Déclaration d’Henrietta Fore, Directrice générale de l’UNICEF, au sujet des enfants évacués d’Afghanistan, non accompagnés ou séparés de leur famille | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2021/09/07

NEW YORK, le 7 septembre 2021 – « Depuis le 14 août, des centaines d’enfants ont été séparés de leur famille dans des conditions chaotiques, notamment lors des grandes évacuations qui ont eu lieu à l’aéroport international Hamid Karzaï de Kaboul et à proximité. Certains de ces enfants ont été évacués par avion vers l’Allemagne, le Qatar et d’autres pays.  
 
« L’UNICEF et ses partenaires ont recensé environ 300 enfants non accompagnés ou séparés de leur famille qui ont été évacués d’Afghanistan. Nous prévoyons que ce nombre augmentera à mesure que les efforts d’identification se poursuivront.  
 
« Je ne peux qu’imaginer à quel point ces enfants ont dû être effrayés de se retrouver soudainement séparés de leur famille, pendant les événements survenus à l’aéroport ou lorsqu’on les a placés dans un vol d’évacuation. 
 
« L’UNICEF est très préoccupé par le bien-être des enfants non accompagnés ou séparés de leur famille, peu importe l’endroit où ils se trouvent. Ces enfants se retrouvent dans une situation de vulnérabilité extrême. Il est crucial de les identifier rapidement et de les protéger durant le processus de recherche des familles et celui de la réunification. Toutes les parties doivent accorder la priorité à l’intérêt supérieur de l’enfant et protéger les enfants des mauvais traitements, de la négligence et de la violence.   
 
« Durant les recherches et le processus de réunification, les enfants devraient pouvoir compter sur une autre prise en charge sûre et temporaire, de préférence auprès de membres de la famille élargie ou dans un cadre familial. Le placement en établissement institutionnel ne devrait être envisagé qu’en dernier recours et de façon temporaire.  

« Les gouvernements des pays où réside un membre de la famille des enfants non accompagnés ou séparés de leur famille devraient coopérer et faciliter la réunification et l’ouverture de voies de migration sûres et légales dans l’intérêt supérieur de ces enfants. La définition de membre de la famille devrait être assez large pour pouvoir placer les enfants non accompagnés en sécurité auprès de personnes apparentées qui prendront soin d’eux.

 
« De la même façon, les enfants qui se retrouvent avec un adulte de confiance devraient rester avec cette personne s’il s’agit de leur intérêt supérieur. Séparer les enfants d’un adulte qu’ils connaissent et qui s’occupe d’eux pourrait causer plus de préjudices.  
 
« Tous les enfants ont le droit de demeurer avec leur famille. Les parties concernées par l’évacuation et l’accueil des personnes fuyant l’Afghanistan doivent tout mettre en œuvre pour éviter que la séparation des familles ne se produise. Autrement dit, il faut assurer une bonne coordination entre les intervenants civils et militaires, établir un registre de base sur lequel seront recensés les enfants et les familles et vérifier les manifestes de vol. 

« L’UNICEF fournit du soutien technique aux gouvernements qui ont fait évacuer des enfants ou qui les accueillent. En ce moment, nos équipes sont sur le terrain à la base aérienne de Doha, au Qatar, et à celle de Ramstein, en Allemagne, et travaillent avec les autorités ainsi qu’avec nos partenaires pour établir un registre des enfants non accompagnés, fournir à ces derniers l’aide appropriée et faciliter les recherches pour les réunifier avec leur famille. 
 
« En Afghanistan, plus de 550 000 personnes ont été déplacées en raison du conflit, dont une majorité dans les dernières semaines, et 10 millions d’enfants ont désespérément besoin d’aide humanitaire. Nous sommes très inquiets pour la sécurité et le bien-être des enfants non accompagnés ou séparés de leur famille à l’intérieur du pays. L’UNICEF et ses partenaires ont besoin d’un accès humanitaire sans entrave à toutes les régions d’Afghanistan pour obtenir un portrait exact de leur nombre et de leur localisation. Ce sera indispensable pour leur offrir une protection et des services. 
 
« Aujourd’hui et dans les jours à venir, il est essentiel que la communauté internationale et toutes les parties emboîtent le pas en accordant la priorité au bien-être des enfants en Afghanistan ainsi qu’à ceux qui ont été évacués. »  

###

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le plus important organisme humanitaire dans le monde axé sur les enfants. Nous travaillons dans les endroits les plus durs du monde pour offrir une protection, des soins de santé, des vaccins, une éducation, des aliments nutritifs, de l’eau potable et des systèmes d’assainissement de l’eau. En tant que membre des Nations Unies, nous sommes présents dans plus de 190 pays et territoires, un rayonnement unique qui nous permet d’être sur le terrain pour aider les enfants les plus défavorisés. Bien que l’UNICEF fasse partie du système des Nations Unies, son travail, qui consiste à sauver des vies, dépend entièrement de contributions volontaires. Visitez unicef.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca

Marie-Claude Rouillard Responsable des communications 514-288-5134 ext – 8425 / 514-232-4510 MRouillard@unicef.ca