Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Séisme au Népal : un mois après le premier tremblement de terre, la malnutrition constitue une menace grandissante pour les enfants, affirme l’UNICEF

2015-05-25

Une nouvelle vidéo présentant des entrevues déchirantes avec des enfants dont l’école et le domicile ont été détruits est disponible ici : http://uni.cf/nepaledu

Une nouvelle animation sur la crise touchant les enfants au Népal est disponible ici : http://uni.cf/nepal1mth.

D’autres photos et vidéos sont disponibles ici : http://uni.cf/1HH6SbO

Katmandou, Népal, le 25 2015 – Un mois après le premier des deux puissants séismes qui ont frappé le Népal, on estime que 70 000 enfants âgés de moins de cinq ans ont besoin d’un soutien en matière d’alimentation afin de prévenir une détérioration de leur état nutritionnel, affirme l’UNICEF.

Environ 15 000 enfants dans quatorze des districts les plus durement touchés auront besoin d’aliments thérapeutiques, comme de la pâte prête à consommer à base d’arachides et riche en nutriments, qui constitue un traitement contre la malnutrition. De plus, 55 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë modérée auront besoin d’une alimentation et de soins additionnels afin qu’ils puissent recommencer à grandir en santé et à se développer sainement.

« Avant le tremblement de terre, plus d’un enfant sur dix au Népal souffrait déjà de malnutrition aiguë. Près de quatre enfants sur dix avaient un retard de croissance en raison de la malnutrition chronique. À l’heure actuelle, nous avons peur que la situation ne se détériore encore davantage suite à cette catastrophe. Nous craignons que les séismes ne fassent reculer les progrès en matière de nutrition que le pays a effectués dans les dernières années », a déclaré Tomoo Hozumi, le représentant de l’UNICEF au Népal.

« Nous travaillons sans relâche avec nos partenaires afin de procurer une alimentation et des soins d’urgence, pour protéger la vie de ces enfants et pour améliorer leur résistance aux maladies, notamment aux maladies d’origine hydrique. Cela est particulièrement important avec la mousson qui arrive. »

L’UNICEF travaille avec des partenaires nationaux et internationaux, ainsi qu’avec le gouvernement du Népal, afin d’offrir des solutions complètes en matière de nutrition, qui comprennent entre autres :

  • La protection et la promotion de l’allaitement pour les enfants âgés de moins de deux ans, ce qui peut leur sauver la vie, et dissuader les parents à utiliser le biberon.
  • Procurer des suppléments de micronutriments essentiels à plus de 120 000 enfants ainsi que des conseils aux mères et aux familles relativement à comment nourrir les jeunes enfants avec la nourriture familiale.
  • Apporter un soutien aux communautés relativement au dépistage de la malnutrition, afin d’identifier les enfants qui en souffrent dans les districts touchés.
  • Procurer des aliments thérapeutiques prêts à consommer afin de traiter plus de 3 000 enfants souffrant de malnutrition sévère aiguë dans leur communauté.
  • Travailler en collaboration avec Radio Népal et 111 stations de radio privées et locales afin de communiquer à 380 000 familles des renseignements essentiels à la survie en matière de nutrition des mères et des enfants.
  • Lancer une campagne qui durera une fin de semaine à la mi-juin, avant le début de la mousson, afin de mettre en œuvre un ensemble de six interventions nutritionnelles essentielles, comprenant entre autres la distribution de suppléments de vitamine A et des traitements vermifuges, dont bénéficieront 350 000 enfants.

Près de deux douzaines de districts ont été touchés par les séismes, laissant 1,7 million d’enfants avec un besoin urgent d’aide humanitaire, sans compter le risque à long terme des conséquences physiques et psychologiques engendrées par ces catastrophes.

« Nous observons déjà une augmentation des maux chroniques : des enfants souffrent d’infections respiratoires aiguës en raison de la poussière s’échappant des débris dans les villes et les villages », affirme Tomoo Hozumi.

« Des enfants devront vivre avec des handicaps à long terme résultant des blessures subies lors des tremblements de terre. D’autres souffriront de troubles d’anxiété. »

Au cours du dernier mois, l’UNICEF a mis en œuvre une réponse substantielle à la crise, afin de venir en aide aux enfants qui en avaient urgemment besoin. L’UNICEF a :

  • procuré de l’eau potable à plus de 305 109 personnes, ainsi que des conditions d’assainissement adéquates et des installations pour se laver les mains à plus de 45 201 personnes.
  • Mis sur pied des espaces adaptés aux enfants dans les communautés déplacées dont ont bénéficié 10 000 enfants.
  • Procuré à près de 9 000 enfants et plus de 2 000 parents ont bénéficié des premiers soins psychosociaux.
  • Plus de 3 000 enfants âgés de 6 à 59 mois ont été vaccinés contre la rougeole et la rubéole dans le cadre d’une campagne continue dans les districts les plus durement touchés.

« Beaucoup de travail a été accompli, mais il reste encore beaucoup à faire. La route de la reconstruction pour le Népal sera longue et difficile, mais l’UNICEF sera là, peu importe le temps que cela prendra pour venir en aide aux enfants et leur permettre d’avoir un avenir meilleur et prometteur », a déclaré monsieur Hozumi.

« Nous avons besoin de tout le soutien dont nous pouvons bénéficier, car l’aide que nous apportons aura des retombées pour longtemps, et pour les générations à venir. »

-30-

Pour faire un don, veuillez visiter le unicef.ca ou composer le 1 877 955-3111. Tous les dons faits à UNICEF Canada du 25 avril au 25 mai 2015 seront jumelés par le gouvernement du Canada.

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca