Enfin! Un « thermomètre » des politiques sociales servant à mesurer le bien-être de nos enfants | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Par Ann Douglas Lorsque votre nourrisson fait de la fièvre, vous utilisez un thermomètre. Le petit bout d’information que vous obtenez à l’aide de cet appareil vous aide à savoir à quel point votre enfant est malade et si vous devez vous rendre chez le médecin.

L’Indice canadien de bien-être chez les enfants et les jeunes est conçu pour fonctionner comme un « thermomètre » des politiques sociales. Il vise à mesurer et à communiquer la situation réelle en matière de bien-être chez les enfants et les jeunes canadiens plutôt que la perception que nous en avons, afin de nous permettre d’orienter nos décisions futures en matière de politiques.  Parce que dans les faits, il existe un écart considérable : un écart entre notre perception de la situation en ce qui a trait à la protection de la santé et du bien-être de nos enfants et de nos jeunes et la réalité sur le terrain. Depuis plus d’une décennie, le Canada se classe au milieu du peloton à l’échelle mondiale lorsqu’il s’agit de mesurer le bien-être des enfants et des jeunes dans les pays riches industrialisés, comme le nôtre. Cette nouvelle surprendra sans doute bon nombre de Canadiennes et Canadiens. Nous avons tendance à penser que notre pays est un chef de file en matière de bien-être chez les enfants et les jeunes, alors qu’en fait, les preuves nous démontrent que c’est plutôt le contraire.

rawpixel-477806-unsplash.jpg

Voici une autre nouvelle qui incitera encore plus à l’humilité : lorsque les jeunes font eux-mêmes le classement, ils classent le Canada encore plus bas que le résultat réel. Le message qu’ils nous envoient est très clair : nous pouvons faire mieux, nous devons faire mieux. Il est temps que nous répondions à cet appel. La bonne nouvelle est que nous disposons maintenant d’un outil de données puissant pour nous guider. L’Indice canadien de bien-être chez les enfants et les jeunes peut nous aider à établir la feuille de route pour atteindre notre objectif, soit faire du Canada le meilleur endroit du monde où grandir. Il peut nous aider à identifier les domaines où nous sommes sur la bonne voie et à nous concentrer sur les domaines où nous pourrions faire mieux. De plus, il peut nous aider à susciter des conversations sur l'état de la situation actuelle et sur ce qui est important à nos yeux en tant que Canadiennes et Canadiens : le type de pays que nous sommes et le type de pays que nous souhaitons devenir – et que nous souhaitons léguer à nos enfants. Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, je trouve ces possibilités incroyablement inspirantes, et je suis très heureuse de savoir que nous pouvons maintenant compter sur un puissant « thermomètre » des politiques sociales pour nous guider dans cette voie. Ensemble, nous accomplirons de grandes choses. Ann Douglas est chroniqueuse sur les habiletés parentales la fin de semaine pour la CBC Radio et auteure de plusieurs livres à succès sur la grossesse et les compétences parentales. Son plus récent livre « Healthy Parents Healthy Kids » sera publié par HarperCollins Canada en février. Elle est membre du groupe consultatif de référence pour l’Indice canadien de bien-être chez les enfants et les jeunes.


Mots-clés populaires :
Région géographique :