Journée du chandail rose: c'est beaucoup plus que de porter du rose | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Scott Watson est spécialiste des politiques, Une Jeunesse à UNICEF Canada

Les enfants et les jeunes au Canada font face à un éventail de facteurs environnementaux complexes et interdépendants qui ont une influence sur leurs possibilités d’avenir. L’intimidation est l’un des facteurs qui constituent un frein inutile à leur santé et à leur réussite scolaire. Le nombre d’enfants qui subissent de l’intimidation au Canada est plus élevé que dans plusieurs pays similaires, mais il n’y a aucune raison pour qu’il en soit ainsi. Alors qu’UNICEF Canada amorce son soutien annuel aux campagnes de sensibilisation et de prévention contre l’intimidation, ce qui comprend la Journée du chandail rose, analysons ce que signifie réellement le fait de porter du rose.

Beaucoup d’enfants subissent de l’intimidation au Canada :

  • Selon un rapport de 2015 du gouvernement du Canada, environ un jeune canadien sur quatre a révélé être intimidé aussi souvent que deux fois par semaine, et presque la moitié des parents canadiens ont rapporté qu’un de leurs enfants a déjà subi de l’intimidation.
  • Le rapport de l’UNICEF sur le bien-être des enfants dans les pays riches révèle que le Canada occupe la 21e place sur 29 pays en matière d’intimidation. 
  • Selon la commission de la santé mentale du Canada, environ 20 % des Canadiens et des Canadiennes auront développé une maladie mentale avant d’avoir atteint l’âge de 25 ans. Une étude de 2018 (en anglais), publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne, fait un lien entre l’intimidation pendant l’enfance et le développement de problèmes de santé mentale à l’adolescence.

Pour quelle raison le niveau d’intimidation demeure-t-il aussi élevé, après des années d’efforts pour la contrer?

Un grand nombre de Canadiennes et de Canadiens croient que les téléphones intelligents et les médias sociaux constituent la principale cause de l’intimidation. Cela est peut-être vrai pour certains enfants, mais la recherche nous indique que la technologie a davantage influencé les formes d’intimidation qu’augmenté son incidence. Nous avons aussi la preuve que les écarts croissants entre les salaires et l’augmentation des inégalités sociales ont des retombées sur l’intimidation. La recherche de l’UNICEF démontre que les inégalités jouent un grand rôle dans l’apparition du stress chez les enfants et leur famille : ces inégalités isolent les gens encore plus que la technologie. Les pays qui affichent de grandes inégalités ont tendance à afficher des taux de violence plus élevés et des relations plus difficiles entre les gens, incluant l’intimidation. Ces inégalités semblent freiner les nombreux efforts déployés au Canada pour enrayer l’intimidation grâce à des programmes et des politiques de sensibilisation.

Pink Shirt Day.jpg

Ce que signifie porter du rose

À l’approche de la Journée nationale contre l’intimidation, aussi connue sous le nom de la Journée du chandail rose, il est essentiel de continuer à sensibiliser afin de prévenir l’intimidation et de façonner un environnement sûr pour tous nos enfants. Alors, portez du rose! Et agissez « en rose » :

  • Entamez une conversation avec un enfant de votre entourage et ne portez aucun jugement sur ses propos. Demandez-lui comment il compose avec des comportements discutables en ligne et dans la communauté. Demandez-lui comment il fait preuve de bienveillance. Demandez-lui s’il a besoin d’aide.
  • Demandez à vos représentantes et représentants élus s’ils prévoient des mesures pour contrer les inégalités croissantes entre les revenus au Canada, comme l’amélioration des avantages fiscaux pour les familles.
  • Agissez comme un modèle de bienveillance dans vos rapports avec les autres, particulièrement en situation d’écarts de pouvoir.

Nous pouvons faire du Canada le meilleur endroit au monde pour les enfants et les jeunes.

Photo par la province de la Colombie-Britannique sur Flickr.