Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

À l’occasion de la Journée du chandail rose, exprimez-vous contre l’intimidation

L’intimidation est un problème auquel sont confrontés chaque jour, en ligne et hors ligne, de nombreux enfants. Selon un rapport lancé en 2015 par le gouvernement du Canada, environ un enfant canadien sur quatre avoue avoir été régulièrement victime d’intimidation, parfois jusqu’à deux fois par semaine, et près de la moitié des parents au pays signale avoir un enfant ayant été visé par un acte d’intimidation. Le Bilan Innocenti de l’UNICEF sur le bien-être des enfants dans les pays riches révèle que le taux d’actes d’intimidation au Canada classe notre pays au 21e rang sur 29 pays industrialisés, soit un taux légèrement supérieur à la moyenne dans ces pays. Les nations affichant l’inégalité la plus marquée tendent à connaître un plus haut niveau de violence et des relations difficiles, notamment en matière d’intimidation.

Le 22 février, des personnes de partout au Canada porteront un chandail rose pour souligner la Journée du chandail rose, un événement national visant à sensibiliser la population à la lutte contre l’intimidation. L’initiative a été lancée en 2007 par deux jeunes qui ont organisé un geste de protestation à leur école secondaire afin de faire preuve de solidarité envers un autre jeune qui a été victime d’intimidation pour avoir porté un chandail rose. Depuis, les Nations Unies ont reconnu cette journée contre l’intimidation, et des étudiants et étudiantes de plus de 25 pays y participent chaque année. Quels ont été les progrès réalisés depuis?

La prévalence des jeunes ayant déclaré être victimes d’actes d’intimidation au moins deux fois par semaine a considérablement augmenté de 2006 à 2014. Le taux de jeunes qui ont reconnu avoir intimidé régulièrement d’autres jeunes est quant à lui passé de huit pour cent en 2006 à trois pour cent en 2014. La croyance selon laquelle l’intimidation est un fait naturel, acceptable et sans danger pour les enfants semble s’estomper. Nous avons toutefois encore du travail à faire pour promouvoir des programmes et des solutions efficaces, tels ceux proposés par notre partenaire PREVNet. Et comme c’est le cas pour de nombreux graves problèmes, c’est parfois de petits gestes qui changent les choses : être attentif aux moqueries et porter attention aux comportements « méchants », ainsi que s’exprimer, écouter et soutenir les jeunes autour de nous. En portant un chandail rose, par exemple.

Les enfants ont le droit d’être protégés contre la violence physique et psychologique, ainsi que le droit de vivre une vie sans discrimination. Ces droits sont définis dans la Convention relative aux droits de l’enfant, une entente élaborée par les Nations Unies que le Canada a ratifiée en 1991. Elle constitue une promesse faite aux enfants du monde par les gouvernements de veiller à ce que nos sociétés mettent tout en œuvre pour protéger leur droit de survivre et de s’épanouir. La Journée du chandail rose souligne le droit des enfants au Canada de vivre à l’abri de l’intimidation.

Le 22 février, aidez les enfants et les jeunes et faites entendre votre voix contre l’intimidation en participant à la Journée du chandail rose. Voici comment :

  • Portez du rose. Le 22 février, portez du rose et utilisez les mots-clics #PinkShirtDay et #PinkShirtPromise dans vos publications en ligne et lorsque vous partagez vos photos de vous habillé(e) en rose.
  • Faites un don ou recueillez des fonds. Appuyez le travail d’UNICEF Canada pour promouvoir les droits de l’homme chez les enfants au Canada et partout dans le monde. 
  • Renseignez-vous. Apprenez-en plus sur les droits de l’enfant.
  • Célébrez la diversité. La Journée du chandail rose est consacrée à la lutte contre l’intimidation. Cet effort commence par célébrer la diversité et encourager l’empathie et la bonté.  

Nous espérons que vous vous joindrez à nous en portant du rose le 22 février!

Photo par la province de la Colombie-Britannique sur Flickr.

Région géographique :