Déclaration d’Henrietta Fore, Directrice générale de l’UNICEF, lors de la Réunion ministérielle de haut niveau au sujet de la situation humanitaire en Afghanistan | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2021/09/13

GENÈVE, le 13 septembre 2021 – « Les enfants en Afghanistan ont été affectés de manière disproportionnée par les crises humanitaires, sécuritaires, sociales et économiques qui affligent le pays depuis des décennies. Leur souffrance n’en finit plus et ils ont besoin de notre aide.

« Près de 10 millions de filles et de garçons ont besoin d’aide humanitaire pour survivre.

« Au moins un million d’enfants souffriront de malnutrition sévère cette année et pourraient mourir faute de soins.

« Près de 600 000 personnes, dont la moitié sont des enfants, ont été déplacées en raison du conflit cette année.

« Le nombre d’enfants non accompagnés et séparés est en hausse.

« Des rapports informels nous apprennent également que des enfants sont recrutés par des parties au conflit et risquent ainsi encore davantage de voir leurs droits bafoués, ce qui est inquiétant.

« Sans une action urgente, la situation déjà bien sombre dans laquelle se trouvent les enfants afghans pourrait empirer dans les mois à venir en raison de la grave sécheresse et de la pénurie d’eau, les soucis en matière de financement pour assurer la continuité des services de base, l’arrivée de l’hiver et les conséquences de la pandémie de COVID-19.

« Nous sommes ici rassemblés pour exhorter la communauté internationale à accroître son soutien des organismes humanitaires des Nations Unies et de nos partenaires; nous serons ainsi en mesure de maintenir et même d’étendre nos programmes vitaux et cruciaux pour les enfants et les familles dans le besoin.

« Une vigoureuse réponse humanitaire s’impose afin de protéger les progrès importants réalisés ces dernières années et de poser les bases de la stabilité à plus long terme.


« Par exemple, le nombre d’écoles en Afghanistan a triplé depuis 2002 et le taux de scolarisation a décuplé au cours des 20 dernières années, englobant désormais près de 10 millions d’enfants, dont presque quatre millions de filles.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre les importants progrès pour les enfants afghans; au contraire, nous devons maintenir le cap, car il reste encore plus de travail à faire. Plus de 4,2 millions d’enfants restent privés d’école. Et selon nos plus récentes données, près de 50 pour cent des filles en Afghanistan ne sont même jamais allées à l’école primaire. Il faut que cela change.

« La protection et la promotion des droits des femmes et des filles font partie intégrante du continuum humanitaire. Nous continuerons de demander et de surveiller de près la sécurité des filles et des femmes ainsi que de leur garantir l’accès aux services essentiels, sans oublier la capacité des enseignantes et des travailleuses de la santé à retourner au travail.

« L’UNICEF est présent en Afghanistan depuis plus de 70 ans et s’efforce d’offrir de l’aide humanitaire et en développement très diverse dans l’ensemble du pays. Nous savons comment subvenir aux besoins des enfants. Nous pouvons y arriver, nous et nos partenaires, à condition de disposer d’un soutien financier complet, de transport pour les fournitures et le personnel ainsi que d’un accès humanitaire complet et sécuritaire aux personnes dans le besoin.

« L’aide ne doit pas être politisée : les priorités en ce qui concerne les décisions de financement doivent être avant tout établies en fonction des besoins. Nous devons veiller à ce que l’aide soit fournie à temps, de manière continue et à grande échelle.

« Il faut notamment élargir nos programmes afin de donner accès à davantage d’enfants, de femmes et de familles à des soins de santé, à du soutien nutritionnel, à de la protection, à un abri, à une éducation, à de l’eau et à de l’hygiène.
Nous explorons activement les options pour préserver les services essentiels et les moyens de subsistance tout en sauvant des vies, et ce, grâce à un effort à l’échelle de l’organisation, autant en matière d’aide humanitaire que de développement.

« Nous voyons déjà des résultats. Dans les deux dernières semaines, nous avons fourni de l’eau potable à 170 000 personnes touchées par la sécheresse et nous avons aussi déployé des équipes sanitaires mobiles dans 14 provinces pour continuer d’y fournir des services de soins de santé de base aux enfants et aux femmes. Dans la dernière semaine d’août, l’UNICEF a offert des traitements thérapeutiques vitaux à 4000 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition grave, en plus d’entamer ses missions par voie terrestre.


« Rien de tout cela n’aurait été possible sans le dévouement de notre personnel de première ligne sur le terrain, en particulier le personnel afghan. Nos travailleurs et travailleuses entendent bien continuer d’aider les enfants, souvent au péril de leur vie. Nous leur sommes immensément reconnaissants et nous faisons tout en notre pouvoir pour garantir leur sécurité et leur protection.

« S’il vous plaît, aidez-nous. Les enfants de l’Afghanistan et les personnes qui leur viennent en aide ont plus que jamais besoin de notre solidarité. Sans votre appui, les services essentiels cesseront de fonctionner et le pays continuera de sombrer dans le chaos. Cela ne doit pas se reproduire. »

#####

Notes aux rédacteurs : 

Ressources multimédias disponibles ici : https://weshare.unicef.org/Package/2AMZIFH9OCSK

Pour se renseigner sur le travail de l’UNICEF en Afghanistan : https://www.unicef.org/emergencies/delivering-support-afghanistans-children

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca

Marie-Claude Rouillard Responsable des communications 514-288-5134 ext – 8425 / 514-232-4510 MRouillard@unicef.ca