Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Les cas de choléra se multiplient rapidement au Soudan du Sud

2014-07-24

JUBA, Soudan du Sud, 19 mai 2014 – Le nombre de cas de choléra augmente rapidement au Soudan du Sud, faisant craindre une propagation rapide de cette maladie mortelle hautement contagieuse, a déclaré aujourd’hui l’UNICEF.

Depuis l’apparition de l’épidémie de choléra la semaine dernière à Juba, la capitale du pays, le nombre de cas de choléra signalés quotidiennement a doublé et de nouveaux cas ont maintenant été enregistrés dans les États du Jonglei et du Haut-Nil.

Le premier cas de choléra à Juba a été signalé il y a quatre jours, mais déjà plus de 130 autres malades sont traités. La maladie a fait officiellement trois morts, et des douzaines d’enfants figurent parmi les personnes infectées.

« La gravité de l’épidémie n’est qu’une facette de l’incapacité du pays à protéger ses enfants. Le choléra ne fait qu’accroître la fragilité des personnes les plus vulnérables, dont la santé est déjà compromise en raison de la crise alimentaire », a déclaré Jonathan Veitch, un représentant de l’UNICEF au Soudan du Sud.

Depuis le mois de janvier, l’UNICEF a sonné l’alarme relativement au risque d’épidémie de choléra, en raison des camps surpeuplés engendrés par la violence continue et l’arrivée de la saison des pluies, qui ne fait qu’aggraver la situation. Le mois dernier, l’organisme a déclaré qu’à moins d’une intensification immédiate des interventions nutritionnelles, jusqu’à 50 000 enfants âgés de moins de cinq ans risquent de mourir.

Afin de contrer l’épidémie, l’UNICEF a aidé à mettre sur pied un centre de traitement du choléra (CTC) au sein de l’hôpital universitaire de Juba et a acheminé des fournitures qui sauvent des vies, notamment des médicaments, des vêtements de protection et de l’équipement. L’organisme s’occupe également d’étendre les mesures préventives afin d’enrayer la propagation de cette maladie à l’échelle nationale.

Toutefois, au Soudan du Sud, l’UNICEF a un besoin urgent de 10 millions de dollars pour lui permettre de poursuivre ses interventions de soutien et d’accroître ses efforts pour la prévention du choléra.

Parmi les autres interventions de l’UNICEF au Soudan du Sud, citons les suivantes :

  • Approvisionnement en eau potable et en équipement d’assainissement destiné au centre de traitement du choléra et ailleurs dans le pays.
  • Approvisionnement d’articles médicaux et de produits d’hygiène, solutions de réhydratation orale et approvisionnement de chlore remis aux autorités gouvernementales et aux ONG présentes à Juba.
  • Création de divisions provisoires pour l’évaluation et les soins aux patients dans le centre de traitement de la maladie.
  • Distribution de milliers de litres d’eau potable au CTC, ainsi que du carburant, afin d’assurer un approvisionnement constant en électricité pour le traitement des patients.
  • Formation à Juba de centaines de travailleurs et travailleuses de la santé, d’enseignants et enseignantes, de responsables communautaires et de bénévoles sur la prévention du choléra et le dépistage des symptômes.
  • Positionnement de trousses pour traiter les maladies diarrhéiques sur les sites de protection des civils à l’échelle locale.
  • Diffusion de masse de messages de santé publique en cinq langues par le biais de la radio, de bannières, d’affiches et par la mobilisation communautaire.

Les interventions de lutte contre le choléra au Soudan du Sud sont organisées par le ministre de la Santé, avec le soutien de l’OMS, un partenaire de l’UNICEF.

-30-

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca