SOUTENIR LES PARENTS QUI TRAVAILLENT : SEPT CONSEILS POUR LES EMPLOYEURS | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Les conséquences de l’épidémie de maladie à coronavirus (COVID-19) se font sentir dans le monde entier. Pour bon nombre d’enfants, cela signifie devoir composer avec l’interruption de leur éducation, la maladie et la perte de revenu familial, des répercussions qui touchent de manière disproportionnée les filles et les garçons des familles les plus pauvres.

La mise en place de politiques favorables à la famille en lien avec le travail, comme les congés parentaux payés, les congés de maladie payés, les horaires de travail flexibles et l’accès à des services de garde abordables et de qualité, donne aux parents qui travaillent le temps et le soutien dont ils ont besoin pour s’occuper de leurs enfants, ce qui a pour effet de réduire en partie le fardeau qui pèse sur les enfants. 

Nous vous présentons donc sept conseils que les employeurs peuvent suivre pour aider les parents qui travaillent, afin qu’ils puissent prendre soin d’eux-mêmes, de leurs enfants et de leur famille pendant l’épidémie de COVID-19.

1. ÉVALUER SI LES POLITIQUES ACTUELLES LIÉES AU TRAVAIL SOUTIENNENT EFFICACEMENT LES FAMILLES 

Les politiques existantes soutiennent-elles suffisamment les familles? Commencez par recenser les besoins les plus urgents des parents qui travaillent. Une attention particulière doit être accordée aux groupes vulnérables, tels que les travailleurs temporaires, informels, migrants, les femmes enceintes ou qui allaitent, les travailleurs handicapés et ceux qui n’ont pas accès à des prestations comme les congés de maladie payés. 

2. ÉTABLIR DES MODALITÉS DE TRAVAIL FLEXIBLES

Les modalités de travail flexibles donnent aux travailleurs la liberté de choisir où et quand ils exercent leurs responsabilités professionnelles. Comme les besoins des parents qui travaillent peuvent varier considérablement, l’établissement de différents types de modalités de travail flexibles permet d’aider les parents à s’occuper de leurs enfants et de leur famille. Les modalités de travail flexibles comprennent le télétravail, la compression de la semaine de travail ou la garantie d’un congé de longue durée protégé pour s’occuper de parents malades, âgés ou handicapés.

3. SOUTENIR LES PARENTS EN LEUR OFFRANT DES SERVICES DE GARDE D’ENFANTS DE QUALITÉ, SÛRS, ACCESSIBLES ET ABORDABLES 

Compte tenu de la fermeture des écoles et des services de garde à grande échelle, de nombreux parents qui travaillent doivent composer avec des possibilités limitées, voire inexistantes, en matière de garde d’enfants. Certains peuvent même être contraints de laisser leurs jeunes enfants sans supervision adéquate, ce qui peut compromettre leur sécurité. Les employeurs peuvent soutenir ces parents de différentes manières, notamment en les orientant vers d’autres services de garde d’enfants (dans des lieux où les services de garde restent disponibles et sûrs) et en prévoyant des indemnités ou des modalités de travail flexibles. 

4. PROMOUVOIR UNE BONNE HYGIÈNE SUR LE LIEU DE TRAVAIL ET À L’EXTÉRIEUR DE CELUI-CI 

Les employeurs peuvent protéger les parents qui doivent être présents sur place pour accomplir des tâches essentielles à l’exploitation de l’entreprise en renforçant les mesures de propreté et d’hygiène sur les lieux de travail et en installant des postes de lavage des mains avec de l’eau courante et du savon ou des désinfectants pour les mains à base d’alcool, lorsque les installations de lavage ne sont pas facilement accessibles. Les mères qui allaitent doivent pouvoir bénéficier de locaux propres et confortables pour poursuivre l’allaitement. Les employeurs peuvent également contribuer à protéger tous les travailleurs, y compris ceux qui travaillent à distance, en partageant les communications importantes sur les mesures de prévention, les conseils aux voyageurs et les moyens de parler du virus à leurs enfants.

5. FOURNIR AUX TRAVAILLEURS DES CONSEILS SUR LA MANIÈRE DE DEMANDER UNE ASSISTANCE MÉDICALE  

Les employeurs peuvent aider à orienter les travailleurs présentant des symptômes de la COVID-19 vers des prestataires de soins médicaux et des services médicaux. Par exemple, les employeurs peuvent communiquer clairement à leurs employés les adresses et les numéros de téléphone des hôpitaux locaux, des instances sanitaires et des lignes d’urgence. Ils peuvent également fournir aux travailleurs des conseils pour un transport sûr vers les établissements de soins de santé.

6. AIDER LES TRAVAILLEURS ET LEUR FAMILLE À GÉRER LE STRESS

Les lieux de travail devraient fournir un soutien particulier aux travailleurs qui se sentent anxieux, désorientés ou effrayés pendant l’épidémie de COVID-19. Nous les invitons également à soutenir les parents dont les enfants se sentent anxieux ou effrayés. Les employeurs doivent s’assurer de transmettre à leurs employés des renseignements provenant uniquement de sources fiables, et veiller à ce que tous les travailleurs aient accès à des services psychosociaux. Ils doivent également donner aux parents qui travaillent le temps et les ressources nécessaires pour rassurer leurs enfants et s’occuper d’eux. Pour ce faire, ils peuvent notamment fournir des outils utiles qui encouragent la discussion, le jeu et d’autres formes de stimulation dont les enfants ont besoin de la part des personnes qui s’occupent d’eux.

7. ALLÉGER LE FARDEAU FINANCIER DES TRAVAILLEURS QUI SONT VICTIMES DE LA COVID-19

Il est essentiel de penser à alléger le fardeau financier qui pourrait accabler les parents qui travaillent en raison de l’épidémie de COVID-19. Pour ce faire, les employeurs peuvent notamment mettre en place des mesures de garantie d’emploi ou prévoir des congés de maladie payés ou des ressources économiques, par exemple, à titre d’allocations familiales et de subventions pour les dépenses liées aux soins de la santé. Les groupes vulnérables, tels que les travailleurs à faible revenu et les travailleurs informels, devraient bénéficier d’un soutien particulier.

ACCÈS POUR TOUS À DES POLITIQUES FAVORABLES À LA FAMILLE

Il est essentiel que les employeurs veillent à ce que les politiques favorables à la famille s’appliquent à tous les travailleurs, quel que soit leur sexe ou leur statut professionnel (qu’ils soient salariés ou contractuels, par exemple). Il est important de promouvoir une culture dans laquelle les travailleurs se sentent à l’aise de recourir aux politiques sans crainte de discrimination ou de représailles. De telles mesures devraient être prises, notamment pour les femmes qui travaillent, car ces dernières assument souvent, dans de nombreux endroits, plus de responsabilités familiales que les hommes, afin de s’assurer que les mères au travail ne soient pas pénalisées pour leurs décisions. Les employeurs ont un rôle fondamental à jouer en choisissant d’adopter de nouvelles politiques favorables à la famille ou d’élargir celles qui existent déjà, afin de soutenir le bien-être des parents qui travaillent et de leurs enfants.