Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L’Organisation des Nations Unies déclare une famine en Somalie

2011-07-19

NAIROBI, Kenya, le 20 juillet 2011 – Aujourd’hui, l’Organisation des Nations Unies a déclaré qu’une famine s’abattait sur deux régions du sud de la Somalie : le sud de Bakool et Lower Shabelle. Approximativement 3,7 millions de personnes, soit la moitié de la population somaliennem, dont 2,8 millions vivent dans le sud, font actuellement face à une situation de crise.

Des sécheresses consécutives ont frappé la Somalie ces dernières années et en raison du conflit en cours, il était extrêmement difficile pour les organismes humanitaires de travailler et d’accéder aux communautés du sud du pays.

Une famine est déclarée lorsque le taux de malnutrition aiguë chez les enfants dépasse 30 pour cent, que le taux de mortalité dépasse deux personnes sur 10 000 par jour et que la population fait face à une pénurie alimentaire et ne peut plus subvenir à ses besoins de base.

Monsieur Mark Bowden, coordonnateur humanitaire pour la Somalie, a annoncé que les taux de malnutrition sont actuellement les plus élevés à l’échelle mondiale, atteignant jusqu’à 50 pour cent dans certaines régions de la Somalie. Dans le sud de Bakool et Lower Shabelle, le taux de malnutrition aiguë dépasse 30 pour cent avec, dans certaines régions, un taux de mortalité de plus de six enfants âgés de moins de cinq ans sur 10 000 par jour. Au cours des quelques derniers mois, des dizaines de milliers de Somaliens et de Somaliennes, dont la majorité était des enfants, sont morts de causes liées à la malnutrition.

« Si nous n'agissons pas dès maintenant, la famine va s’étendre aux huit régions du sud de la Somalie dans les deux prochains mois, en raison des mauvaises récoltes et de l'éclosion de maladies infectieuses », a affirmé monsieur Bowden. « Nous ne disposons toujours pas de nourriture en quantité suffisante, d’eau potable, d’abris et des services de santé nécessaires pour sauver la vie des centaines de milliers de personnes qui ont désespérément besoin d’aide », a-t-il ajouté.

Le manque de ressources devient très alarmant. « La distribution de nourriture est une question de vie ou de mort pour les enfants et leur famille se trouvant dans les régions touchées par la famine. Chaque jour de retard des secours met la vie de ces personnes en danger », a déclaré monsieur Bowden.

Les organismes humanitaires des Nations Unies ont accueilli avec satisfaction la récente déclaration d’Al Shabaab, dans laquelle il fait appel à l’aide internationale pour venir en aide à ceux et celles se trouvant dans le sud de la Somalie. L’impossibilité des organismes d’aide alimentaire à travailler dans la région depuis le début de l’année 2010 a empêché les Nations Unies de venir en aide à un grand nombre de personnes qui souffraient de la faim, plus particulièrement les enfants, et a contribué à aggraver la situation de crise.

En dépit de ces difficultés, les organismes humanitaires déploient tous leurs efforts pour apporter de l’aide aux personnes qui en ont besoin. Afin d’aider un plus grand nombre d’enfants, l’ONU et ses partenaires ont intensifié les mesures d’urgence essentielles à la survie en ce qui a trait à la nutrition, l’approvisionnement en eau et l’assainissement, ainsi qu’aux campagnes de vaccination, et ce, afin de combattre la malnutrition et de réduire le risque de propagation des maladies. Pour accélérer la distribution de fournitures dans les régions les plus durement touchées, les Nations Unies ont commencé à acheminer par avion des fournitures médicales d’urgence, de la nourriture et de l’eau.

Les régions les plus durement touchées sont situées dans le sud de la Somalie, notamment les régions de Lower Shabelle, du Moyen et Bas-Juba, de Bay, de Bakool, de Benadir, de Gedo et de Hiraan, où près de 310 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë.

Près de la moitié de la population somalienne fait face à une crise humanitaire et a un besoin urgent d’aide. Le nombre de personnes touchées par la crise a augmenté de plus d’un million au cours des six derniers mois. Depuis le début de l’année, plus de 166 000 Somaliens et Somaliennes, soit plus de 100 000 depuis le mois de mai, ont fui leur pays pour chercher refuge et obtenir de l’aide dans les pays voisins. Depuis le début du mois de juillet seulement, près de 40 000 nouvelles personnes ont été enregistrées dans les camps de réfugiés de la région.

« La population somalienne a, plus que jamais, besoin de notre soutien. En cette période de crise, nous devons déployer des efforts exceptionnels pour venir en aide aux Somaliens et aux Somaliennes, peu importe où ils se trouvent. Nous espérons que toutes les parties se joindront à nous. », a déclaré monsieur Bowden.

-30-

UNICEF
L'UNICEF est le chef de file mondial des organismes humanitaires et des agences de développement dont la mission est axée sur l'enfant. Grâce à des programmes novateurs ainsi qu'à la promotion et à la défense des droits de l'enfant, nous protégeons ces droits et sauvons la vie d'enfants dans pratiquement tous les pays. Notre rayonnement, conjugué à notre grande influence sur les décideurs et divers partenaires, contribue largement à façonner un monde où aucun enfant ne meurt de causes évitables. Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, religion ou opinion politique. Pour obtenir des renseignements complémentaires sur l'UNICEF, veuillez consulter son site Web à l'adresse www.unicef.ca

Les Canadiennes et les Canadiens peuvent soutenir les interventions d’urgence de l’UNICEF dans la Corne de l’Afrique en faisant un don en ligne au www.unicef.ca/cornedelafrique ou en composant le 1 800 567-4483.  

Note à la rédaction : Des photos  et le rouleau B  de la situation d’urgence dans la Corne de l’Afrique sont disponibles sur demande.
 

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca