L’UNICEF avertit que l’escalade de la violence à Idlib pourrait mettre la vie des enfants en danger | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2018/09/07

Image removed.

NEW YORK, le 7 septembre 2018 – L’UNICEF a déclaré aujourd’hui qu’une nouvelle escalade des combats à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, mettra en danger la vie de plus d’un million d’enfants.

« Des milliers d’enfants à Idlib ont été forcés de fuir leur domicile à plusieurs reprises et vivent maintenant dans des abris de fortune surpeuplés, alors que la nourriture, l’eau et les médicaments se font de plus en plus rares. Une nouvelle vague de violence pourrait les laisser pris au piège entre les lignes de combat et les tirs croisés, ce qui aurait des conséquences potentiellement mortelles », a déclaré Henrietta Fore, la directrice générale de l’UNICEF.

La vie des enfants à Idlib est quotidiennement menacée, même lorsqu’ils tentent d’avoir accès aux services de santé et d’éducation déjà limités. Près de la moitié seulement des établissements de santé publics sont actuellement opérationnels, et les médecins disent manquer de fournitures et de médicaments essentiels à la survie.

Une escalade des combats pourrait également entraîner la fermeture des écoles, forçant les enfants à rester chez eux. Bien que la nouvelle année scolaire ait commencé le 1er septembre, de nombreuses écoles manquent encore de fournitures indispensables, près de 7 000 salles de classe nécessitent des restaurations, et plus de 2 300 postes d’enseignantes et enseignants sont actuellement vacants.

Alors que les combats s’intensifient, l’UNICEF craint fort que les frappes aériennes potentielles, les opérations militaires au sol et l’utilisation d’armes explosives dans des zones densément peuplées soient désastreuses pour les enfants. Comme nous l’avons constaté lors d’escalades similaires en Syrie, les enfants en paient le prix en ce qui concerne leur éducation, leur santé, leur bien-être mental et physique, et leur vie.

L’UNICEF demande à nouveau à toutes les parties au conflit de respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme.

« Notre demande est simple : protégez les enfants. Accordez-nous un accès sûr, durable et inconditionnel aux enfants. Permettez à celles et ceux qui veulent partir de le faire en toute sécurité et volontairement », ajoute madame Fore.

Bien que l’accès humanitaire direct soit limité, l’UNICEF s’emploie, avec ses partenaires locaux à Idlib, à Alep-Ouest, et dans le nord de Hama, à apporter une aide essentielle à la survie et à répondre aux déplacements de civils. Ces interventions comprennent un approvisionnement en eau et en produits et articles d’assainissement et d’hygiène, des services en matière de santé, d’alimentation, de protection et d’éducation, et la distribution de fournitures essentielles.

« Alors que le Conseil de sécurité tient des consultations en Syrie aujourd’hui, je rappelle à ses membres que l’avenir de millions d’enfants syriens est entre leurs mains. Comme les autres organisations humanitaires, nous faisons de notre mieux, mais c’est loin d’être suffisant. Il est temps que les pouvoirs en place assument leurs responsabilités envers les enfants », conclut madame Fore.

Notes aux rédacteurs et rédactrices en chef :

Du matériel multimédia peut être téléchargé ici.

Apprenez-en plus sur le travail de l’UNICEF pour les enfants en Syrie en cliquant ici

Remove this and add your HTML markup here.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le chef de file mondial des organisations humanitaires dont la mission est axée sur l’aide à l’enfance. Nous œuvrons dans le monde entier, peu importe les circonstances, afin de protéger les enfants et de leur procurer des soins de santé, des vaccins, une éducation, de l’eau potable, des services d’assainissement et une alimentation. En tant que membres des Nations Unies, notre portée est inégalée : nous sommes actifs dans plus de 190 pays et territoires afin d’apporter une aide aux enfants les plus vulnérables. Même si nous faisons partie de la grande famille des Nations Unies, l’UNICEF dépend entièrement de contributions volontaires pour accomplir son travail et sauver des vies. Visitez le unicef.ca ou suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Marie-Hélène Bachand, Responsable des communications 514-288-5134 x8425 / 514-232-4510 mbachand@unicef.ca