Les vaccins de routine et la COVID-19 : ce que les parents doivent savoir | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

L’épidémie de COVID-19 a semé la peur et l’incertitude. De nombreux parents veulent savoir en particulier quand il y aura un vaccin contre le nouveau coronavirus et, entre temps, ce qu’ils doivent faire à propos des vaccins de routine de leurs enfants pendant la pandémie.

L’UNICEF est là pour répondre à vos questions les plus pressantes sur la gestion des vaccins pendant la COVID-19.

Quand le vaccin contre la COVID-19 sera-t-il disponible?

La mise au point d’un vaccin sûr et efficace prend du temps, mais grâce à l’investissement sans précédent dans la recherche et le développement et à la coopération internationale, les scientifiques ont pu développer un vaccin contre la COVID-19 en un temps record, tout en respectant des normes réglementaires rigoureuses et fondées sur des preuves.

Le 31 décembre 2020, l’OMS a inscrit le vaccin Pfizer/BioNTech COVID­19 à ARNm (BNT162b2) pour une utilisation d’urgence, ce qui en faisait le premier à recevoir une validation d’urgence de l’OMS depuis le début de la pandémie, un an plus tôt. Le 15 février 2021, l’OMS a répertorié deux versions du vaccin COVID­19 d’AstraZeneca/Oxford. Le 12 mars 2021, l’OMS a inscrit le vaccin COVID-19 Ad26.COV2.S, développé par Janssen (Johnson & Johnson). On compte actuellement plus de 200 autres vaccins candidats en cours de développement, dont beaucoup sont en phase d’essais cliniques. Un certain nombre de ces vaccins candidats sont en phase III des essais cliniques – l’étape finale avant l’approbation d’un vaccin.

Mon enfant devrait-il continuer à recevoir ses vaccins de routine pendant la pandémie de COVID-19?

Même si la COVID-19 perturbe notre vie quotidienne, la réponse est incontestablement oui. Essayez de faire vacciner votre enfant là où les services sont offerts. Il est important de garder à jour le carnet de vaccination des enfants et des bébés, car ces vaccins les protègent contre des maladies graves. Cela signifie que, lorsque vos enfants pourront recommencer à interagir avec d’autres enfants, ils seront aussi protégés contre d’autres maladies.

Si vous ne savez pas si votre service de vaccination est ouvert ou pas, vérifiez auprès de votre fournisseur de soins de santé. Comme la situation relative à la COVID-19 change chaque jour, il se peut que votre fournisseur de soins de santé modifie sa façon de faire à mesure que la situation évolue. Si vous ne pouvez pas aller à une clinique au moment où votre enfant devrait recevoir son prochain vaccin, inscrivez-le quelque part pour ne pas oublier de réessayer dès que les services reprendront.

Selon vous, quelle leçon pouvons-nous tirer de cette épidémie? Qu’est-ce que cela peut nous apprendre sur d’autres maladies et sur la décision de se faire vacciner?

Cette épidémie nous rappelle à quel point les vaccins sont importants. Cela nous montre que, lorsqu’il existe un vaccin contre une maladie, nous devons maintenir à jour nos vaccinations et celles de nos enfants. Sans la protection des vaccins, les maladies peuvent se propager rapidement et avoir des conséquences terribles. Par exemple, la rougeole et d’autres maladies demeurent un risque constant. Nous sommes très chanceux de bénéficier de la protection de vaccins contre ces maladies.

Comment les vaccins agissent-ils?

Les vaccins programment notre système immunitaire pour qu’il soit en mesure de lutter contre une infection donnée en introduisant dans notre organisme une forme inactivée de bactérie ou de virus. Comme il s’agit d’une forme inactivée, elle ne peut pas nous rendre malades. Toutefois, elle pousse notre système à produire des défenses immunitaires, appelés des anticorps. Si un jour vous contractez cette infection donnée, votre système immunitaire saura déjà comment la combattre.

Où puis-je trouver les plus récentes recommandations sur les vaccins?

