Aidez à sauver les enfants au Yémen | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Aidez-nous à procurer à plus d’enfants des fournitures et des aliments essentiels à leur survie.

Ce conflit qui a commencé en 2014 s’est intensifié et est devenu une guerre brutale en 2015 qui a mis en danger la vie de plus de 24 millions de personnes, ce qui représente près de 80 pour cent de la population yéménite. Cette population fait face aujourd’hui à la menace supplémentaire que constitue la COVID-19. Alors que les services de base s’effondrent et que l’économie continue de se détériorer, les familles peinent à se nourrir, et les cas de maladies évitables augmentent. Plus de 12,2 millions d’enfants ont désespérément besoin d’une aide humanitaire essentielle à leur survie. Aidez-les.

Comment mon don aidera-t-il les enfants au Yémen?

Votre don permettra à l’UNICEF de procurer à un plus grand nombre d’enfants de la nourriture, un traitement contre la malnutrition, une protection contre la COVID-19, des vaccins pour prévenir les flambées de maladies et d’autres services essentiels à leur survie.

Voici comment vous pouvez aider à changer les choses : 

  • Votre don de 11 $ permet de procurer 21 sachets de Plumpy’nut, un aliment thérapeutique essentiel à la survie d’un enfant.
  • Votre don de 30 $ permet de vacciner 27 enfants contre la rougeole.
  • Votre don de 50 $ permet de vacciner 51 enfants contre la rougeole, la poliomyélite et le tétanos.

À quel point la situation humanitaire est-elle urgente au Yémen?

Le Yémen connaît la pire crise humanitaire du monde, que vient aggraver davantage l’épidémie de COVID-19. Presque tous les enfants dans ce pays ont besoin d’une aide d’urgence. Toutes les dix minutes, un enfant meurt de causes évitables. Des maladies potentiellement mortelles, comme le choléra, la rougeole et la diarrhée, sont particulièrement préoccupantes. Et, à moins que l’UNICEF ne reçoive un soutien immédiat, quatre millions de personnes, dont la moitié sont des enfants, seront privées de services d’alimentation en eau et d’assainissement, de produits d’hygiène essentiels à leur survie et à leur protection contre le coronavirus et d’autres maladies.

L’avenir de toute une génération est menacé, car la destruction incessante et la fermeture prolongée des écoles et des hôpitaux, en particulier depuis le début de la propagation de la COVID-19, perturbent l’accès aux services de santé et d’éducation.

De plus, avec l’accroissement des pénuries alimentaires, les taux de malnutrition chez les enfants au Yémen sont parmi les plus élevés au monde, puisque deux millions d’enfants ont besoin d’un traitement contre la malnutrition aiguë.

La petite Doa’a, âgée d’un an, souffrait de complications liées à la malnutrition sévère aiguë.
La petite Doa’a, âgée d’un an, souffrait de complications liées à la malnutrition sévère aiguë. Son père, Hussein, craignait que sa fille ne survive pas au trajet d’une heure jusqu’à l’hôpital. La petite Doa’a est heureusement arrivée à temps pour recevoir des aliments et des médicaments essentiels à sa survie. [© UNICEF/UN057347/Almang]

Que fait l’UNICEF pour aider les enfants au Yémen?

L’UNICEF est présent partout au Yémen, où il s’emploie à sauver la vie d’enfants et à les aider à faire face aux effets du conflit en portant assistance aux victimes, et en procurant une éducation sur les mines et les débris de guerre explosifs, et en offrant d’autres services essentiels.

Pour lutter contre la COVID-19, l’UNICEF a, grâce à l’appui de ses donatrices et donateurs :

  1. expédié plus de 33 000 respirateurs N95, 33 000 masques et 18 000 blouses pour les travailleuses et travailleurs de première ligne;
  2. traité 15 285 enfants qui souffraient de malnutrition sévère aiguë et procuré des suppléments de vitamine A à 2 759 enfants en avril seulement;
  3. formé 10 000 bénévoles communautaires d’un bout à l’autre du pays;
  4. procuré 80 tentes pour établir de nouveaux centres de quarantaine;
  5. sensibilisé 16 millions de personnes avec des messages transmettant des informations sur les risques de la COVID-19 et sa prévention.

 

Pourquoi l’UNICEF a-t-il besoin de mon aide maintenant?

Le Yémen fait face à une situation d’urgence à même une autre situation d’urgence alors que la COVID-19 se propage dans le pays. Les systèmes d’assainissement et d’eau potable se font rares. Seulement la moitié des établissements de santé sont opérationnels, et beaucoup manquent d’équipement de base, comme des masques et des gants, sans parler de l’oxygène et des autres fournitures essentielles pour traiter le coronavirus.

Des enfants continuent d’être tués et mutilés en raison du conflit. Près de deux millions d’enfants souffrent de malnutrition aiguë et ont besoin d’un traitement de toute urgence. La destruction et la fermeture des écoles et des hôpitaux a perturbé l’accès aux services d’éducation et de santé, ce qui rend les enfants encore plus vulnérables et les prive de toute possibilité d’avenir. Avant la COVID-19, deux millions d’enfants n’étaient pas scolarisés. Pour le moment, les écoles ont été fermées dans tout le pays en raison de la pandémie, privant cinq autres millions d’enfants de tout accès à l’éducation.

Veuillez aider en faisant un don dès aujourd’hui.

Nous avons besoin de l’appui de donatrices et de donateurs généreux et bienveillants comme vous pour nous permettre de :

  1. procurer des équipements de protection individuelle et un soutien opérationnel aux 25 000 travailleuses et travailleurs de première ligne, incluant le personnel de la santé;
  2. procurer des services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement aux 900 000 personnes qui se trouvent dans les centres d’isolement et de quarantaine;
  3. procurer des concentrateurs d’oxygène et des ventilateurs;
  4. former plus de 7 000 travailleuses et travailleurs de la santé de première ligne sur la prévention et le contrôle des infections.

 

« Les enfants au centre de la pire crise humanitaire du monde ont besoin d’aide. Le financement des besoins en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène, et de la lutte contre la COVID-19 au Yémen est essentiel à leur survie. Nous implorons les donatrices et les donateurs de faire preuve d’une générosité encore plus grande en appui à ce travail essentiel à la survie. »

- Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF

Dernière mise à jour : le 19 juin 2020