Skip to main content
UNICEF Canada logo Close

1 courriel = 1 pas de plus vers l’éradication de la poliomyélite

Les cas de poliomyélite ont diminué de 99,9 % depuis 1988. Aidez-nous à complètement éliminer cette maladie!

Un donateur a versé un don à l’UNICEF afin d’acheter des vaccins pour les enfants vulnérables. Soutenez cette initiative en vous inscrivant avec votre adresse courriel et en suivant le parcours d’un vaccin, de sa fabrication à sa livraison! Vous recevrez également des mises à jour sur les nouvelles, les programmes et les appels de fonds de l’UNICEF.

J’aimerais faire un don :

Sauver la vie d’enfants grâce à l’immunisation

FAIRE UN DON
Comment aider : En faisant un don à l’UNICEF, vous contribuez à faire en sorte que davantage de vaccins soient distribués à l’échelle mondiale.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir à propos du travail de l’UNICEF en matière de vaccination

La vaccination est l’un des moyens les plus simples, rentables et efficaces de sauver la vie d’enfants. En tant que plus important acheteur de vaccins à l’échelle mondiale, l’UNICEF distribue des vaccins à 45 % des enfants du monde.

Or, le travail de l’UNICEF ne consiste pas seulement à vacciner chaque enfant, mais également à œuvrer en vue de débarrasser la planète de maladies comme la poliomyélite et le tétanos maternel et néonatal.

Grâce aux donatrices et donateurs, l’UNICEF est en mesure d’immuniser les enfants dans le monde entier. Donnez un Cadeau de survie en offrant des trousses de vaccins de l’UNICEF »

 

Statistiques en matière d’immunisation

Grâce aux efforts en matière de vaccination, environ 2 à 3 millions de vies sont sauvées chaque jour. Un tiers des décès d’enfants âgés de moins de cinq ans sont évitables grâce à la vaccination. Pourtant, un enfant sur cinq à l’échelle mondiale n’a toujours pas accès à des vaccins qui pourraient lui sauver la vie. 

Le saviez-vous?
Avec la collaboration de ses partenaires, l’UNICEF a été en mesure d’aider à réduire de moitié le prix du vaccin pentavalent en 2016, qui est passé à 84 cents par dose, en moyenne. Ce vaccin protège les enfants contre cinq maladies mortelles. Grâce à ce nouveau prix, chaque dollar que vous donnez permettra à l’UNICEF de sauver la vie d’environ 5,7 millions d’enfants d’ici 2020.

Les vaccins sont efficaces – voici les faits :

  • Les vaccins sont sécuritaires et efficaces. Tout vaccin homologué est soumis à des tests rigoureux avant que son utilisation soit approuvée.

  • Les vaccins protègent contre des maladies mortelles comme la diphtérie, la rougeole, les oreillons et la coqueluche.

  • Les vaccins fournissent une meilleure immunité que les infections naturelles parce qu’ils se sont avérés moins risqués et moins susceptibles d’entraîner des déficiences cognitives.   

  • Les vaccins combinés sont sécuritaires et bénéfiques, permettent d’économiser temps et argent et évitent bien des malaises aux enfants. En fait, un banal rhume contient davantage d’antigènes qu’un vaccin.

  • Si nous arrêtons de vacciner les enfants, les maladies réapparaîtront. Moins les enfants sont vaccinés, plus grand est le risque que des maladies éradiquées resurgissent.

Certaines maladies mortelles pouvant être évitées grâce à la vaccination

1. La poliomyélite

UNI103532_700x250.jpg

La poliomyélite représente une menace pour les enfants à l’échelle mondiale. L’UNICEF fait partie de l’Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite, qui vise à éradiquer cette maladie invalidante d’ici 2019. Nous avons atteint 99 % de cet objectif. De récentes campagnes de vaccination dans les trois derniers pays où la poliomyélite demeure endémique, soit l’Afghanistan, le Nigeria et le Pakistan, confirment que nous sommes sur le point d’assister à un changement sur le plan mondial.

Grâce au soutien de nos généreuses donatrices et généreux donateurs, et de nos principaux partenaires comme le gouvernement du Canada, nous vivrons très bientôt dans un monde sans poliomyélite.

