Skip to main content
UNICEF Canada logo Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie des premières personnes à être au courant lorsqu’une situation d’urgence survient et que les enfants ont besoin d’aide immédiatement. Vous recevrez aussi des mises à jour régulières sur les programmes de l’UNICEF à l’échelle mondiale.

J’aimerais faire un don :

L’éducation des filles et l’UNICEF

Girls’ education through UNICEF

Depuis plus de 70 ans, l’UNICEF est déterminé à faire en sorte que tous les enfants – y compris les filles – puissent avoir accès à une éducation de qualité. Dans tous les programmes d’éducation, l’UNICEF aborde les obstacles financiers, sociaux et sexospécifiques qui empêchent les filles d’avoir accès à une éducation. Notre travail n’est possible que grâce à la générosité de nos bienfaitrices et bienfaiteurs.  

Exemples de projets de l’UNICEF en matière d’éducation

Chaque enfant a le droit à une éducation, indépendamment de son origine, de l’endroit où il vit ou de la quantité d’argent que possède sa famille. Dans 155 pays à travers le monde, l’UNICEF déploie des efforts pour fournir des occasions d’apprentissage dès la petite enfance afin d'aider chaque enfant à acquérir les connaissances et les compétences dont il a besoin pour s’épanouir.

L’UNICEF est un chef de file mondial en matière de soutien à la scolarisation des filles. L’UNICEF :

  1. défend le droit à l’éducation des filles :

    Niger : Moins de 10 % des filles les plus pauvres en âge de fréquenter l'école secondaire sont scolarisées (données de 2017). Le travail de l’UNICEF a contribué à porter à 16 ans le terme de la scolarité obligatoire chez les filles.
     
  2. élimine les difficultés financières : 

    Madagascar : En 2017, les transferts en espèces ont aidé plus de 21 000 filles déscolarisées à retourner sur les bancs d’école, dont près de 5 000 filles en âge de fréquenter le premier cycle du secondaire. Les transferts en espèces ont aidé les filles éprouvant des difficultés financières à assumer les coûts indirects liés aux études, comme l’achat d’uniformes scolaires et de manuels scolaires ou les frais liés au transport scolaire.

    Nigéria : Un régime de transfert en espèces soutenu par l’UNICEF dans les États de Niger et de Sokoto a contribué à une augmentation de 30 % du taux de scolarisation des filles.
     
  3. s’attaque aux barrières socioculturelles qui empêchent les adolescentes d’avoir accès à une éducation :  

    L’UNICEF travaille avec des gouvernements et des partenaires pour élaborer des lignes directrices en matière de gestion de l’hygiène menstruelle, ainsi que des programmes d’intervention visant à maintenir les filles à l’école. Ces mesures prévoient entre autres l’amélioration des services d’assainissement et l’établissement d'installations sanitaires séparées pour les filles et pour les garçons afin de permettre aux filles de vivre leurs menstruations en toute dignité, sans inconfort ni embarras. Entre 2014 et 2017, l’UNICEF a appuyé plus de 50 000 écoles en intégrant des lignes directrices en matière de gestion de l’hygiène menstruelle aux programmes scolaires. 
     
  4. aide les filles à apprendre et à faire la transition entre le système scolaire et le marché du travail : 

    Liban : Mise en place de projets liés à la technologie de l’information visant à promouvoir les domaines liés aux STEM (les sciences, les technologies, le génie et les mathématiques) en tant que cheminement de carrière pour les filles, initiative dont 19 000 filles ont bénéficié dans l’ensemble du pays en 2017. 

 

Aperçu de l’engagement de l’UNICEF en faveur d’une éducation de qualité

UNI43092_700x300.jpg
Des filles et des garçons suivent des cours de rattrapage dans une école d’urgence, qui se trouve dans la ville de Slezska Ostrava. (Tchécoslovaquie, 1946)
UN04222_700x300.jpg
En 1961, en Afghanistan, les premières étudiantes en médecine de l’histoire du pays suivent un cours dans une classe mixte à l’Université de Kaboul. (Afghanistan, 1961)
UNI51407_700x400.jpg
Woineshet, une adolescente de 14 ans, répond à une question dans sa classe de 5e année dans le village de Melka Oba, près des rives de la rivière Awash. (Éthiopie, 1991)
UN0211158_700x300.jpg
Deux filles lisent leurs notes de cours dans le centre d’apprentissage accéléré du village de Sharak e Muhajireen, dans le district de Nili de la province afghane de Darikundi. (2018)

Le pouvoir de l’éducation  

L’éducation permet aux enfants de se sortir de la pauvreté et leur offre la possibilité de se bâtir un avenir prometteur. Toutefois, environ 263 millions de filles et de garçons à l’échelle mondiale n’ont pas l’occasion de commencer ou de terminer leur scolarité.

