Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

Qu’est-ce que la malnutrition?

La malnutrition, aussi appelée dénutrition, désigne une condition qui résulte d’une carence en nutriments dans l’alimentation. La malnutrition chez les enfants est particulièrement dangereuse. Les dommages physiques et cognitifs causés au cours des deux premières années de la vie d’un enfant sont en grande partie irréversibles. La malnutrition entraîne de mauvais résultats scolaires qui peuvent donner lieu à une baisse des revenus futurs. Les adultes ayant souffert de malnutrition dans leur enfance risquent de devenir obèses ou de souffrir de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Bill Gates a qualifié la malnutrition de la plus grande perte de potentiel en lien avec la santé mondiale.

Au Soudan du Sud, qui est frappé par une crise alimentaire, au Nigeria, au Yémen, et dans d’autres régions du monde, la forme la plus grave de malnutrition, la malnutrition sévère aiguë, tue de nombreux enfants. Et elle peut tout à fait être évitée.

Alors, pourquoi est-ce si difficile de prévenir la malnutrition? Étroitement liées à la pauvreté et à un manque d’accès aux services de base, les causes de la malnutrition sont diverses et complexes.

Toutefois, une chose est certaine : éradiquer la malnutrition marquerait un tournant décisif en matière de santé mondiale, et permettrait à une génération entière d’enfants d’échapper à la faim et à la pauvreté, et d’atteindre son plein potentiel.

Né au Mali, Samba est un bambin éveillé et joyeux. Sa mère, Sayon, sait qu’elle devra se battre pour la survie de son enfant, car ils habitent dans une ville pauvre et déchirée par les conflits.

À huit mois, Samba est tombé malade. Sayon a vu son bébé débordant de vie maigrir de jour en jour et devenir de plus en plus apathique.

Les conséquences mortelles de la malnutrition

Samba se battait pour survivre à une malnutrition sévère aiguë, une condition extrême qui laisse ses jeunes victimes fragiles et même squelettiques, et qui requiert un traitement immédiat. Il était affreusement maigre et ses possibilités de survivre étaient terriblement faibles.

Les conséquences mortelles de la malnutrition

La mort est le pire dénouement pour un enfant aux prises avec ce fléau, mais la malnutrition engendre aussi d’autres conséquences. Les enfants qui survivent peuvent faire face durant toute leur vie à une longue liste d’effets secondaires dévastateurs qui entravent leur réussite scolaire et les empêchent d’exercer un travail intéressant à l’âge adulte. Ils peuvent notamment être plus vulnérables aux maladies, souffrir d’un retard de développement ou de croissance, et même de cécité.

45 % de tous les décès d’enfants sont liés à la malnutrition.

Pourquoi Samba souffrait-il de malnutrition?

Les causes de la malnutrition dépassent largement le cadre d’une simple carence alimentaire. Elle résulte d’une combinaison de facteurs dont :

  • la pauvreté
  • le contexte politique
  • les changements climatiques
  • les habitudes alimentaires
  • la maladie
  • l’eau contaminée
  • le manque d’assainissement
  • autres raisons
Les multiples causes de la malnutrition

Au Mali, où est né Samba, 49 pour cent de la population vit sous le seuil de la pauvreté. Le prix des denrées alimentaires est instable et le faible pouvoir d’achat des familles ne leur permet pas de se procurer des produits alimentaires sains et nutritifs. Les événements météorologiques extrêmes ont également une incidence sur la disponibilité des aliments. Parallèlement à cela, seulement 38 pour cent des enfants au Mali bénéficient de l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de leur vie, une pratique qui réduit le nombre de décès d’enfants causés par la malnutrition.

De plus, la mère de Samba, Sayon, a connu des carences alimentaires bien avant qu’elle ne soit enceinte de Samba. Les effets d’une bonne ou d’une mauvaise nutrition se transmettent de génération en génération. L’alimentation de la mère a une incidence sur le développement intra-utérin de son nourrisson, sur son poids à la naissance et sur sa santé durant la petite enfance. Chez des femmes comme Sayon, la malnutrition est aggravée par des problèmes liés au genre, comme le manque d’éducation, le mariage précoce, la violence et la discrimination.

Enfin, le conflit qui sévit au Mali a contribué à la malnutrition de Samba en déstabilisant la communauté dans laquelle il vit. Au cours des dernières années, des groupes extrémistes ont mené des attaques dans la région et de nombreuses familles ont été déplacées. Ces perturbations empêchent les mères et les enfants d’avoir accès à une bonne alimentation et entravent les efforts du gouvernement pour répondre aux crises nutritionnelles.

Comment lutter contre la malnutrition, ce fléau mondial

L’histoire de Samba n’est pas spécifique au Mali. En ce moment, au Nigeria, en Somalie, au Soudan du Sud, au Yémen et dans de nombreux pays en situation de crise, des facteurs similaires engendrent des taux de malnutrition dévastateurs chez les enfants.

