Trois choses à savoir sur les « Points bleus » | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Comme tous les enfants chassés de chez eux par la guerre et les conflits, les enfants ukrainiens qui arrivent dans les pays voisins courent un risque important de violence, d’exploitation sexuelle et de traite. Ils ont désespérément besoin de sécurité, de stabilité et de services de protection de l’enfance, en particulier ceux qui ne sont pas accompagnés ou qui ont été séparés de leur famille. 

Les équipes de l’UNICEF travaillent aux côtés du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et d’autres partenaires afin de fournir de l’aide et du soutien aux enfants et aux familles déplacés et réfugiés qui trouvent refuge en Moldavie, en Pologne, en Roumanie et en Biélorussie. 

Que sont les centres « Points bleus »? 

Mis en place conjointement par l’UNICEF et le HCR, en collaboration avec les autorités locales et des partenaires, les « Points bleus » sont des espaces sécurisés le long des frontières des pays voisins de l’Ukraine, afin de fournir aux enfants et aux familles des renseignements et des services essentiels. Les centres « Points bleus » fournissent aux réfugiés des informations essentielles et un soutien pratique pour les aider à poursuivre leur voyage. Ils permettent d’identifier les enfants qui voyagent seuls et de les mettre en contact avec les services de protection. Ils offrent également des services d’orientation aux femmes, notamment celles qui sont victimes de violences sexistes. 

Pour les enfants, ces centres offrent un espace sûr et accueillant où ils peuvent se reposer, jouer et simplement être des enfants, à un moment où leur monde a été brusquement bouleversé par la peur et la panique, et où ils sont confrontés au traumatisme de quitter leur famille, leurs amis et tout ce qui leur est familier.

Le personnel de l'UNICEF et le garçon se saluent
Le « Point bleu » situé à Sighetu Marmației, le long de la frontière roumaine avec l’Ukraine, a déjà apporté son aide à des milliers de réfugiés et de demandeurs d’asile. Hanna voyage avec son fils de deux ans (sur la photo), Matvee, en Bulgarie. Ils sont arrivés au centre « Point Bleu » après un voyage de deux jours. « Je n’ai jamais imaginé que je deviendrais un jour une réfugiée », confie Hanna. Tous les « Points bleus » offrent des espaces adaptés aux enfants. On y trouve également des trava [© UNICEF/UN0599976/Nicodim]

Où seront-ils situés?

L’UNICEF et ses partenaires prévoient actuellement de mettre en place des centres « Points bleus » en Pologne, en Moldavie, en Roumanie, en Biélorussie, en Hongrie et en Slovaquie. Ils seront installés à proximité des principaux points d’arrivée de réfugiés, des sites d’enregistrement et de certains centres urbains. Ces centres sont gérés de concert avec les autorités nationales et locales dans des sites stratégiques sélectionnés, en étroite collaboration avec le HCR et d’autres partenaires des services de protection. Dans la mesure du possible, les « Points bleus » s’appuieront sur les services existants afin d’en combiner les efforts; dans le cas contraire, un nouveau pôle centre créé pour fournir ces services essentiels.

 

Quel soutien les enfants et les femmes peuvent-ils obtenir?

Les centres « Points bleus » offrent des services essentiels fournis par l’UNICEF et d’autres agences, notamment : 

  • Des guichets d’information et de conseil où les familles en déplacement peuvent s’informer sur l’aide et les services qui leur sont offerts en tant que réfugiés, notamment par les pays d’accueil, les agences humanitaires, les organisations de la société civile et autres. Les familles sont également sensibilisées à leurs droits en vertu du droit humanitaire international.
  • Des espaces adaptés aux enfants, leur permettant de se reposer, de jouer et de bénéficier d’activités structurées et d’un soutien psychosocial de la part d’un personnel qualifié, avec des espaces distincts pour les jeunes enfants et les adolescents, afin de répondre à leurs besoins spécifiques.
  • Des services de réunification familiale pour rétablir et maintenir le contact entre les membres d’une même famille et assurer la sécurité des enfants. Ces services fournissent également des informations sur la meilleure façon d’éviter la séparation des familles qui voyagent ensemble.
  • Des conseils et du soutien psychosocial pour les enfants et les parents, ainsi que les soignants et soignantes, qui peuvent être confrontés à des traumatismes et à un stress considérable à la suite de leurs expériences. Des psychologues, des travailleuses et travailleurs sociaux et d’autres professionnels qualifiés sont présents pour identifier les enfants qui pourraient avoir besoin d’un soutien supplémentaire, en particulier les enfants non accompagnés ou séparés de leur famille.
  • Des services d’orientation pour les réfugiés qui ont subi des violences, qui connaissent des problèmes de santé ou qui se trouvent dans une situation nécessitant un soutien spécialisé. Les « Points bleus » permettent également à l’UNICEF et à ses partenaires d’identifier les enfants et les femmes vulnérables et de les orienter vers des services spécialisés. Les personnes vulnérables peuvent être des familles, des mères célibataires ou des enfants à risque, tels que des enfants non accompagnés, des personnes vivant avec des handicaps ou malades, des personnes possiblement victimes de trafic d’êtres humains, ainsi que des survivants et survivantes de violences sexuelles ou de violence basée sur le genre.
  • Des zones sûres pour dormir où les personnes ayant des besoins spécifiques peuvent se reposer pour une courte période ou être orientées vers un hébergement d’urgence à plus long terme.
  • Des produits de première nécessité (tels que vêtements, articles d’hygiène, couvertures) pour les enfants et les femmes très vulnérables, y compris les enfants vivant avec un handicap.

AIDEZ LES ENFANTS EN UKRAINE


Mots-clés populaires :
Région géographique :