Des flots tumultueux au no man’s land, les Rohingyas se trouvent pris au piège dans leur quête désespérée de sécurité | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2018/04/03

L’UNICEF répond aux recommandations de l’envoyé spécial du Canada au Myanmar

TORONTO, le 3 avril 2018 – Un nouveau rapport de l’envoyé spécial du Canada au Myanmar fait état de la crise sans cesse croissante à laquelle font face les centaines de milliers de réfugiés rohingyas qui luttent pour trouver la sécurité. Après avoir fui la terrible violence au Myanmar en août dernier, plus de 360 000 enfants rohingyas ont maintenant un besoin urgent d’aide humanitaire au Bangladesh.

« Bob Rae vient de confirmer que les travailleuses et les travailleurs de l’UNICEF sur le terrain au Bangladesh assistent depuis des mois à une crise de réfugiés aux proportions choquantes. Cette crise menace la vie de centaines de milliers d’enfants. Le Canada a aujourd’hui l’occasion de faire ce qu’il fait le mieux : agir et venir en aide à celles et ceux qui en ont le plus besoin », a déclaré David Morley, le président et chef de la direction d’UNICEF Canada.

Depuis le 25 août 2017, plus de 671 000 réfugiés rohingyas sont arrivés au Bangladesh, emportant avec eux des histoires de violence horrible, de viol et de meurtre. Chassés de leur domicile et de leur communauté, les Rohingyas sont un peuple à la dérive. Pris au piège dans l’incertitude et privés de leurs droits fondamentaux, ils font face à de nouvelles menaces pour leur santé et pour leur vie. Les enfants, en particulier, continuent d’être la cible d’attaques délibérées, sont confrontés à des hauts risques d’exploitation et d’abus et paient le plus lourd tribut.

Dans son rapport intitulé « Dites-leur que nous sommes humains » : Ce que le Canada et le monde peuvent faire au sujet de la crise des Rohingyas, monsieur Rae demande au Canada de jouer un rôle de premier plan. Ses recommandations pour le gouvernement du Canada comprennent l’intensification des efforts humanitaires et de développement au Bangladesh et au Myanmar, y compris la création d’un plan de financement pluriannuel pour l’éducation. Parmi ses 17 recommandations, monsieur Rae demande également au Canada d’insister pour un meilleur accès humanitaire aux communautés vulnérables, et de soutenir un processus d’enquête crédible et efficace afin de demander des comptes aux responsables de crimes internationaux, y compris des crimes contre l’humanité et de génocide.

Présent sur le terrain tant au Myanmar qu’au Bangladesh, l’UNICEF apporte une aide essentielle à la survie, y compris des services de santé et d’alimentation, de l’eau potable, un assainissement, des services de protection et un soutien à l’éducation. Au Bangladesh, l’organisme a vacciné plus de 900 000 personnes contre le choléra, et il offre aux enfants traumatisés la possibilité de commencer à guérir et d’apprendre dans des espaces adaptés à leurs besoins.

« Nous sommes très heureux de voir des recommandations concernant le soutien à l’éducation. Instruire les enfants en période de crise est essentiel pour leur permettre de contribuer à la paix. Le Canada est appelé à diriger. Au milieu de cette tragédie, notre pays a l’occasion d’apporter des possibilités à des centaines de milliers d’enfants dont la vie est en danger », ajoute monsieur Morley.

L’UNICEF demande aux gouvernements du Myanmar et du Bangladesh de protéger les droits de tous les enfants dont la vie est bouleversée par la guerre, ce à quoi ils sont tenus en vertu de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies. L’UNICEF demande au gouvernement du Myanmar de mettre fin à la violence et de régler la crise des droits de l’homme dans l’État de Rakhine, y compris les restrictions limitant la liberté de mouvement des Rohingyas, leur accès extrêmement limité aux soins de santé, à l’éducation et aux moyens de subsistance, et leur dépendance à l’aide humanitaire qui en résulte.

L’UNICEF demande également à la communauté internationale de continuer d’apporter une aide humanitaire essentielle à la survie des enfants rohingyas et de leur famille, d’investir dans une éducation de qualité pour tous les enfants rohingyas et de soutenir l’appel pour un accès humanitaire sans restriction afin de venir en aide à celles et ceux qui se trouvent dans les régions les plus difficiles d’accès.

Remove this and add your HTML markup here.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter, Instagram et Facebook.

Renseignements:

Laurence Bodjrenou
Responsable en chef des communications
lbodjrenou@unicef.ca
514 288-5134 ext 8426 / 514-232-4510

Emily O’Connor
Responsable des communications
EOconnor@unicef.ca
514 288-5134 ext 8866 / 647-500-4230