Les nombreux problèmes auxquels font face les filles (et les enfants)

L’accès d’un enfant à l’éducation dépend souvent de facteurs comme :

  • le sexe;
  • le lieu;
  • un conflit armé;
  • les handicaps et la pauvreté.

Pire encore, l’absence d’éducation alimente les cycles intergénérationnels de la pauvreté. Ce manque prive les sociétés d’une source de croissance et de développement dynamique et réduit les possibilités de renforcement de la cohésion sociale et de réduction des tensions qui peuvent déclencher des actes de violence.

Pourquoi les filles sont-elles déscolarisées?

Les filles doivent faire face à d’énormes obstacles sexospécifiques et socioéconomiques pour avoir accès à une éducation :

  • Les attitudes et les pratiques traditionnelles, dont le mariage d’enfants et les grossesses précoces, forcent souvent les filles à abandonner l’école.
     
  • La pauvreté et les inégalités entre les sexes font en sorte que les familles favorisent plutôt les garçons lorsqu’il s’agit d’investir dans l’éducation, ce qui pousse les filles à se consacrer aux travaux domestiques, notamment s’occuper de leurs frères et sœurs ou être responsables de la corvée de l’eau, plutôt que d’aller à l’école.
     
  • L’instabilité attribuable aux troubles civils, à la guerre et à la famine peut limiter l’accès des filles à une éducation.
     
  • Bon nombre d’écoles ne répondent pas aux besoins des adolescentes sur le plan de l’hygiène, puisqu’elles ne possèdent pas d’installations et de services sanitaires adéquats, empêchant ainsi les filles de fréquenter les établissements scolaires.
     
  • Des ressources didactiques et des établissements scolaires de piètre qualité, ainsi qu’un personnel enseignant peu qualifié, peuvent également avoir une incidence sur l’apprentissage des filles.
     
  • Des trajets longs et dangereux pour se rendre à l’école et la violence en milieu scolaire empêcheront les filles de fréquenter l’école.

Vidéo sur l’importance de l’éducation : 

Le pouvoir de la scolarisation des filles

À l’heure actuelle, on recense plus de 1,1 milliard de filles à l’échelle mondiale. Ces filles font partie d’une génération prête à prendre l’avenir à bras-le-corps. En investissant dans leur éducation, nous leur permettons d’améliorer leurs conditions de vie et nous contribuons à renforcer la santé, la sécurité et la prospérité de leur famille, leur communauté et le monde dans son ensemble. Nous savons que l’investissement dans l’éducation secondaire des filles, et non pas seulement dans l’éducation primaire, permet de transformer les familles, les communautés et les économies. Cependant, dans les pays à faibles revenus, moins de deux tiers des filles terminent leur éducation primaire, et seulement une fille sur trois termine le premier cycle de l’éducation secondaire.

Cinq faits démontrant que la scolarisation des filles peut contribuer à changer le monde 

Dans les pays à faibles revenus, l’enseignement secondaire pour tous peut générer les retombées suivantes :

  1. À l’âge adulte, les filles gagnent le double du revenu des enfants qui ont été déscolarisés, et ont un meilleur niveau de vie; elles ont entre autres suffisamment d’argent pour acheter les vivres nécessaires pour nourrir leur famille;
     
  2. Élimination quasi totale des mariages d’enfants et réduction drastique des grossesses précoces, ce qui aide également à mettre fin à l’isolement social et à l’interruption de la scolarité et à offrir de meilleures possibilités de carrière et d’avancement. 
     
  3. Réduction d’un cinquième de la mortalité infantile et réduction du risque de malnutrition chez leurs enfants.
     
  4. Lutte contre le choléra, le VIH et le sida, le paludisme et d’autres maladies mortelles grâce à l’intégration de mesures de prévention dans les cours sur les compétences nécessaires à la vie courante et aux campagnes de sensibilisation et d’information dans les écoles.
     
  5. Amélioration du bien-être psychologique des femmes et réduction du risque de violence conjugale.

Vidéo sur l’importance de l’éducation : 

Ce que l’UNICEF fait pour aider à donner à un plus grand nombre de filles et de garçons un accès à une éducation de qualité. 

