Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Faire de la lutte contre la malnutrition chez les enfants une priorité mondiale

2013-05-13

Renforcer la résilience au lieu d’intervenir d’urgence

Montréal, le 7 mai 2013 – Les 14 et 15 mai, l’UNICEF accueillera à Paris quelque 400 participants et participantes venant de plus de 40 pays pour la Conférence internationale contre la malnutrition infantile qui se tiendra à la Maison Internationale. Organisée en partenariat avec le Ministère français des Affaires étrangères, l’Agence française de développement (AFD), la Fondation Bill et Melinda Gates, Action contre la Faim (ACF), Médecins Sans Frontières (MSF) et l’ONG ALIMA (Alliance for International Medical Action), l’objectif de cette conférence de mobilisation consiste à placer la malnutrition au cœur des priorités mondiales et du programme de développement qui sera mis sur pied après 2015.

« L’UNICEF contribue à un changement de paradigme nécessaire : la malnutrition n’est pas une fatalité et des solutions existent pour la combattre. Notre objectif vise à mobiliser la volonté politique en faveur de la mise en œuvre de ces solutions, en particulier en Afrique subsaharienne », affirme Michèle Barzach, la présidente d’UNICEF France.

À quelques semaines du sommet Nutrition pour la croissance et du G8, au Royaume-Uni, la Conférence internationale contre la malnutrition infantile qui se tiendra à Paris poursuit trois principaux objectifs :

  1. mobiliser des États, des donateurs et donatrices, ainsi que des organisations internationales, pour la mise en œuvre à grande échelle des stratégies dont l’efficacité a été prouvée;
  2. plaider pour l’intégration de la nutrition dans les politiques publiques en matière de santé, de protection sociale et de développement;
  3. promouvoir la nécessité d’un apport de fonds plus élevé et à plus long terme, afin d’assurer la mise en œuvre de programmes plus efficaces pour lutter contre la malnutrition. « Nous ne devons plus nous satisfaire d’interventions d’urgence pour lutter contre la malnutrition chez les enfants. Pour la combattre efficacement et de façon durable, nous devons renforcer la résilience des populations et des pays touchés », déclare madame Barzach.

Responsable du tiers des décès chez les enfants et affectant, sous sa forme chronique, 165 millions d’entre eux dans le monde, la malnutrition est non seulement une catastrophe humaine, elle est aussi un frein majeur au développement. En réduisant les capacités physiques et cognitives des individus, elle nuit à la productivité, entrave la croissance économique et perpétue le cycle de la pauvreté.

Réunissant une trentaine de pays de l’Afrique subsaharienne, les principaux pays donateurs, l’Union européenne, les organisations internationales (OMS, PAM, UNITAID, FAO), des experts internationaux renommés, les principaux acteurs et actrices sur le terrain ainsi que des représentants et représentantes de la société civile, la Conférence de Paris est résolument tournée vers des solutions visant à accélérer les progrès relatifs à la malnutrition.

L’événement se tiendra un mois après la publication d’un rapport important de l’UNICEF sur la malnutrition chronique, Améliorer la nutrition de l’enfant; un objectif impératif et réalisable pour le progrès mondial. Améliorer la nutrition est nécessaire au développement et constitue une obligation mondiale, qui est à notre portée.

Vous pouvez nous suivre sur Twitter avec #ConfMalnut.

-30-

À PROPOS DE L'UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit!

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca