Donnez pour la crise de la COVID-19 en Inde | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

ENVOYEZ DE L’OXYGÈNE ET DU MATÉRIEL MÉDICAL VITAL EN INDE

POINT SUR LA SITUATION :

La crise du coronavirus en Inde a atteint un niveau extrêmement meurtrier. La situation est pire qu’elle ne l’a jamais été dans aucun pays, à quelque stade que ce soit de la pandémie.

L’augmentation des cas a été spectaculaire, et le chiffre ne cesse de grimper. En l’espace de quelques semaines seulement, le nombre de nouveaux cas est passé de 15 000 par jour à plus de 385 000 par jour. Le nombre total de cas s’élève désormais à plus de 21 millions, et plus de 230 000 personnes sont décédées.

Nous enregistrons en moyenne plus de quatre nouveaux cas par seconde et plus de deux décès par minute.

Les hôpitaux sont complètement débordés. Les médicaments viennent à manquer. Tout comme l’oxygène dont de nombreux patients atteints de la COVID-19 ont besoin pour survivre.

ENVOYEZ DÈS MAINTENANT DE L’OXYGÈNE VITAL EN INDE

Health workers wearing Personal Protective Equipment (PPE) gear help a patient inside an ambulance at a recovery centre to treat Covid-19 in India.
Des travailleurs de la santé portant des équipements de protection individuelle (ÉPI) aident un patient à l’intérieur d’une ambulance dans un centre de traitement de la COVID-19 en Inde.

Comment mon don peut-il aider?

Votre don aujourd’hui permettra d’améliorer l’accès à l’oxygénothérapie et aux tests de dépistage essentiels et contribuera à renforcer le système de santé du pays qui lutte pour faire face à cette nouvelle vague dévastatrice de cas de COVID-19.

Votre don aidera à :

Améliorer l’accès à l’approvisionnement vital en oxygène dans les hôpitaux soignant les patients gravement atteints de la COVID-19. Un seul patient atteint de la COVID-19 peut avoir besoin de 80 000 litres d’oxygène comprimé par jour pendant 5 jours. Une nouvelle unité de production d’oxygène sur place peut fournir suffisamment d’oxygène pour un hôpital de 500 lits. Avec une durée de vie de 20 ans, chaque unité de production d’oxygène continuera à sauver la vie de patients malades pendant des années, notamment en soins néonataux et obstétriques, en chirurgie et en soins intensifs. Les concentrateurs d’oxygène portables fournissent de l’oxygène à plus basse pression pour les patients modérément atteints. Notre objectif est d’acheter 40 unités de production d’oxygène et 3 000 concentrateurs d’oxygène.

Accélérer l’identification et le traitement des nouveaux cas en renforçant la capacité des laboratoires grâce à des instruments de dépistage. Un dépistage rapide et précis est un outil essentiel dans la lutte contre la COVID-19. Cependant, les retards croissants dans le traitement des dépistages compromettent la rapidité du diagnostic et du traitement. En fournissant des instruments RT-PCR supplémentaires, l’UNICEF peut contribuer à renforcer la capacité de traitement des dépistages dans certaines des régions les plus touchées. Avec une durée de vie pouvant atteindre 10 ans, chaque nouvelle unité de dépistage permettra non seulement d’accélérer l’identification et le traitement des cas de COVID-19, mais aussi de disposer d’un modèle pour le dépistage d’autres maladies mortelles telles que la tuberculose, le VIH, le VPH et le streptocoque, lorsque les cas de COVID-19 diminueront. Nous sommes par ailleurs en train de nous procurer des appareils d’extraction de l’ARN pour permettre l’identification précise des cas de COVID-19. Nous souhaitons acquérir 300 instruments de dépistage RT-PCR et 100 appareils d’extraction de l’ARN.

Nous avons la possibilité de répondre immédiatement à cette crise et de soutenir la mise en place de systèmes de santé plus solides pour l’avenir, afin de veiller à ce que chaque enfant ait le droit d’être en bonne santé. 

