Les pionniers de la technologie : réduire le fossé qui sépare les zones rurales des zones urbaines | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

En France, les garçons et les hommes ont plus de deux fois plus de chances que les filles et les femmes d’obtenir un diplôme en science, technologie, ingénierie et mathématiques, et près de quatre fois plus de chances de trouver un emploi en tant que spécialiste des TIC, selon le tableau de bord annuel européen des femmes dans le numérique de 2020 de la Commission européenne.

Cet écart est particulièrement observable dans les zones rurales, où l’accès aux outils numériques et aux possibilités d’apprentissage est généralement plus restreint, et où les stéréotypes de genre concernant les études et les carrières en science, technologie, ingénierie et mathématiques peuvent être profondément ancrés.

Seulement 0,2 % des lycéennes interrogées dans toute la France s’attendent à travailler comme professionnelles dans le secteur des TIC à l’âge de 30 ans, comparativement à plus de 6 % de leurs camarades masculins.

UN0473761.jpg
Houda, 19 ans, pose pour une photo devant la maison de sa famille près de Grenoble, en France. [© UNICEF/UN0473761/Gelman / VII Photo ]

« La connaissance, c’est le pouvoir, déclare Houda, 19 ans, étudiante en informatique. Si les filles apprennent à créer un site Web ou à utiliser les médias sociaux, elles peuvent échanger sur leur expérience et apprendre des autres. »

Houda a grandi à la campagne, à l’extérieur de la ville de Grenoble, et chaque semaine elle se rend à Grenoble pour y suivre des études en informatique. « Mes amis universitaires qui ont été scolarisés dans des centres urbains ont tous reçu des cours de programmation de base au lycée. Aucun cours comparable n’était offert dans mon village », explique Houda. « Pendant ma dernière année de lycée, je voulais choisir les « sciences numériques » comme spécialisation, mais ce n’était pas offert. »

UN0473744.jpg
Houda consulte un livre à la bibliothèque de son université, où elle étudie l’informatique. [© UNICEF/UN0473744/Gelman / VII Photo]

« Lorsque j’ai dit à mes amis que j’allais étudier l’informatique [à l’université], ils m’ont tous prévenu qu’il s’agissait d’un domaine dominé par les hommes », explique-t-elle.

Aujourd’hui, Houda est la seule fille sur les 15 étudiants de sa cohorte universitaire. 

Elle aime parler de son expérience avec les habitants de son village. Selon elle, les compétences numériques peuvent jouer un rôle important dans l’élargissement des horizons des adolescents, et tout particulièrement des filles, en les connectant au monde extérieur. Elle a commencé à encadrer ses deux petits frères et deux filles de sa communauté, et elle espère pouvoir élargir son empreinte après l’université, tout en poursuivant une carrière dans le domaine des mégadonnées ou de l’intelligence artificielle.

« Il faut démystifier l’informatique, montrer que c’est un outil utile à tous dans la vie de tous les jours, et offrir l’informatique comme une matière de base dès le niveau scolaire intermédiaire. Nous vivons désormais dans une ère numérique. Ces compétences sont essentielles. »


Catégories :
Région géographique :