COVID-19 : pour plus de 168 millions d’enfants dans le monde, les écoles sont fermées depuis près d’un an, affirme l’UNICEF | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2021/03/03

NEW YORK, 3 mars 2021 – Pour plus de 168 millions d’enfants dans le monde, les écoles sont entièrement fermées depuis presque un an à cause des confinements dus à la COVID-19, d’après de nouvelles données publiées aujourd’hui par l’UNICEF. En outre, environ 214 millions d’enfants de par le monde – soit 1 sur 7 – ont manqué plus des trois quarts de leur scolarité en présentiel. Plus les écoles restent fermées longtemps, plus l’enseignement en présentiel est perturbé, et plus les répercussions seront graves, déclare UNICEF Canada.

« Les enfants et les jeunes ne peuvent pas se permettre une autre année de bouleversement dans leur éducation, affirme David Morley, président et chef de la direction d’UNICEF Canada. Le retour des jeunes à l’école – en toute sécurité – doit être une priorité nationale et mondiale. Le droit des enfants à l’éducation et leur avenir sont menacés. Plus la durée de la déscolarisation de certains enfants est longue, plus grand est le risque que ces enfants ne retournent jamais à l’école quand les écoles rouvriront. »

Les fermetures d’écoles ont des répercussions dévastatrices sur l’apprentissage et le bien-être des enfants. Les plus vulnérables et ceux qui ne peuvent accéder à l’enseignement à distance, comme les filles et les enfants déplacés ou réfugiés, risquent davantage de ne jamais reprendre le chemin de l’école, voire de subir un mariage forcé ou de devoir travailler. D’après les dernières données de l’UNESCO, plus de 888 millions d’enfants dans le monde continuent de voir leur scolarité perturbée à cause de la fermeture intégrale ou partielle de leur école.

Pour la majorité des élèves, l’école est un lieu indispensable où ils peuvent interagir avec leurs camarades, obtenir un soutien, accéder à des services de santé et de vaccination et à un repas nutritif. Plus les écoles restent fermées longtemps, plus les enfants sont privés de ces aspects essentiels de l’enfance.

UNICEF Canada lance un appel au Gouvernement du Canada afin que celui-ci adopte un plan exhaustif de reprise après la COVID-19, qui comprend l’éducation, la nutrition, la santé et la protection des enfants et reconnaît le rôle vital que jouent les écoles pour assurer que tous ces aspects du droit des enfants à avoir une enfance soient appliqués.

Pour attirer l’attention sur la situation d’urgence en matière d’éducation et sensibiliser les gouvernements à la nécessité de garder les écoles ouvertes, ou de leur accorder la priorité dans les plans de réouverture, l’UNICEF a dévoilé aujourd’hui la « Salle de classe de la pandémie », une maquette de salle de classe composée de 168 pupitres vides, représentant chacun 1 million d’enfants vivant dans les pays dont les écoles sont fermées depuis près d’un an – un rappel poignant des salles de classe restées fermées aux quatre coins du monde.

« Cette salle de classe représente les millions de lieux d’apprentissage qui restent vides – beaucoup depuis presque un an. Au dos de chaque chaise vide se trouve un sac à dos vide - qui incarne la mise en suspens du potentiel d’un enfant », explique Henrietta Fore. « Nous ne voulons pas que les portes closes et les bâtiments fermés masquent le fait que l’avenir de nos enfants est indéfiniment mis en mode "pause". Cette installation est un message aux gouvernements : nous devons accorder la priorité à la réouverture des écoles et nous devons tout faire pour qu’elles rouvrent en meilleur état qu’avant. »

Pour aider à protéger le droit à l’éducation de chaque enfant, l’UNICEF lance également un appel auprès de tous les gouvernements afin qu’ils rendent prioritaire l’administration du vaccin contre la COVID-19 aux enseignants et aux spécialistes du secteur de l’éducation, juste après le personnel de la santé de première ligne et les autres populations à risque élevé, en vue de protéger les enseignants contre la contagion communautaire et de pouvoir garder les écoles ouvertes.

« Des milliers de Canadiennes et de Canadiens, y compris des jeunes, lancent un message clair, à savoir que la réponse à la crise de la COVID-19 doit donner la priorité aux mesures assurant la sécurité de l’apprentissage en présentiel des jeunes et des enfants » a ajouté David Morley.

UNICEF Canada encourage les Canadiennes et les Canadiens à protéger leurs enseignants, ainsi que le droit des enfants à l’éducation, en signant la pétition à l’adresse suivante : unicef.ca/protect-teachers pour.

#####

Notes aux rédactions

Le Cadre pour la réouverture des écoles de l’UNICEF, publié conjointement avec l’UNESCO, le HCR, le PAM et la Banque mondiale, propose aux autorités nationales et locales des conseils pratiques en la matière.

Contenu multimédia à télécharger ici.  

Le rapport et la base de données peuvent être consultés ici.

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca