Séisme en Haïti : L’UNICEF lance un appel de fonds de 122,2 millions $ US pour envoyer une aide humanitaire à 1,6 million de personnes | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2021/09/07

Téléchargez le document Action humanitaire pour les enfants 2021 révisé ici

PORT-AU-PRINCE/PANAMA, le 7 septembre 2021 – L’UNICEF lance un appel de fonds d’urgence de 122,2 millions $ US pour répondre aux besoins humanitaires de 1,6 million de personnes, dont 800 000 enfants, en Haïti. Ce nouvel appel de fonds est près de trois fois plus élevé que l’appel de fonds d’urgence qui a été lancé pour Haïti en début d’année.

« Haïti fait face à l’une de ses crises humanitaires les plus complexes des dernières années, a affirmé Bruno Maes, représentant de l’UNICEF en Haïti. Avant le tremblement de terre, les enfants souffraient déjà d’un haut taux de malnutrition, des déplacements causés par la violence liée aux bandes organisées et des répercussions de la COVID-19. À l’heure actuelle, les besoins humanitaires des enfants haïtiens sont plus pressants que jamais, alors que des familles entières ont tout perdu, notamment leur maison, leur école et l’accès à l’eau ainsi qu’aux établissements de santé. De nombreuses vies humaines dépendent de l’importance et de la rapidité de l’aide apportée. »

Le 14 août 2021, un séisme d’une magnitude de 7,2 a frappé les départements du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes, une situation exacerbée par les pluies torrentielles de la tempête tropicale Grace, qui s’est déchaînée le 16 août. Plus de 2 200 personnes ont perdu la vie, 12 200 ont été blessées et 130 000 foyers ont été détruits, laissant des milliers de personnes avec un besoin d’aide urgente. Ces catastrophes ont frappé Haïti alors que le pays était toujours ébranlé par l’assassinat du président haïtien, Jovenel Moïse, survenu le 7 juillet et par la montée de la violence des bandes organisées qui a entraîné le déplacement de 19 000 personnes et touché 1,5 million de personnes.

Selon l’Aperçu des besoins humanitaires publié en mars 2021, on estimait que 4,4 millions de personnes étaient en situation d’insécurité alimentaire, 217 000 enfants souffraient de malnutrition sévère et 2,95 millions de personnes, dont 1,2 million d’enfants et 400 000 femmes et adolescentes enceintes, avaient besoin de soins de santé d’urgence. On s’attend à ce que les conséquences du dernier séisme aggravent cette situation.

La priorité de l’UNICEF est de répondre aux besoins urgents :

  • Le système de santé des trois départements touchés par le séisme a du mal à répondre aux besoins croissants en matière de santé, tout en maintenant l’accès aux services essentiels de santé et de nutrition, notamment la santé des femmes enceintes et des enfants.
  • Alors que des milliers de personnes déplacées passent la nuit dehors et que les infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont subi des dommages importants, la population vulnérable est de plus en plus exposée aux risques de maladies d’origine hydrique et d’infections respiratoires aiguës comme la COVID-19.
  • Au cours des deux dernières années, plus de 3 millions d’enfants n’ont pas pu se rendre à l’école durant des mois pour des raisons politiques et sécuritaires, et aussi à cause des confinements liés à la pandémie. Dans les régions touchées par le séisme, les évaluations préliminaires menées par le ministère de l’Éducation indiquent que des centaines d’écoles ont été détruites ou lourdement endommagées, une situation affectant environ 100 000 enfants.

« À l’approche de la rentrée scolaire en Haïti, des milliers d’enfants auront des difficultés à reprendre le chemin de l’école dans les régions dévastées par le tremblement de terre. En collaboration avec le ministère de l’Éducation, nos équipes sur le terrain sont engagées dans une course contre la montre pour établir des espaces temporaires où les enfants peuvent apprendre. Les enfants et les enseignants ont besoin de matériel, de fournitures et de soutien psychosocial afin de surmonter les expériences traumatisantes qu’ils ont vécues », a déclaré M. Maes.

Rapidement après le séisme, l’UNICEF a livré des fournitures médicales essentielles aux principaux hôpitaux du Sud et a ainsi pu venir en aide à 30 000 personnes en deux mois. L’UNICEF a aussi fourni de l’eau potable et du matériel hygiénique et sanitaire à plus de 108 000 femmes et enfants affectés.

En réponse au séisme, l’UNICEF a besoin d’un total de 122,2 millions $ US pour accroître ses interventions d’urgence en Haïti cette année. Jusqu’à présent, moins de 32 pour cent des fonds demandés ont été amassés.

#####

Notes aux rédacteurs :

Aux côtés de ses partenaires et du gouvernement d’Haïti, l’UNICEF compte fournir une aide humanitaire aux communautés touchées par le dernier séisme ainsi qu’à d’autres populations vulnérables du pays, notamment en permettant :

  • Le traitement de 114 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë ou modérée et le soutien de 62 000 aidants principaux en matière d’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants.
  • L’accès à des soins de santé primaires pour 251 000 femmes et enfants dans des établissements soutenus par l’UNICEF, la vaccination contre la rougeole de 35 000 enfants âgés de moins d’un an, au moins deux visites prénatales pour 37 000 femmes enceintes et la formation de 3 000 professionnels de la santé en matière de prévention et de contrôle des infections à qui on a aussi fourni de l’équipement de protection individuelle.
  • L’accès à de l’eau potable pour boire, cuisiner et se laver pour 692 000 personnes qui ont aussi suivi des programmes sur les bonnes pratiques du lavage des mains, l’accès à des installations d’assainissement pour 278 000 personnes et des activités de préparation aux catastrophes pour 690 000 personnes qui ont ainsi pu faire face à leurs traumatismes.
  • L’accès à des voies sécuritaires pour dénoncer l’exploitation sexuelle et les mauvais traitements pour 1,5 million de personnes, le soutien psychosocial et en santé mentale de 58 000 enfants et soignants, l’atténuation des risques, la prévention et des interventions auprès de 40 000 femmes, filles et garçons au sujet de la violence fondée sur le genre et la réunification ou le placement dans une famille d’accueil de 2 650 enfants laissés à eux-mêmes ou séparés de leur famille.
  • L’accès à des programmes d’éducation institutionnels ou non pour 580 000 enfants qui ont aussi reçu du matériel scolaire individuel et le transfert d’argent destiné à l’éducation pour 100 000 enfants de foyers vulnérables touchés par le tremblement de terre.
  • Le transfert d’argent à titre humanitaire pour 20 000 foyers et l’identification de 95 pour cent des cas présumés de choléra (y compris les cas de diarrhée aiguë) ainsi que la fourniture de services d’eau, d’assainissement et d’hygiène dans les 48 heures.

 

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca

Marie-Claude Rouillard Responsable des communications 514-288-5134 ext – 8425 / 514-232-4510 MRouillard@unicef.ca