ENVOYEZ DE TOUTE URGENCE LES FOURNITURES ET L’OXYGÈNE NÉCESSAIRES EN INDE

Comment les enfants Indiens sont-ils touchés par cette nouvelle vague?

Le nombre d’enfants et de jeunes gravement malades est plus élevé que lors des phases précédentes de la pandémie de COVID-19.

Même avant la pandémie, chaque année, 4,2 millions d’enfants des pays à faible et moyen revenu avaient besoin d’oxygène médical pour survivre. Aujourd’hui, en pleine crise, les établissements de santé indiens sont confrontés à la perspective angoissante de manquer d’oxygène pour leurs patients.

Avec des écoles fermées, des programmes de services sociaux suspendus, des systèmes de santé débordés, des parents et des soignants malades et sans travail, des millions d’enfants en Inde sont confrontés à des menaces croissantes pour leur santé, leur sécurité et leur bien-être.

La meilleure façon de soutenir le droit d’avoir une enfance est de lutter contre la pandémie et de veiller à ce que les enfants aient accès aux programmes et au soutien essentiels dont ils ont besoin pour grandir et s’épanouir.

Quelles sont les autres initiatives de l’UNICEF pour lutter contre la COVID-19 en Inde?

L’UNICEF travaille sans relâche pour lutter contre l’impact dévastateur du virus en Inde depuis le début de la pandémie. 

Un travailleur de la santé portant un équipement de protection individuelle (ÉPI) avec de l’oxygène en Inde, dans une salle de réception transformée en salle COVID-19 à New Delhi.
Un travailleur de la santé portant un équipement de protection individuelle (ÉPI) avec de l’oxygène en Inde, dans une salle de réception transformée en salle COVID-19 à New Delhi.

Nous poursuivons nos efforts colossaux pour distribuer des vaccins contre la COVID-19 aux travailleurs de la santé et aux groupes à haut risque dans le cadre de la plus grande campagne de vaccination au monde.

Mais l’impact de la pandémie est considérable, c’est pourquoi nous devons répondre aux besoins urgents des enfants dans un certain nombre de domaines.

L’année dernière, en Inde, des enfants et des familles ont vu leurs moyens de subsistance s’effondrer, dans la mesure où près de 122 millions de travailleurs ont perdu leur emploi lors de la première vague de COVID-19 et des mesures de confinement associées. Par conséquent, la pauvreté et la malnutrition ont augmenté.

Plus de 286 millions d’enfants ont été touchés par les fermetures d’écoles liées à la COVID-19. En outre, au cours des premières semaines de la pandémie, les signalements de violence à l’encontre des enfants ont augmenté de 50 %.

Nos équipes de soins de santé travaillent 24 heures sur 24 pour répondre à la crise et s’assurer que les principaux programmes, services et protections de l’UNICEF pour les enfants continuent de fonctionner afin que les enfants puissent s’épanouir.

Grâce au financement de personnes comme vous :

  • 660 millions d’enfants et leurs familles à travers l’Inde ont reçu des renseignements précis sur la façon de se protéger de la COVID-19.
  • 44,4 millions d’enfants continuent d’apprendre grâce aux initiatives d’éducation lancées par l’UNICEF et ses partenaires dans 16 États.
  • 19,7 millions d’enfants et de femmes ont reçu des soins de santé essentiels, y compris les soins prénataux, d’accouchement et postnataux, les soins essentiels pour les nouveau-nés, les vaccinations de routine, le traitement des maladies de l’enfance et la prise en charge du VIH.

Personne n’est en sécurité tant que tout le monde n’est pas en sécurité.

Il s’agit d’une pandémie mondiale, ce qui signifie que nous devons réduire le taux d’infection partout si nous voulons que la vie revienne à la normale partout. C’est pourquoi l’UNICEF a accepté la mission inédite de livrer 2 milliards de doses de vaccins contre la COVID-19 dans le monde.

En ralentissant la propagation de la COVID-19 en Inde, nous ferons un pas de plus vers la fin de la pandémie dans le monde entier. Contribuez à sauver des vies en faisant un don aujourd’hui.