Retour à l’école pendant la pandémie | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Une génération entière a vu sa scolarité interrompue.

Au plus fort des confinements nationaux en avril dernier, environ 91 % des élèves du monde, dans plus de 194 pays avaient arrêté d’aller à l’école. Cela a causé d’immenses perturbations dans la vie, l’apprentissage et le bien-être des enfants partout dans le monde.

L’UNICEF œuvre avec les gouvernements et les écoles afin d’une part d’aider les enfants, en particulier les plus marginalisés, à continuer d’apprendre, et d’autre part d’assurer que non seulement les écoles rouvrent, mais qu’elles fonctionnent mieux qu’avant.

Alors que les écoles rouvrent leurs portes dans certains pays, des mesures d’hygiène telles que l’installation de postes de lavage des mains, la distanciation physique, le port du masque et les vérifications de température corporelle sont intégrées à la routine scolaire. Voici un aperçu de ce à quoi ressemble un retour à l’école pour les élèves des pays suivants.

BHOUTAN

UNICEF-Bhutan-Back-to-school.jpg
[© UNICEf/Bhutan/SPelden/2020]

Les élèves sont en effervescence dans les classes de l’école centrale Samtengang à Wangdue Phodrang (Bhoutan), qui a de nouveau accueilli ses 134 élèves le 1er juillet dernier, quand les écoles du pays ont rouvert les classes de la 9e à la 11e année.

L’UNICEF a collaboré étroitement avec le ministère de l’Éducation pour mettre au point des directives et des listes de vérification nationales concernant la réouverture des écoles et les mesures sanitaires à suivre.

CHINE

UNICEF-China-Back-to-school-UNI336269.jpg
[© UNICEF/UNI336269/Ma]

À Chongqing (Chine), chaque jour avant d’entrer dans leur garderie qui a rouvert le 2 juin, les enfants se font prendre leur température et se lavent les mains au gel hydro-alcoolique. Pour assurer la sécurité et la santé des enfants, les membres du personnel et les enseignantes et enseignants ont mis en place un certain nombre de mesures, comme la surveillance des symptômes d’infection au coronavirus, l’adoption de pratiques d’hygiène adéquates, et la désinfection des salles de classe et des dortoirs.

En Chine, les enfants retournent progressivement dans les écoles après qu’elles aient fermé suite à l’éclosion de COVID-19. S’appuyant sur les mesures de prévention et de contrôle des maladies, les échéanciers de réouverture diffèrent d’une province à l’autre et d’un niveau scolaire à l’autre.

L’UNICEF a soutenu la campagne de retour à l’école en toute sécurité visant à aider les enseignantes et les enseignants, les élèves et les parents, en distribuant aux écoles dans tout le pays des feuilles de conseils pratiques.

CÔTE D’IVOIRE

UNICEF-Cote d'IvoireBack-to-school-UNI330866.jpg
[© UNICEF/UNI330866/Frank Dejongh]

Les enfants retournent à l’école primaire de San-Pedro, dans la région sud-ouest de Côte d’Ivoire, après que les écoles aient été fermées pendant plusieurs semaines à cause de la COVID-19. Le 18 mai, les écoles ont rouvert, en ayant adopté des mesures de prévention comme le port du masque par les enfants, le lavage régulier des mains et la distanciation physique.

Le ministère de l’Éducation a récemment annoncé un congé scolaire de fin juin à septembre. L’UNICEF soutient le ministère en mettant à sa disposition des conseils pratiques et des outils de consultation pour les autorités locales, les familles et les élèves.

ÉGYPTE  

UNICEF-Egypt-Back-to-school-UNI329197.jpg
[© UNICEF/UNI329197/Mostafa]

Un élève se fait désinfecter les mains dans une école secondaire du gouvernorat de Minia, en Égypte.

L’UNICEF soutient le ministère de l’Éducation en proposant des directives pour une réouverture des écoles en toute sécurité. Nous avons également contribué aux efforts de désinfection des 360 écoles des gouvernorats de Minia et du Fayoum dans le but de protéger 338 259 enfants. L’UNICEF prêtera main-forte à 567 écoles de plus avant les examens finaux de la 12e année.

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE POPULAIRE DU LAOS

UNICEF-Laos PDR-Back-to-school-AK103535.jpg
[© UNICEF Laos/2020/AKarki]

Le 18 mai, le lycée public de Vientiane, capitale du Laos, a rouvert ses portes à plus de 900 de ses élèves.

Après une fermeture des écoles pendant deux mois en République démocratique populaire du Laos et aucun nouveau cas signalé en plus d’un mois, le ministère de l’Éducation a diffusé des directives de sécurité sanitaire dans les écoles en vue d’une réouverture progressive de ces dernières.

L’UNICEF a aidé le ministère de l’Éducation à mettre au point un plan de réponse à la COVID-19 et a participé à une campagne de retour à l’école visant les parents, les enseignantes et les enseignants, et les élèves. Dans le cadre de cette campagne, des affiches ont été distribuées à toutes les écoles du pays, et des messages ont été diffusés dans les médias traditionnels et numériques.

VIETNAM

UNICEF-Viet-Nam-Back-to-school-UNI329516.jpg
[© UNICEF/UNI329516/Teachers in Lao Cai]

Le 11 mai à Lao Cai (Vietnam), les enseignantes et les enseignants, ainsi que les élèves ont dès le premier jour d’école adopté des mesures de prévention. Ces mesures sont appelées « nouvelles habitudes » pour rendre les écoles plus sûres pendant la pandémie de COVID-19.

Après un long congé depuis le festival du Nouvel An lunaire vers la fin janvier, plus de 22 millions d’élèves vietnamiens commencent à retourner à l’école. Pour qu’elles soient autorisées à ouvrir, les écoles doivent respecter un certain nombre de normes de sécurité sanitaires établies par le ministère de l’Éducation et de la Formation, afin de prévenir toute propagation du virus. Ces normes comprennent des mesures environnementales et d’hygiène alimentaire, des outils médicaux et de prévention sanitaire (comme des thermomètres et du savon), des vérifications de température, le port du masque et une distanciation physique appropriée dans les salles de classe.

Avec l’appui de l’UNICEF, les 43 966 écoles du pays ont mis en œuvre des protocoles de sécurité sanitaire pour aider les enseignantes et les enseignants, ainsi que les élèves à retourner à l’école dans de bonnes conditions.