Skip to main content
UNICEF Canada logo Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie des premières personnes à être au courant lorsqu’une situation d’urgence survient et que les enfants ont besoin d’aide immédiatement. Vous recevrez aussi des mises à jour régulières sur les programmes de l’UNICEF à l’échelle mondiale.

J’aimerais faire un don :

Yémen : la guerre menace la vie des enfants

Le conflit qui sévit au Yémen a fait du pays un véritable enfer pour les enfants.

Plus de 11 millions d’enfants, soit 80 % de tous les enfants qui vivent dans le pays, ont besoin d’une aide humanitaire.

Des années de sous-développement et d’attaques contre la population et les infrastructures civiles, sans oublier l'absence de salaires pour la plupart des fonctionnaires civils, ont grandement diminué l’accès des enfants aux services de base. Des millions d’enfants font face à des pénuries alimentaires, sont exposés à un risque accru de contracter des maladies, risquent d’être déplacés et manquent cruellement d’accès aux services sociaux. Heureusement, grâce à des donatrices et donateurs comme vous, l’UNICEF est sur le terrain et travaille sans relâche pour venir en aide aux enfants en leur fournissant des secours essentiels à leur survie.

UN0253363.jpg
© UNICEF/UN0253363/ Huwais
Yahya Hamoud Ali Al Huzef, un bambin yéménite de 9 mois, souffre de malnutrition. On le voit ici avec sa famille dans sa maison qui est située en périphérie de Sanaa, la capitale du pays.

« Au cours d’une année, 1,8 million d’enfants souffrent de malnutrition aiguë », affirme Geert Cappelaere, le directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. « On estime que 400 000 enfants par jour souffrent d’une forme de malnutrition sévère aiguë potentiellement mortelle. »

Au Yémen, toutes les dix minutes, un enfant meurt d’une maladie facilement évitable.

La dépréciation rapide du rial yéménite et l’effet paralysant de la crise économique sévissant au pays ont entraîné une flambée des prix des aliments, rendant la survie des familles les plus vulnérables tributaire d’une aide financière d’urgence en espèces.

UN0253355.jpg
© UNICEF/UN0253355/ Huwais
Un médecin mesure le bras d’Ali Mohammed Ahmed Jamal, un jeune yéménite de 12 ans, dans un hôpital de Sanaa.

L’UNICEF et ses partenaires humanitaires ont intensifié leurs efforts en matière d’aide financière en espèces pour répondre aux besoins des enfants et des familles les plus vulnérables. « Nos investissements, ajoutés à ceux de nos partenaires, portent leurs fruits », indique monsieur Cappelaere. « Je suis allé au Yémen le mois dernier, et j’ai constaté que les niveaux de malnutrition aiguë se sont stabilisés. Cela démontre encore une fois qu’en faisant le bon investissement au bon moment, nous pouvons changer les choses. »

UN0253492.jpg
© UNICEF/UN0253492/ Huwais
Dans un hôpital de Sanaa, une petite fille mange de la pâte Plumpy’nut, un aliment thérapeutique à forte teneur en nutriments et en protéines.

Les contrecoups de la guerre ont également dévasté les infrastructures de distribution de l’eau et d’assainissement du pays, privant environ 16 millions de personnes d’un accès à de l’eau potable et à des services d’assainissement et d’hygiène. L’UNICEF fournit également des boîtes de nourriture, des aliments thérapeutiques, des trousses de produits d’hygiène, des rations d’urgence et des trousses d’articles non alimentaires ainsi que 50 millions de litres d’eau potable à plus de 80 000 ménages chaque jour.

Afin de venir en aide aux enfants dans le besoin, vous pouvez soutenir le travail de l’UNICEF sur le terrain en achetant des Cadeaux de survie, comme une trousse de vaccins, des comprimés de purification de l’eau ou du Plumpy’nut.

UN0253592.jpg
© UNICEF/UN0253592/Abdulhaleem
Arrivée de l’aide humanitaire au port d’Hodeïda.

« En l’absence de solution à la crise économique, ou d’un accord de paix, notre action humanitaire doit continuer », explique monsieur Cappelaere. « Nous devons intensifier nos efforts. Nous devons aussi améliorer la qualité de l’aide que nous fournissons parce que les retombées sont réelles. »

« Nous demandons à la communauté internationale de continuer de faire preuve de générosité envers le peuple yéménite, pour les enfants yéménites »

« Les enfants yéménites sont piégés au Yémen. Il n’y a aucune issue pour le peuple yéménite. Très peu de Yéménites ont fui le pays et vivent en tant que réfugiés. La population est prise au piège. Nous devons donc continuer de faire preuve d’une grande générosité pour ce peuple et pour ses enfants. »

Yémen : aidez les enfants dès aujourd’hui

Mots-clés populaires :
Région géographique :