De 2014 à 2017, l’UNICEF :

  • a procuré à plus de 59 millions d’enfants du matériel scolaire, comme des livres et des manuels scolaires, des tablettes, des ordinateurs, des jeux éducatifs et des trousses d’apprentissage. Le matériel scolaire permet de transmettre des connaissances, d’acquérir des compétences et d’influencer la façon dont les enfants interagissent avec le monde.
     
  • a procuré du matériel d’apprentissage dans plus de 1 million de salles de classe. Ce soutien a dépassé son objectif; l’UNICEF a participé au développement, à la mise à jour et à l’analyse du matériel d’apprentissage du personnel enseignant dans plus de 50 pays.
     
  • a formé près de 183 000 communautés scolaires et associations parents-enseignants sur des sujets comme la gestion d’un établissement scolaire, la planification, la santé et l’hygiène, l’éducation inclusive et la gestion financière.

L’éducation des enfants lors de situations d’urgence

À l’échelle mondiale, on observe une croissance du nombre de crises provoquées par des conflits, des catastrophes naturelles ou des épidémies. Pire encore, de nombreuses crises persistent, marquant des enfances tout entières et perdurant sur plusieurs générations. Lorsque ces crises perturbent la fréquentation scolaire, elles nuisent non seulement au bien-être immédiat des enfants, mais mettent également en péril leur avenir – et celui de leur société.
 

Seulement 50 % des enfants réfugiés sont inscrits à l’école primaire.
Les enfants déracinés par les crises perdent plus qu’un toit au-dessus de leur tête. Sans éducation, ils risquent de perdre la possibilité de se bâtir un avenir décent.
 

Pour les enfants vivant dans des situations d’urgence, l’éducation est salutaire. L’école : 

  • procure aux enfants la stabilité et la structure nécessaires pour les aider à surmonter les traumatismes qu'ils ont subis; 
     
  • peut protéger les enfants des dangers physiques autour d’eux, notamment les mauvais traitements, l’exploitation et le recrutement dans les forces armées;
     
  • permet aux enfants de profiter d’interventions vitales, comme la fourniture de nourriture, d’eau, de services d’assainissement et de soins de santé.

Lorsque les enfants ont accès à une éducation, même dans des circonstances difficiles, des sociétés entières en tirent profit : l’éducation contribue à stimuler la croissance économique et à réduire la pauvreté et les inégalités. L’éducation participe également à la restauration de la paix et de la stabilité. Pourtant, malgré les énormes avantages pour les enfants, l’éducation est souvent le premier service à être suspendu et le dernier à être remis sur pied.  
 

L’UNICEF déploie continuellement des efforts pour venir en aide aux enfants déscolarisés qui vivent dans des régions touchées par des conflits. En 2017 seulement, l’UNICEF a permis à 8,8 millions d’enfants coincés dans des situations d’urgence d’avoir accès à une éducation.
 

Visionnez cette vidéo sur l’importance de l’éducation :

Quatre choses que vous pouvez faire pour aider les filles et les garçons à avoir accès à une éducation

  1. Faites un don
    Un don mensuel ou unique à UNICEF Canada peut avoir de grandes retombées pour les enfants, partout dans le monde. Votre contribution permet de fournir la protection, les soins, le soutien et les services dont tous les enfants ont besoin pour survivre et s’épanouir.
     
  2. Offrez un cadeau pour contribuer à bâtir un monde meilleur pour les enfants
    Offrez l’éducation en cadeau à une ou plusieurs filles. Changez leur vie en les envoyant à l’école et en leur fournissant du matériel d’apprentissage essentiel. Les Cadeaux de survie de l’UNICEF sont des articles concrets qui ont des retombées réelles, et qui permettent de venir en aide aux enfants, même dans les endroits les plus durs de la planète. Que vous offriez un cadeau en votre nom ou au nom de l’un de vos proches, vous contribuez à changer les choses pour les enfants dans le besoin.
     
  3. Apprenez-en davantage sur l’importance de l’éducation
    Apprenez-en davantage sur les recherches et les rapports de l’UNICEF fondés sur des données empiriques, des investigations rigoureuses et des analyses approfondies qui donnent des résultats pour les enfants.
     
  4. Découvrez le travail que l’UNICEF accomplit en matière d’éducation grâce au soutien des donatrices et donateurs
    Apprenez-en davantage sur les accomplissements exceptionnels de l’UNICEF en faveur des enfants, qui ont été rendus possibles grâce au soutien des donatrices et donateurs.

 

Dernière mise à jour : octobre 2018