Lire : Les retombées de la famine sur la vie des enfants

Mettre fin à la malnutrition dans ces pays est un défi social et politique complexe. En collaborant avec les gouvernements locaux, les partenaires sur le terrain et les communautés, l’UNICEF déploie des efforts massifs pour éradiquer la malnutrition et sauver des vies, en mettant en place un éventail de programmes de nutrition et de stratégies novatrices. Voici un aperçu de quelques-unes de ces initiatives.

Promouvoir l’allaitement maternel

Promouvoir l’allaitement maternel

L’allaitement maternel est qualifié de « solution miracle » aux problèmes relatifs à la survie de l’enfant. Allaiter jusqu’à deux ans ou plus peut contribuer à sauver la vie de plus de 800 000 enfants. Grâce à l’éducation offerte dans les hôpitaux et les communautés de 40 pays, l’UNICEF s’efforce d’augmenter le taux mondial d’allaitement exclusif au sein à plus de 50 pour cent.

Remédier aux carences en micronutriments

Une alimentation ne contenant pas les vitamines, les minéraux et les nutriments nécessaires peut s’avérer aussi mortelle qu’un manque de nourriture. L’UNICEF fournit de la vitamine A aux enfants et de l’acide folique aux femmes enceintes, et met en place une série d’autres programmes destinés à combattre la « faim invisible » causée par des carences en micronutriments.

Répondre rapidement à la malnutrition sévère aiguë

L’UNICEF soutient des centres de santé partout dans le monde afin de diagnostiquer, de traiter et d’éradiquer la malnutrition sévère aiguë. Nous distribuons aussi des aliments thérapeutiques essentiels afin d’aider les enfants à retrouver leur force et à se rétablir.

La priorité : les 1000 premiers jours

Un enfant sur quatre âgé de moins de cinq ans souffre d’une malnutrition chronique ou d’un retard de croissance. Le retard de croissance, qui se définit par un poids faible pour l’âge, touche 155 millions d’enfants âgés de moins de cinq ans et a des répercussions pendant toute la vie. Conscient que les 1000 premiers jours de la vie d’un enfant constituent la phase la plus importante de son développement, l’UNICEF travaille en collaboration avec les gouvernements, les communautés et les familles elles-mêmes afin de faire de la nutrition un aspect central du développement de la petite enfance.

Depuis 1990, l’UNICEF et ses partenaires ont contribué à réduire de près de 100 millions le nombre d’enfants souffrant d’un retard de croissance

Grâce à ces efforts, l’UNICEF enregistre déjà des résultats remarquables, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. En ce moment, la famine menace le Nigeria, la Somalie,le Yémen et le Soudan du Sud.

Un dénouement heureux pour Samba

Pour Samba et Sayon, grâce aux efforts mondiaux de l’UNICEF visant à prévenir et à mettre fin à la malnutrition, un miracle s’est produit.

Samba a été admis dans un centre de santé soutenu par l’UNICEF, où il a reçu d’urgence le traitement nécessaire pour contrer les effets dévastateurs de la malnutrition sévère aiguë.

Un dénouement heureux pour Samba

Grâce au Plumpy’nut®, un aliment thérapeutique à base d’arachides qui apporte un complément nutritionnel aux enfants souffrant de malnutrition sévère aiguë, Samba a commencé à se rétablir. Aujourd’hui, il est complètement guéri et a retrouvé un poids normal. Sayon et Samba reçoivent chaque semaine une ration de cet aliment essentiel afin de s’assurer que Samba reste en bonne santé.

L’UNICEF procure également des conseils à des familles comme celle de Samba, ainsi qu’un accès à des aliments nutritifs et à de l’eau potable, afin d’assurer aux enfants la sécurité et l’alimentation dont ils ont besoin pour s’épanouir.

Maman et bébé tournent maintenant leur regard avec enthousiasme vers l’avenir prometteur que Samba a devant lui.

Des quantités record de fournitures d’urgence sont acheminées jusqu’aux enfants.

Grâce à votre aide, notre centre d’approvisionnement a expédié 33 cargaisons de fournitures essentielles en seulement 27 jours dans les régions aux prises avec les situations les plus préoccupantes du monde, et où être un enfant est extrêmement difficile. En savoir plus » (Disponible en anglais seulement)

Qu’est-ce qu’une famine?

Pour déclarer une famine, il faut de nombreux facteurs, mais dès qu’une famine est déclarée, il est souvent déjà trop tard. Découvrez comment cet état est déclaré et pourquoi nous ne devrions jamais en arriver là. En savoir plus »

Dernières nouvelles :

Le président et chef de la direction, David Morley, s’est rendu au Soudan du Sud où il a pu constater les progrès réalisés pour venir en aide aux enfants et à leur famille. En savoir plus »