et professionnelle de la RDC. « Nous craignons que de nombreux enfants aient de la difficulté à rattraper le retard et à réussir leurs examens. Ils risquent même de perdre leur année scolaire ou d’abandonner l’école. Chaque heure compte. Avec nos partenaires, nous faisons en sorte que toutes les écoles soient ouvertes et soient fonctionnelles aussi rapidement que possible ", a-t-il ajouté.

D’ici la fin de cette année, 80 000 enfants du Nord-Kivu recevront en urgence du matériel scolaire actuellement distribué par le Ministère de l'Éducation et les partenaires de l'UNICEF, à mesure que les écoles reprendront leurs activités. De nombreuses familles déplacées qui ont commencé à rentrer chez elles ont peur d'envoyer leurs enfants à l'école. L'UNICEF appelle toutes les parties impliquées dans les combats à quitter les bâtiments scolaires et garantir un accès à l'éducation qui sera sécuritaire pour les enfants.

« En tant que parent, j'ai eu très peur que mes enfants soient privés d'éducation pendant cette crise. Je suis donc ravi de voir les cours reprendre à nouveau » , a déclaré Arthur Mwanati Mudimba, père de six enfants d’âge scolaire. Cependant, la guerre a réduit mes activités économiques. Si la situation ne s'améliore pas rapidement, il sera difficile pour moi de fournir des fonds pour l'éducation de mes enfants », a-t-il ajouté.

Dans le cadre de ses interventions d'urgence à l'est de la RDC et en coopération avec le Ministère de l’Éducation primaire, secondaire et professionnelle, l'UNICEF prévoit de couvrir les besoins éducatifs de tous les 240 000 enfants et a lancé un appel de fonds de près de 6 millions de dollars pour soutenir des activités éducatives dans le Nord- et Sud-Kivu dans les prochains mois.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit!

 

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca