Née Rohingya et réfugiée | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Depuis le 25 août 2017, plus de 605 000 Rohingyas ont fui au Bangladesh afin d’échapper à la violence qui sévit au Myanmar. La plupart de ces personnes sont des femmes et des enfants, et de nombreuses femmes enceintes ont accouché après leur arrivée au Bangladesh. Enceinte, la jeune Hazera Begum, âgée de 18 ans, a marché pendant cinq jours pour atteindre avec sa famille le district de Cox’s Bazar. Elle a accouché de sa fille Kismat Ara dans le camp de Kutupalong pour personnes réfugiées.

Enfant rohingya réfugiée
[© UNICEF/UN0139593/LeMoyne]

Hazera, qui est originaire d’un village du canton de Maungdaw dans l’État tourmenté de Rakhine, se repose près de Kismat, âgée de deux jours, au centre de naissance soutenu par l’UNICEF dans le camp de Kutupalong pour personnes rohingyas réfugiées, dans le district de Cox’s Bazar.

« Je souffrais tellement. Je me sens en sécurité ici. », a déclaré l’adolescente épuisée.

UN0139588.jpg
[© UNICEF/UN0139588/LeMoyne]

Hazera est encore trop faible pour marcher les quatre à cinq kilomètres nécessaires pour se rendre jusqu’à l’abri familial. Son mari, Mohammad Hassan, est donc venu les chercher, elle et leur bébé âgé de quatre jours et né en tant que réfugié. Mohammad et le frère cadet d’Hazera la transportent du centre de santé sur un brancard improvisé.

UN0139585.jpg
[© UNICEF/UN0139585/LeMoyne]

Kismat est portée par sa grand-mère, Johora, qui suit les deux jeunes hommes, mais ils marchent trop vite, et Johora et Kismat finissent par se perdre. Un travailleur bénévole de la santé aide Johora à essayer de regagner son abri parmi les milliers d’autres pratiquement identiques dans le vaste camp.

UN0139584 (1).jpg
[© UNICEF/UN0139584/LeMoyne]

Le frère cadet d’Hazera trouve enfin le trio, qui a parcouru des kilomètres et est passé devant d’innombrables refuges. Johora lui donne Kismat, qui pleure maintenant de faim et de froid. Portant sa nièce, le jeune homme reprend le chemin vers la tente familiale, qui se trouve encore assez loin.

UN0139581.jpg
[© UNICEF/UN0139581/LeMoyne]

Johora a parcouru près de six kilomètres avec Kismat pour regagner leur abri, où Hazera attendait avec impatience le retour de son bébé. En sécurité auprès de sa mère et enfin nourrie, Kismat dort sur les genoux de sa grand-mère. Sa mère, toujours souffrante, est allongée près d’elles après cette terrible épreuve.


Mots-clés populaires :
Région géographique :