COVID-19 : L’IFRC, l’UNICEF et l’OMS publient des orientations pour protéger les enfants et permettre le fonctionnement en toute sécurité des établissements scolaires | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2020/03/10

Lisez notre FAQ Coronavirus / COVID-19 ici.

GENÈVE/NEW YORK, le 10 mars 2020 – La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), l’UNICEF, et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont publié aujourd’hui de nouvelles orientations pour aider les enfants et les écoles à se protéger contre la transmission de la maladie à coronavirus COVID-19. Ces directives fournissent des éléments fondamentaux et des listes de vérification pratiques pour préserver la sécurité des établissements scolaires. Elles apportent également des conseils aux autorités nationales et locales sur les possibilités d’adaptation et de mise en œuvre de plans d’urgence pour les installations éducatives.

En cas de fermeture d’établissements scolaires, ces orientations contiennent des recommandations pour atténuer les répercussions négatives éventuelles sur l’apprentissage et le bien-être des enfants. Cela implique de disposer de plans solides pour garantir la continuité de l’apprentissage, y compris au travers d’options d’enseignement à distance, telles que des stratégies d’éducation en ligne et la diffusion radiophonique de contenus pédagogiques, et pour veiller à préserver l’accès aux services essentiels pour tous les enfants. Ces plans doivent également inclure les mesures nécessaires pour rouvrir les établissements en toute sécurité.

Lorsque les établissements restent ouverts, et pour s’assurer que les enfants et leur famille sont constamment protégés et informés, les orientations appellent à :

  • Communiquer aux enfants des informations sur les moyens à leur disposition pour se protéger ;
  • Promouvoir les meilleures pratiques en matière de lavage des mains et d’hygiène et mettre à disposition des produits d’hygiène ;
  • Laver et désinfecter les bâtiments scolaires, notamment les installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement ; et
  • Augmenter la circulation de l’air et la ventilation.

Les orientations, bien qu’elles soient spécialement adaptées aux pays qui ont déjà confirmé des cas de transmission de la COVID-19, sont néanmoins pertinentes dans tous les autres contextes. L’éducation peut encourager les enfants à devenir des défenseurs de la prévention et du contrôle des maladies au domicile, dans les établissements scolaires et au sein des communautés au travers de discussions avec leurs camarades sur les moyens d’éviter la propagation du virus. La préservation du fonctionnement sûr des établissements scolaires ou leur réouverture après une période de fermeture impose de prendre en compte un grand nombre d’éléments qui, s’ils sont correctement exécutés, peuvent promouvoir la santé publique.

Par exemple, les Lignes directrices sur la protection des écoles, appliquées en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone lors de l’épidémie du virus Ebola entre 2014 et 2016, ont contribué à éviter des transmissions de la maladie dans les écoles.

L’UNICEF demande aux établissements scolaires, qu’ils soient ouverts ou qu’ils aident les élèves au travers de l’enseignement à distance, d’apporter aux élèves le maximum de soutien. Les établissements doivent communiquer aux enfants des informations vitales sur le lavage des mains et sur d’autres mesures qui leur permettront de se protéger et de protéger leur famille ; apporter un soutien en matière de santé mentale ; et aider à éviter toute stigmatisation et discrimination. Ils doivent pour cela encourager les élèves à faire preuve de gentillesse les uns envers les autres et à éviter les stéréotypes lorsqu’ils parlent du virus.

Ces nouvelles directives apportent également des conseils et des listes de vérification utiles aux parents et aux personnes qui s’occupent d’enfants, tout comme aux enfants et aux élèves eux-mêmes. Elles comportent notamment les actions suivantes :

  • Surveiller l’état de santé des enfants et ne pas les envoyer en classe en cas de maladie ;
  • Encourager les enfants à poser des questions et à exprimer leurs inquiétudes ; et
  • Tousser ou se moucher dans un mouchoir ou dans son coude et éviter de se toucher le visage, les yeux, la bouche et le nez.
Remove this and add your HTML markup here.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca