Premières doses de vaccins COVAX contre la COVID-19 administrées en Afrique | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2021/03/01
  • Aujourd’hui, les gouvernements de la Côte d’Ivoire et du Ghana ont commencé leurs campagnes de vaccination contre la COVID-19, axées sur la protection des travailleuses et travailleurs de la santé.
  • Les premières vaccinations de cette semaine ont lieu alors que 11 millions de doses COVAX supplémentaires sont prévues pour être livrées au cours des sept prochains jours.
  • Le cadre d’allocation du vaccin AstraZeneca/Oxford à 142 des économies participantes au Mécanisme COVAX, dont les livraisons sont prévues entre maintenant et la fin du mois de mai, devrait être publié demain.

Genève / New York / Oslo, 1er mars 2021 – Alors que le déploiement mondial de vaccins COVAX s’accélère, les premières campagnes de vaccination contre la COVID-19 en Afrique utilisant des doses du Mécanisme COVAX ont débuté aujourd’hui au Ghana et en Côte d’Ivoire. Ces campagnes sont parmi les premières à utiliser les doses fournies par le volet de garantie de marché (AMC) de Gavi COVAX. 

Le volet AMC de Gavi COVAX est le mécanisme visant à fournir des vaccins financés par des donatrices et donateurs aux pays à faible revenu. 

Les campagnes au Ghana et en Côte d’Ivoire font suite aux livraisons reçues par les deux pays la semaine dernière, le Ghana ayant obtenu 600 000 doses le 24 février et la Côte d’Ivoire 504 000 doses deux jours plus tard. Les deux pays ont reçu le vaccin AstraZeneca/Oxford homologué et fabriqué par le Serum Institute of India (SII). Le vaccin, de marque COVISHIELD, a obtenu l’autorisation d’utilisation d’urgence (EUL) de l’Organisation mondiale de la santé le 15 février.

H.E. Nana Akufo-Addo, président de la République du Ghana a déclaré : « La COVID-19 a changé le monde. Elle a coûté des vies, mis à mal les systèmes de santé et compromis les moyens de subsistance. Mais ces défis nous ont également permis de voir le meilleur de l’humanité, notamment l’importante coopération multilatérale. Le Ghana salue l’arrivée des premières doses de vaccins contre la COVID-19 par l’entremise du volet AMC COVAX comme moyen de mettre fin à la phase aiguë de la pandémie. Afin d’optimiser les avantages des vaccins pour la santé publique, les premières doses seront accordées en priorité au personnel de la santé, aux travailleuses et travailleurs essentiels, et aux autres groupes à risque. Cet important jalon permettra au Ghana de relancer ses activités commerciales et de reconstruire une économie encore plus forte qu’auparavant. »  

Les livraisons marquent le début de ce qui sera le déploiement mondial de vaccins le plus important, le plus rapide et le plus complexe de l’histoire. Au total, COVAX vise à fournir au moins 2 milliards de doses de vaccins contre la COVID-19 d’ici la fin de l’année 2021, dont au moins 1,3 milliard aux 92 économies admissibles au soutien du volet AMC COVAX.

La confirmation des allocations de premier tour, qui couvrent la majorité des participants au Mécanisme COVAX, sera publiée le 2 mars 2021. Les doses de vaccins COVAX à ce jour ont été livrées par SII à l’Inde, au Ghana et à la Côte d’Ivoire, tandis que Pfizer-BioNTech a livré des doses à la République de Corée. D’autres livraisons de ces deux fabricants sont prévues dans les prochains jours, avec 11 millions de doses au total prévues pour être livrées au cours des sept prochains jours. De plus, AstraZeneca devrait commencer les livraisons cette semaine.

COVAX, l’initiative mondiale visant à accélérer le développement et l’accès aux vaccins contre la COVID, est codirigé par la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), Gavi, l’Alliance du Vaccin et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), travaillant en partenariat avec l’UNICEF et la Banque mondiale, les fabricants et des organisations de la société civile, entre autres.

