Au Canada, sept jeunes sur dix affirment que la pandémie a un effet négatif sur leur santé mentale | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2020/05/11

TORONTO, le 12 mai 2020 – Dans un récent sondage numérique lancé par UNICEF Canada par l’entremise de sa plateforme U-Report, on a demandé à plus de 600 jeunes de chaque province et territoire, y compris ceux qui vivent dans les régions les plus éloignées, de répondre à des questions sur leur santé mentale, leur éducation, leur travail et la dynamique de leur famille, afin d’examiner plus en profondeur les problèmes auxquels ils sont confrontés pendant le confinement dû à la COVID‑19.

« Beaucoup d’adultes parlent des répercussions de la COVID-19 au nom des enfants et des jeunes plutôt que de leur donner l’occasion de dire eux-mêmes ce qu’ils pensent et comment ils se sentent réellement », affirme Alli Truesdell, responsable de la participation des jeunes à UNICEF Canada. « Par exemple, 80 % des répondants se disent quelque peu, très ou extrêmement préoccupés par le niveau de stress qu’ils perçoivent au sein de leur famille et sept répondants sur dix affirment que la pandémie a un effet négatif sur leur santé mentale. »

U-Report permet aux jeunes de partager librement leurs opinions sur la façon dont la pandémie a changé à jamais leur enfance et leur avenir. Lancée en octobre 2018 par UNICEF Canada, U-Report Canada est une plateforme de sondage numérique destinée aux jeunes âgés de 13 à 24 ans, qui permet de recueillir les points de vue des jeunes sur des questions susceptibles de créer des changements positifs.

Le sondage, qui s’est déroulé du 30 avril au 5 mai 2020, a permis de recueillir les réponses de 125 membres de la communauté U-Report à travers le pays. Les résultats donnent aux Canadiennes et aux Canadiens des indications importantes sur la vie des enfants et des jeunes au Canada : 

  • La majorité des membres de la communauté U-Report (69 %) affirment que la pandémie a un effet négatif ou très négatif sur leur santé mentale.
  • 80 % sont assez, très ou extrêmement préoccupés par le niveau de stress qu’ils perçoivent au sein de leur famille, et 16 % disent être au moins assez ou extrêmement préoccupés par la violence à la maison.
  • Un cinquième des répondants disent qu’eux-mêmes ou leur famille ont moins d’argent pour l’épicerie, et 12 % affirment qu’il y a une pénurie d’aliments sains au sein de leur communauté.
  • 46 % disent avoir pris du retard dans leurs travaux scolaires; parmi les défis posés par la scolarisation en ligne, les jeunes mentionnent le plus souvent un manque de motivation, des difficultés de concentration et l’absence d’interactions avec leurs enseignants.
  • La majorité des répondants (86 %) sont au moins quelque peu préoccupés et près de la moitié (45 %) sont très ou extrêmement préoccupés par le maintien du lien avec leurs amis et les membres de leur famille. Bon nombre des répondants affirment que la restriction la plus difficile pour eux est le fait de ne pas pouvoir voir leurs amis.
  • Deux tiers des répondants ont perdu leur emploi ou un éventuel emploi d’été. Seulement 11 % des répondants reçoivent de l’argent du gouvernement.
  • Certains répondants affirment que la possibilité de passer plus de temps avec leur famille est un élément positif de la pandémie, tout comme la possibilité d’avoir plus de temps libre, de ralentir le rythme et de prendre une pause.

Les membres de la communauté U-Report considèrent que le gouvernement devrait en priorité rétablir les services de soins de santé généraux et de santé mentale, rouvrir les écoles et les lieux de travail dans son plan de réouverture du Canada. 

Les résultats du sondage seront utilisés par le comité directeur de U-Report Canada; le partenariat avec les Repaires jeunesse du Canada; la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada; Jeunesse, J’écoute; la Commission des étudiants du Canada; YMCA Canada et la Fondation RBC; afin de faire comprendre aux Canadiennes et aux Canadiens comment les jeunes sont touchés par la pandémie de COVID-19 et pour faire en sorte que leurs opinions et expériences soient prises en compte dans le processus de décision.

De leur côté, les jeunes Canadiennes et Canadiens peuvent devenir des membres de la communauté U-Report en visitant https://www.facebook.com/ureportcanadaFR/.   

###

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca