UNICEF CANADA CONSEILLE LE GOUVERNEMENT SUR LA FAÇON DE PROTÉGER LES ENFANTS PENDANT LA LUTTE CONTRE LA COVID-19 | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2020/03/13

UNICEF Canada a envoyé aujourd’hui des lettres aux premiers ministres du Canada et au ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, les exhortant à tenir compte des conséquences possibles pour les enfants et les jeunes, et à prendre les mesures appropriées pour protéger les droits de chaque enfant pendant et après la pandémie de COVID-19.

UNICEF Canada recommande au gouvernement du Canada et aux gouvernements provinciaux et territoriaux de :

-    Procurer des fonds pour les produits d’hygiène, pour mettre en place les procédures et les informations adéquates dans les lieux publics où les enfants se rassemblent, y compris dans les écoles, les garderies, les centres de loisirs, les centres d’hébergement pour les jeunes et les foyers collectifs;
-    Conseiller les parents sur la façon de surveiller la santé de leurs enfants et leur dire qu’il est important de les garder à la maison s’ils sont malades;
-    Faciliter l’accès continu à l’éducation pendant les fermetures d’écoles afin d’assurer la continuité de l’apprentissage, en proposant l’apprentissage à distance;
-    Aider les enfants à surmonter le stress et l’anxiété en procurant des ressources et des informations appropriées aux parents et aux jeunes de différents groupes d’âge;
-    Pendant la pandémie, aider les partenaires à fournir du personnel et des programmes supplémentaires pour les lignes d’assistance aux familles et aux enfants et pour les programmes jeunesse communautaires;
-    Fournir régulièrement des informations pertinentes aux élèves en les encourageant à poser des questions et à exprimer leurs préoccupations. Le fait de recevoir des informations et des détails sur la COVID-19 les aidera à réduire leurs craintes et leur anxiété vis-à-vis de cette maladie et renforcera leur aptitude à faire face à tout effet secondaire qui pourrait avoir une incidence sur leur vie;
-    Apporter un soutien psychosocial aux personnes touchées, ce qui peut inclure l’ajout d’effectifs supplémentaires d’intervenantes et d’intervenants scolaires, en particulier dans les semaines suivant la réouverture des écoles;
-    Procurer des fonds pour des solutions de rechange pour les enfants qui comptent sur les déjeuners et les repas scolaires fournis par d’autres programmes communautaires;
-    Veiller au transport méthodique de nourriture en quantité suffisante vers les petites communautés, les collectivités éloignées et les « déserts alimentaires » urbains, car comme vous le savez l’insécurité alimentaire peut gravement affecter les enfants de ces communautés;
-    Procurer des fonds d’urgence pour soutenir les centres de jeunesse et autres lieux sûrs pour les jeunes de la communauté qui sont plus exposés au risque d’exploitation et autres préjudices. Des enfants peuvent se trouver seuls à la maison ou dans des espaces publics si leurs parents sont malades ou incapables d’assurer une surveillance directe en raison de leur emploi ou d’autres exigences;
-    Accorder la priorité à la sécurité et à la réunification des familles, et appliquer le principe de la quarantaine avec des mesures spécifiques pour éviter ou minimiser la durée de la séparation des familles, en procurant des solutions de rechange sûres pour les enfants. Des enfants peuvent se trouver séparés des membres de leur famille en raison d’une hospitalisation, de restrictions de voyage ou frontalières, de l’isolement ou de la mise en quarantaine de leurs parents, ce qui présente des risques pour leur protection ainsi que pour leur santé mentale et physique;
-    Procurer un soutien d’urgence au revenu et utiliser tous les moyens possibles pour inciter les employeurs à protéger les emplois de leur personnel, y compris des jeunes employés. De nombreuses familles avec enfants ont un emploi précaire ou irrégulier. La perte de revenus et d’emplois aura une grande influence sur la vie des enfants, y compris en matière d’alimentation, de santé, de logement et de sécurité;
-    Continuer à donner des informations précises, par des canaux de communication efficaces, sur la façon de se protéger et de protéger les autres, éviter la discrimination, et soutenir les parents et les enfants dans leur communauté, en particulier pendant les fermetures d’écoles et autres interruptions de services et de programmes. Les fausses informations lors d’une crise sanitaire peuvent engendrer paranoïa, peur et stigmatisation. Il peut aussi en résulter que des personnes ne seront pas protégées et seront plus susceptibles de contracter le virus.
-    Augmenter l’aide au développement international pour les pays soutenus par le Canada et qui sont les plus durement touchés par la COVID-19, en mettant l’accent sur :
-    les interventions dans les domaines de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH);
-    les suppléments alimentaires d’urgence et la promotion de l’allaitement maternel;
-    l’achat et la distribution de médicaments et de vaccins essentiels;
-    les soins prénataux;
-    la surveillance et le dépistage de la maladie chez les enfants;
-    les communications en matière de santé et l’accès à l’information;
-    le soutien aux efforts visant à augmenter le nombre de sages-femmes et de travailleuses et travailleurs de la santé;
-    l’accès au matériel et aux médicaments essentiels à la survie.

L’UNICEF continuera d’adapter sa stratégie au fur et à mesure que de plus amples renseignements seront transmis sur la maladie, sur l’étendue de l’épidémie et sur ses conséquences pour les enfants et les familles. UNICEF Canada apprécie à leur juste valeur les efforts et les décisions difficiles des gouvernements au Canada visant à contenir la propagation du virus. Nous nous tenons prêts à travailler en collaboration avec les gouvernements, à les conseiller et à soutenir leurs efforts pour prévenir la transmission de la COVID-19.
 

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca