Syrie : il faut cesser les combats et mettre un terme à la guerre qui dure depuis neuf ans | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content
Mis en ligne : 2020/01/02

Déclaration de la directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore

NEW YORK, le 2 janvier 2020 – « Alors qu’une nouvelle année commence et que la guerre en Syrie approche de sa dixième année, la situation pour de nombreux enfants reste dramatique, en particulier dans le nord-ouest du pays.

Hier encore, cinq enfants âgés de 6 à 13 ans ont été tués lorsque des roquettes ont touché une école primaire de Sarmin, dans le gouvernorat d’Idlib.

Le Nouvel An doit être un jour d’espoir et l’occasion de planifier l’année à venir, mais pour les familles en Syrie, le moindre espoir est trop souvent éteint par la terrible violence qui sévit.

Chaque jour, près de 4 500 enfants doivent fuir leur domicile. Beaucoup ont déjà été déplacés à maintes reprises. Au cours des trois dernières semaines seulement, au moins 140 000 enfants ont été déplacés en raison des terribles violences à Idlib, dans le nord-ouest du pays.

Les attaques contre les infrastructures civiles qui assurent les services pour les enfants, comme les écoles et les hôpitaux, sont devenues trop courantes. En 2019, les Nations Unies ont confirmé 145 attaques contre des écoles et 82 autres contre des hôpitaux et du personnel médical. Plus de 90 % de ces attaques ont eu lieu dans le nord-ouest du pays, y compris à Idlib.

Les conditions hivernales très rudes, y compris les récentes tempêtes, les fortes pluies et les températures à la baisse, ont rendu la situation sur le terrain encore plus éprouvante pour les enfants et les familles, en particulier pour celles et ceux qui fuient la violence ou vivent dans des camps pour personnes déplacées.

Présent en Syrie, l’UNICEF s’emploie à garder les enfants en vie malgré le climat de violence, de chaos et de froid, et malgré l’accès humanitaire restreint. Dans le nord-ouest, en collaboration avec ses partenaires, l’organisme procure aux enfants des vêtements d’hiver et des couvertures, de l’eau potable, des services de gestions des déchets, des consultations médicales, une éducation et un soutien psychosocial pour les aider à surmonter les traumatismes qu’ils ont subis.

Bien que ces efforts permettent de sauver des vies, ils ne suffisent pas. Seule la fin de la guerre peut apporter aux enfants syriens la sécurité dont ils ont besoin et qu’ils méritent. Tant que ce jour n’arrivera pas, leur droit de vivre en paix et d’avoir un avenir prometteur ne sera pas respecté.

Alors qu’une nouvelle année commence, nous lançons cet appel au nom des millions d’enfants en Syrie. Nous demandons aux parties belligérantes et à celles et ceux qui ont une influence sur elles :

  • De mettre fin à toutes les attaques contre des enfants et contre les services qui leur sont destinés, notamment contre les établissements de santé et d’éducation et les systèmes d’alimentation en eau.
  • D’arrêter immédiatement les hostilités dans le nord-ouest de la Syrie afin de protéger les enfants, de reprendre les efforts de négociation pour parvenir à un accord de paix, et ainsi mettre un terme à la guerre en Syrie une fois pour toutes.
  • De renouveler les résolutions du Conseil de sécurité qui facilitent et permettent un accès humanitaire durable et sans entrave à tous les enfants qui en ont besoin dans le nord-ouest et partout ailleurs en Syrie, par toutes les modalités possibles, y compris de part et d’autre des lignes de contrôle à l’intérieur de la Syrie ou de part et d’autre de ses frontières.

J’espère de tout cœur que 2020 sera enfin une année de paix pour les enfants en Syrie. »

Remove this and add your HTML markup here.
Mots-clés populaires :

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est le chef de file des organisations humanitaires mondiales dont la mission est axée sur les enfants. Nous défendons le droit de chaque enfant d’avoir une enfance, afin que tous les enfants puissent grandir en sécurité, heureux et en santé. L’UNICEF œuvre dans le monde entier, même dans les régions les plus difficiles, afin de procurer des soins de santé, des vaccins, une éducation, de l’eau potable, une alimentation et des services d’assainissement. En tant que membre des Nations Unies, notre portée est inégalée : nous sommes actifs dans plus de 190 pays et territoires afin d’apporter une aide aux enfants les plus vulnérables. Même si nous faisons partie de la grande famille des Nations Unies, l’UNICEF dépend entièrement de contributions volontaires pour accomplir son travail et sauver des vies. Visitez le unicef.ca ou suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Emily O’Connor Responsable des communications 514-288-5134 x8866 / 647-500-4230 EOconnor@unicef.ca