Communiquez avec votre fournisseur de soins de santé, consultez le site Web du gouvernement du Canada ou celui du ministère de la Santé de votre province.

Comment puis-je me protéger et protéger les autres contre la COVID-19?

Voici quelques-unes des précautions que vous et votre famille pouvez prendre pour éviter l’infection :

  • Lavez-vous fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool.
  • Évitez de toucher votre visage, en particulier vos yeux, votre nez et votre bouche.
  • Si vous toussez ou éternuez, couvrez-vous la bouche et le nez avec le creux de votre coude ou un mouchoir en papier. Jetez immédiatement tout mouchoir utilisé.
  • Évitez les endroits très fréquentés, et tout contact étroit avec les autres. Restez à bonne distance de toute personne qui présente des symptômes de rhume ou de grippe.
  • Évitez de serrer des mains, d’étreindre ou d’embrasser des personnes. Évitez de partager de la nourriture, des ustensiles, des tasses et des serviettes.
  • Nettoyez et désinfectez les surfaces fréquemment touchées, y compris les téléphones, les poignées de porte, les interrupteurs, les télécommandes et les comptoirs.
  • Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien, si vous toussez, et même si vous n’avez qu’une légère fièvre.
  • Portez un masque si vous toussez ou éternuez ou si vous prenez soin d’une personne soupçonnée d’avoir contracté la COVID-19. Les travailleuses et travailleurs de la santé devraient porter des masques médicaux.

Comment puis-je protéger mon bébé contre la COVID-19?

En plus de tous les conseils donnés sur le lavage des mains, la distanciation physique et le maintien de bonnes pratiques d’hygiène, les parents devraient prendre des précautions supplémentaires pour protéger les nourrissons contre l’infection. Utilisez si possible des lingettes antibactériennes pour nettoyer une fois par jour les comptoirs et les surfaces utilisées pour changer les couches.

Essayez de veiller à ce que ce soient les mêmes personnes qui s’occupent des jeunes enfants afin de réduire le nombre de personnes avec qui ils sont en contact. Ces personnes devraient être encouragées à se laver les mains régulièrement, à éviter de partager des choses que l’on porte à la bouche, comme des tasses, et à se tenir à l’écart si elles se sentent malades.

Que dois-je faire si mon enfant présente des symptômes de COVID-19? Puis-je l’emmener en toute sécurité chez le médecin?

Si votre enfant a mal à la gorge, tousse ou a de la fièvre, demandez conseil à votre médecin ou à votre service de santé avant de vous déplacer. Des dispositions spéciales peuvent avoir été prises à la clinique pour minimiser la transmission de l’infection à d’autres. Si votre enfant présente des symptômes plus graves, comme un essoufflement, ou semble particulièrement malade, composez le numéro d’urgence ou emmenez-le au service d’urgence le plus proche.

La plupart des enfants atteints de la COVID-19 présentent des symptômes bénins ou peuvent être asymptomatiques. Il est cependant très important de protéger les personnes âgées et celles plus vulnérables aux infections graves. Par conséquent, gardez votre enfant à la maison si vous pensez qu’il a été exposé à la COVID-19 ou qu’il l’a contractée, mais assurez-vous de demander conseil par téléphone à son médecin ou à un travailleur de la santé.

Comme pour les autres infections respiratoires, telle la grippe, consultez rapidement un médecin si vous ou votre enfant présentez des symptômes. Essayez d’éviter les lieux publics, comme le lieu de travail, l’école ou les transports en commun, et assurez-vous de n’avoir aucun contact avec des personnes âgées ou des membres de votre famille qui sont immunodéprimés. Aussi, si vous vivez avec une personne âgée, il est recommandé de séparer les générations à l’intérieur du domicile.

Devrais-je faire passer un test de dépistage de la COVID-19 à mon enfant?

Vous n’avez pas besoin de faire passer un test de dépistage à votre enfant s’il est en bonne santé et ne présente aucun symptôme, comme de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires. Assurez-vous seulement de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger votre famille contre la COVID-19.


Mots-clés populaires :
Région géographique :