Irene va à l’école : la scolarisation des filles en Ouganda | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Bien qu’il soit inhabituel pour les filles en Ouganda de fréquenter l’école jusqu’en septième année, Irene, 14 ans, a excellé dans ses études. L’UNICEF soutient l’école d’Irene depuis 2015 en l’approvisionnant en fournitures scolaires et en formant le personnel enseignant. L’UNICEF a aussi construit une salle de classe et des latrines.

« L’école est importante pour moi parce que je veux m’instruire et que je veux payer les frais de scolarité de ma plus jeune sœur », affirme Irene. « Parfois, je ne peux pas aller à l’école à cause des frais de scolarité; ils sont trop élevés et mon père n’a pas beaucoup d’argent. »

Regardez la vidéo ci-dessous pour en apprendre davantage sur la façon dont l’école – et le soutien de l’UNICEF – aide Irene à avoir de bons résultats scolaires et à changer les choses dans sa communauté.

Les filles en Afrique subsaharienne sont parmi les plus désavantagées en ce qui a trait aux disparités en matière d’éducation. À l’échelle mondiale, plus de la moitié des enfants déscolarisés vivent en Afrique subsaharienne. C’est également dans cette région qu’on observe l’écart le plus important entre les femmes et les hommes, où près de 40 % des adolescentes ne vont pas à l’école.

Le meilleur investissement pour briser ces cycles intergénérationnels de pauvreté et de discrimination consiste à fournir un accès à une éducation gratuite et de qualité.

C’est la raison pour laquelle la campagne À toute épreuve d’UNICEF Canada vise à éliminer les obstacles qui empêchent les filles en Afrique subsaharienne d’aller à l’école : c’est ainsi que nous pouvons leur ouvrir la voie vers un avenir meilleur.