Faites un don de vaccins contre la poliomyélite dès aujourd’hui »

 

2. Le tétanos maternel et néonatal

UNI99684_700x250.jpg

Le tétanos maternel et néonatal est une maladie douloureuse entraînant la paralysie et la mort qui touche les femmes et leurs nouveau-nés. Les nourrissons sont particulièrement à risque. Le tétanos maternel et néonatal se contracte lorsqu’un outil non stérile est utilisé pour couper le cordon ombilical, infectant ainsi le nourrisson au cours de ses premiers instants de vie. Heureusement, cette maladie est totalement évitable. Lorsqu’une femme en âge de procréer reçoit le vaccin antitétanique, elle transmet son immunité à son enfant à naître. L’UNICEF et ses partenaires ont permis l’éradication du tétanos maternel et néonatal dans 44 pays et continuent de lutter contre ce fléau dans 15 pays où cette maladie demeure un problème de santé publique.

Protégez les familles en offrant une trousse mère-bébé contre le tétanos »

 

3. La rougeole

UN02929_700x250.jpg

La rougeole est la première cause de mortalité infantile, et ce, même si des vaccins sécuritaires et peu coûteux existent. Depuis l’an 2000, environ 20,3 millions de décès ont été évités chez les enfants grâce à la vaccination contre la rougeole. En 2016, la rougeole a été responsable d’environ 89 780 décès. L’UNICEF et ses partenaires œuvrent en vue d’éviter les décès imputables à la rougeole dans les pays les plus pauvres du monde d’ici 2020. De plus, si nous pouvons venir en aide à chaque enfant, nous pourrons éradiquer la rougeole une bonne fois pour toutes.

Voyez ce que contient une trousse de vaccins contre la rougeole »

Videostill2_700x250_FR.jpg
Le réservoir de gaz sur le dos de l’âne contient un réfrigérateur qui garde les vaccins au froid.

Près du deux tiers des enfants qui n’ont pas été immunisés contre des maladies mortelles ou débilitantes vivent dans des pays touchés par des conflits. L’effondrement des services de santé essentiels, les meurtres de travailleuses et de travailleurs de la santé, et la destruction des installations médicales, ainsi que des fournitures et de l’équipement qui s’y trouvaient, peuvent avoir des effets désastreux sur la santé des enfants. Pour protéger les enfants coincés au cœur de conflits, des agentes et agents de vaccination de l’UNICEF se déplacent jusque dans ces régions assiégées et difficiles d’accès.

Camion se rendant dans un territoire isolé de la forêt vierge dans le cadre de l’une des campagnes de vaccination de l’UNICEF (mars 2017).

« J’ai choisi de faire ce travail pour servir mon village et ma communauté. Les obstacles à surmonter ne me dérangent pas », affirme Ahmed, un agent de vaccination de l’UNICEF qui travaille souvent la nuit et transporte des vaccins pour les enfants en terrains montagneux à l’aide de son âne.

L’UNICEF a également été la première organisation à instaurer des « Journées de tranquillité » et des « zones de paix » dans le  monde, c’est-à-dire des cessez-le-feu temporaires servant à fournir des soins vitaux. Les premières « Journées de tranquillité » ont eu lieu en El Salvador en 1985, alors que les combats se sont arrêtés pendant trois jours afin que 250 000 enfants puissent être vaccinés. L’UNICEF s’efforcera toujours de faire en sorte que les enfants pris au cœur de conflits ne soient pas oubliés.

Apprenez-en davantage sur les efforts déployés pour vacciner les enfants coincés au cœur de conflits »

 

Chaîne du froid : innover pour protéger les vaccins lors de leur transport

Prokhorov_700x250.jpg

La préservation des vaccins qui sont transportés de l’endroit où ils sont fabriqués vers les communautés éloignées où vivent les enfants représente une entreprise considérable. Ce processus, qu’on appelle la « chaîne du froid », exige que chaque installation, camion et congélateur maintienne une température constante se situant entre 2 °C et 8 °C. Toute variation de température peut rendre les vaccins inutilisables. En tant qu’organisation qui gère des chaînes de froid dans bon nombre de pays, l’UNICEF innove constamment pour protéger les vaccins… et les enfants.

Dans ce billet de blogue (en anglais), Sergiy Prokhorov de l’UNICEF explique que les chambres froides au Pakistan sont maintenant équipées d’un système de surveillance central, qui permet l’enregistrement et la communication en ligne de la température à l’intérieur de celles-ci. Le système surveille la température en temps réel et informe immédiatement le responsable par messagerie texte ou par courriel si la température varie ou si une porte est ouverte. Au sein de nos équipes, l’innovation n’a pas de limites.