« C’est un jour dont beaucoup d’entre nous avons rêvé et pour lequel nous travaillons depuis plus de 12 mois », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. « C’est gratifiant de voir le fruit de ce travail. Mais le succès reste à venir. Ce n’est que le début de ce que COVAX a été mis en place pour réaliser. Nous avons encore beaucoup à faire pour réaliser notre vision d’entreprendre la vaccination dans tous les pays au cours des 100 premiers jours de l’année. Il ne reste que 40 jours. »

« Alors que la vaccination commence en Côte d’Ivoire, moins d’un an après que la COVID-19 ait été qualifiée de pandémie mondiale, je suis rempli de confiance et je suis certain que grâce à COVAX et à la solidarité internationale, nous serons en mesure d’atteindre les personnes les plus à risque partout. Un accès équitable à l’échelle mondiale aux vaccins vitaux est le moyen le plus sûr de sauver des vies et de reconstruire les économies. Je tiens à remercier toutes les donatrices et tous les donateurs, ainsi que les dirigeants des pays du G7. De nos jours, la politique vaccinale est la meilleure politique économique », a déclaré José Manuel Barroso, président de Gavi, l’Alliance du vaccin.  

« L’année dernière a été sombre pour les familles du monde entier, mais le développement rapide de vaccins contre la COVID-19 a fait luire une lumière pleine d’espoir au bout du tunnel. Aujourd’hui, le Mécanisme COVAX commence à tenir sa promesse de faire en sorte que la lumière brille pour tous », a indiqué Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF. « Cet effort mondial sans précédent a rallié la communauté internationale à identifier les vaccins acceptables, à recueillir des fonds pour les acheter et à jeter les bases de la plus grande campagne de vaccination mondiale de l’histoire. À présent, ces vaccins atteignent rapidement les populations des pays à revenu faible ou intermédiaire, dont plusieurs auraient été laissées pour compte sans l’intervention du Mécanisme. Cela prouve ce que nous pouvons accomplir lorsque nous travaillons tous ensemble – le secteur privé, les Nations Unies et les agences de développement, les gouvernements, les donatrices et donateurs, et les autres partenaires. »

« C’est une journée historique dans la lutte mondiale contre la COVID-19. Les vaccins reçus aujourd’hui par la Côte d’Ivoire et le Ghana sont parmi les premiers à être distribués via le Mécanisme COVAX et contribueront à protéger plusieurs centaines de millions de personnes les plus exposées à la COVID-19, où qu’elles soient dans le monde », a indiqué le Dr Richard Hatchett, PDG du CEPI. « Au cours des jours et des semaines à venir, COVAX commencera à corriger le déséquilibre mondial en matière de déploiement de vaccins, mais il reste beaucoup de travail à faire. La propagation de nouveaux variants de la COVID-19 signifie qu’un accès mondial aux vaccins est plus important que jamais, et la communauté mondiale doit garder les yeux rivés sur cet objectif pour pouvoir mettre un terme à cette pandémie. » 

« Les premières livraisons de vaccins COVAX en Afrique de l’Ouest et centrale ont été un premier pas énorme vers l’équité et une démonstration de solidarité mondiale », a déclaré Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et centrale. « Quelques jours après la réception des doses de vaccins, nous célébrons déjà les premières campagnes de vaccination contre la COVID-19 qui commencent aujourd’hui au Ghana et en Côte d’Ivoire, et qui visent à protéger les plus vulnérables. Nous sommes fiers de constater que les pays de l’Afrique de l’Ouest et centrale étaient préparés dès le départ. L’UNICEF est présent sur le terrain, avec l’OMS et d’autres partenaires, afin de contribuer au déploiement des campagnes de vaccination jusqu’à ce que tout le monde soit en sécurité. »

Le lancement du plus important effort de vaccination de l’histoire de l’Afrique par le biais du Mécanisme COVAX constitue un pas en avant dans la lutte du continent contre la COVID-19. C’est un tournant salutaire qui marque la sortie des coulisses des pays africains et leur retour dans la course à la vaccination, corrigeant l’iniquité flagrante qui a été une caractéristique malheureuse du déploiement mondial des vaccins à ce jour. Depuis des mois, les équipes de l’OMS dans la région et les partenaires aident les pays à planifier et à se préparer aux défis complexes d’une campagne de vaccination aussi massive. Nous attendons maintenant avec impatience de voir ces plans mis en œuvre avec un déploiement efficace et efficient des vaccins », souligne le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

####

Téléchargez ici des photos et vidéos des campagnes de vaccination et de l’arrivée des vaccins.

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca