Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Un séisme d’une magnitude de 7,4 secoue le Népal : témoignage d’un travailleur humanitaire canadien de l’UNICEF à Katmandou

2015-05-13

KATMANDOU, le 12 mai 2015 – Voici un témoignage de Kent Page, un Canadien qui travaille à Katmandou dans le cadre des opérations d’intervention de l’UNICEF au Népal :

« Un tremblement de terre d’une magnitude de 7,4 s’est produit aujourd’hui, alors que j’étais avec une équipe de Reuters Television et des ingénieurs du gouvernement du Népal en train d’inspecter les dommages causés à un établissement scolaire afin d’en évaluer la sécurité. Un caméraman de Reuters nous accompagnait pour filmer l’évaluation des écoles. Nous avions déjà visité deux établissements et nous en étions à notre troisième évaluation lorsque le séisme s’est produit. Nous nous trouvions tous à l’intérieur du bâtiment lorsque nous avons entendu un grand bruit, et l’édifice s’est mis à trembler violemment. Il nous a fallu une seconde ou deux pour comprendre ce qu’il se passait, puis nous avons couru vers la porte. Nous nous sommes rapidement rassemblés dehors dans une petite cour, et la violente secousse a continué sans interruption pendant peut-être une minute qui nous a semblé une éternité. Nous pensions tous que les bâtiments autour de nous allaient s’effondrer, et nous étions réunis au centre de la petite cour, formant un genre de demi-cercle. Le caméraman de Reuters Television a tout filmé et il diffuse maintenant le reportage.

Le tremblement de terre a finalement cessé, et les bâtiments ne se sont pas effondrés. C’était une expérience terrifiante. Tout le monde est sain et sauf, mais sous le choc. J’ai passé deux entrevues dans la cour avec Reuters, puis nous sommes retournés à pied à l’école où nous étions auparavant, car nous y avions rencontré plusieurs enfants. Pendant que nous marchions, une réplique sismique s’est produite. Ils avaient heureusement quitté l’école avant le tremblement de terre, et nous croyons qu’ils sont tous sains et saufs.

Sur le chemin de retour vers le bureau de l’UNICEF, tout le monde était dehors, dans les rues. Nous savons que tous les membres du personnel de l’UNICEF au Népal sont sains et saufs, mais nous nous inquiétons terriblement des répercussions que ce séisme, le deuxième en à peine deux semaines, pourrait avoir sur les enfants népalais, en particulier sur leur bien-être psychosocial. Vivre un tremblement de terre est une expérience terrifiante pour tout le monde, et peut l’être encore plus pour les enfants. L’UNICEF continue de travailler sans relâche pour venir en aide aux 1,7 million d’enfants dont la vie a été bouleversée par les deux séismes qui ont frappé le Népal, en leur procurant des soins médicaux d’urgence, de la nourriture, de l’eau potable, des produits et articles d’hygiène, de même que des services de protection et une éducation. Nous remercions tous ceux et celles qui ont soutenu le travail de l’UNICEF au Népal. Il y a encore beaucoup de travail à faire ici pour les enfants népalais. »

Pour faire un don, veuillez visiter le unicef.ca ou composer le 1 877 955-3111. Tous les dons faits à l’UNICEF du 25 avril au 25 mai 2015 seront jumelés par le gouvernement du Canada.

Quelques secondes à peine après le tremblement de terre d’aujourd’hui, la population de Katmandou s’est rassemblée en sécurité dans les rues et dans les espaces à ciel ouvert. Une deuxième réplique s’est produite quelques instants après que cette photo a été prise à l’extérieur d’une école de la capitale. Des membres du personnel de l’UNICEF et des ingénieurs du gouvernement du Népal se trouvaient à l’intérieur du bâtiment scolaire en train d’en évaluer les dommages, lorsque le séisme a eu lieu. L’édifice est resté debout, et tout le monde est sain et sauf. L’école a toutefois reçu un drapeau rouge, ce qui signifie qu’il est dangereux pour les enfants d’y entrer.

-30-

À propos de l’UNICEF :

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit. Pour en savoir plus sur l’UNICEF, veuillez visiter le www.unicef.ca.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca