Même si le variant Omicron circule, les fermetures d'école doivent être une mesure de dernier recours | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2021/12/17

Déclaration de la directrice générale de l’UNICEF Henrietta Fore

NEW YORK, le 17 décembre 2021 – « Les cas de COVID-19 augmentent à nouveau dans le monde entier, alimentés de plus en plus par Omicron, un nouveau variant inquiétant que les experts en santé publique et les scientifiques s’efforcent de comprendre. Dans un contexte d’incertitude croissante, de nombreux gouvernements se demandent s’il faut garder les écoles ouvertes. Une chose est sûre : une nouvelle vague de fermetures généralisées d’écoles serait désastreuse pour les enfants.

« Les preuves sont claires : les fermetures d’écoles prolongées à l’échelle nationale, les ressources limitées pour les élèves, les enseignants et les parents, et le manque d’accès à l’apprentissage à distance ont anéanti des décennies de progrès dans l’éducation et rendu l’enfance méconnaissable. Une pandémie de l’ombre s’est installée : travail des enfants, mariages forcés et problèmes de santé mentale.

« Au-delà de l’apprentissage perdu, les enfants ont également perdu la sécurité que leur procure l’école, les interactions quotidiennes en personne avec des amis, l’accès aux soins de santé et, trop souvent, leur seul repas nutritif de la journée. Cette génération d’écoliers pourrait collectivement perdre 17 000 milliards de dollars US en revenus potentiels à vie.

« C’est pourquoi les fermetures d’écoles à l’échelle nationale doivent être évitées autant que possible. Lorsque la transmission communautaire de COVID-19 augmente et que des mesures de santé publique strictes deviennent une nécessité, les écoles doivent être les dernières à fermer et les premières à rouvrir.

« Nous savons que les mesures d’atténuation dans les écoles sont efficaces. Nous devons utiliser ces connaissances pour faire tout notre possible pour garder les écoles ouvertes.

« Nous devons également augmenter les investissements dans la connectivité numérique pour nous assurer qu’aucun enfant n’est laissé pour compte.

« 2022 ne peut pas devenir une nouvelle année d’apprentissage perturbé. Ce doit être l’année où l’éducation et l’intérêt supérieur des enfants priment. »

###

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter, Instagram et Facebook.

Renseignements:

Laurence Bodjrenou
Responsable en chef des communications
lbodjrenou@unicef.ca
514 288-5134 ext 8426 / 514-232-4510