Chers dirigeantes et dirigeants provinciaux | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

UNICEF Canada a demandé à des jeunes de l’Ontario ce qui était important pour eux en cette année d’élections provinciales. Voici ce qu’Aisling Gogan, âgée de 17 ans, avait à dire :

Chers dirigeantes et dirigeants provinciaux,

On pense souvent que les jeunes manquent d’éthique et de responsabilité professionnelles. Certains diraient que nous n’avons pas la motivation ou la détermination d’atteindre nos objectifs et que nos opinions de comptent pas. Cette notion dépeint la jeunesse d’une façon simpliste qui ne reflète en rien nos idées novatrices et nos points de vue uniques. Elle ne reconnaît pas l’admirable activisme d’aujourd’hui. Être jeune n’est pas un handicap, mais plutôt un atout précieux. En tant que jeunes, nous n’avons pas peur de dire ce que nous pensons ni de défendre ce en quoi nous croyons; nous sommes courageux et intrépides.

Le gouvernement du Canada, ainsi que nos représentantes et représentants élus, doivent reconnaître l’importance d’écouter les jeunes. Nous avons de nouvelles idées qu’il faut prendre en considération et le potentiel d’engendrer des retombées positives. Bien que beaucoup d’entre nous ne puissent pas voter lors de ces élections, nous représentons l’avenir. Les politiques d’aujourd’hui façonneront le paysage social et politique du Canada pour les générations futures, ce qui les rend essentielles pour notre avenir.

anna-vander-stel-60342-unsplash.jpg

Les jeunes d’aujourd’hui sont pleins d’espoir, passionnés et courageux; ils suscitent des conversations importantes et perturbent le confort de la complaisance. Ces qualités ont été démontrées en mars 2018, lorsque des élèves du secondaire ont fait preuve d’un véritable activisme à Washington DC, lors de la March for Our Lives. Ils se sont rassemblés pour demander des lois plus strictes sur le contrôle des armes à feu après la fusillade horrible de Parkland, en Floride, et ils ont utilisé les médias sociaux comme Twitter et Instagram afin de diffuser leur message pour le changement. J’espère qu’en tant que dirigeantes et dirigeants de notre province vous refléterez leurs efforts en continuant d’appliquer les lois sur les armes à feu et en renforçant les règlements existants afin de prévenir la violence armée dans notre pays.

Nous sommes à la veille des élections provinciales. Le 7 juin, en Ontario, les citoyennes et les citoyens de la province décideront qui les représentera. Voici mon opinion sur ce que vous pouvez faire pour nous, la génération montante.

Tirez parti du travail que les jeunes activistes ont accompli et utilisez votre influence pour susciter de véritables changements. Certaines et certains d’entre nous n’ont pas de plateforme où parler des problèmes qui nous touchent. Reconnaissez notre présence, entendez nos opinions, écoutez les jeunes et faites-les participer de façon significative. Si vous êtes élus, vous jouerez un rôle extrêmement important pendant quatre ans. Vous disposerez d’une plateforme d’où vous pourrez défendre les intérêts des jeunes Canadiennes et Canadiens, et transmettre leurs préoccupations au reste du gouvernement. C’est au nom des jeunes d’aujourd’hui que je vous demande d’agir avant qu’il ne soit trop tard.

annie-spratt-593480-unsplash.jpg

Investissez dans le bien-être de vos jeunes en établissant des politiques pour améliorer les ressources en santé mentale et réduire les temps d’attente pour les services efficaces dont nous avons tant besoin. Investissez davantage dans le système d’éducation; modernisez nos cours et modifiez le programme d’éducation sexuelle.

Parler ne suffit pas : les personnes dans le domaine de l’éducation doivent mettre ces nouveaux changements en application. L’objectif ultime devrait être une éducation inclusive et équitable de la plus grande qualité. Investissez dans des solutions renouvelables et respectueuses de l’environnement dans nos villes afin de protéger l’environnement malmené, et de promouvoir une production et une consommation durables. Ce sont là des enjeux qui, selon moi, préoccupent profondément la majorité des jeunes de l’Ontario et sur lesquels j’espère que vous allez vous concentrer. Bien que je pense que notre province a réalisé de grands progrès, je sais qu’une plus grande attention pourrait être portée aux préoccupations des jeunes.

Vous avez obtenu ce poste parce que les gens croient en vous. Montrez-vous à la hauteur. Nous comptons sur vous pour créer les changements que nous espérons voir dans notre province. Le moment est venu d’agir. La prochaine génération d’électrices et d’électeurs compte sur vous.