Skip to main content
UNICEF Canada logo Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie des premières personnes à être au courant lorsqu’une situation d’urgence survient et que les enfants ont besoin d’aide immédiatement. Vous recevrez aussi des mises à jour régulières sur les programmes de l’UNICEF à l’échelle mondiale.

J’aimerais faire un don :

UNE CHANCE DE VIVRE

Webpage_Hero Image (FRE)_UN0188812_700x368.jpg

Ensemble, nous pouvons mettre fin, de notre vivant, aux décès évitables chez les nouveau-nés.

Pour sauver la vie des nouveau-nés à l’échelle mondiale, l’UNICEF demande à tous les gouvernements et les travailleurs de la santé ainsi qu’à toutes les communautés et les familles de faire des soins de santé universels une réalité.
 

Aucun parent ne devrait avoir à vivre la perte de son nouveau-né ou voir son enfant souffrir. Et aucun enfant ne devrait être privé d’une enfance.

Les décès chez les nouveau-nés sont trop courants, et ce, même malgré les processus mis en place à l’échelle mondiale pour réduire la mortalité infantile. Pour les enfants, les 28 premiers jours de vie sont les plus cruciaux. Tandis que vous lisez ces lignes, 7 000 bébés qui naîtront aujourd’hui ne survivront pas aux 24 premières heures hors du ventre de leur mère. De plus, chaque année, 2,6 millions de bébés meurent avant d’avoir un mois.

Nous savons que le monde dispose des outils et des traitements nécessaires pour mettre fin aux décès évitables chez les nouveau-nés. Or, les secours essentiels ne se rendent toujours pas à ceux dont les besoins sont les plus criants.

Trop de femmes enceintes vivent dans l’inquiétude en raison de conditions de vie difficiles, et n’ont pas accès à des soins de santé de qualité, à des aliments nutritifs et à de l’eau potable. Les bébés qui naissent dans les endroits du monde les plus à risque lors de l’accouchement sont 50 fois plus susceptibles de mourir dans leurs 28 premiers jours de vie que les bébés qui naissent dans les endroits les plus sûrs de la planète.

Comment pouvons-nous mettre fin aux décès évitables chez les nouveau-nés?

Pour mettre fin aux décès évitables chez les nouveau-nés, chaque adolescente et chaque femme, à commencer par les plus vulnérables, doivent avoir accès aux quatre ressources prioritaires suivantes :

2.5 million children treated for severe acute malnutrition

1. Des établissements de santé fonctionnels ayant de l’électricité, de l’eau courante, du savon et des couvertures.

13.6 million children vaccinated against measles

2. Des travailleurs de la santé qui sont formés et qui disposent des outils appropriés.

29.9 million people gained access to safe water

3. Des médicaments et du matériel essentiels à la survie, notamment des antibiotiques, des produits antiseptiques, de l’oxygène et des thermomètres.

2.8 million children accessed psychosocial support

4. Les connaissances et le soutien nécessaires afin qu’elle puisse demander et recevoir des soins de santé de qualité.

Un don de :

  • 9 $ peut aider à acheter une couverture pour bébé et améliorer la vie d’un bébé dans ses premières minutes, heures et jours. 
  • 13 $ peuvent aider à acheter une trousse pour un nouveau-né et apporter une amélioration essentielle à la survie d’un nouveau-né. 
  • 37 $ aident à acheter un sac de ventilation néonatal et un masque pour aider à réanimer un bébé.

 
Votre don contribuera à soutenir les programmes de l’UNICEF qui fournissent des installations scolaires, un appui aux soins de santé, de l’eau propre et des vaccins aux nouveau-nés, bébés et enfants où les besoins se font le plus sentir dans le monde.

Vous pouvez contribuer à changer les choses avec UNICEF Canada. Agissez dès aujourd’hui pour sauver la vie de nouveau-nés!

Vos contributions à UNICEF Canada auront de grandes retombées. 

De quelle façon les Canadiennes et Canadiens contribuent-ils à sauver les nouveau-nés, partout dans le monde?

En tant que plus important organisme humanitaire au service des enfants à l’échelle mondiale, l’UNICEF travaille pour chaque enfant, où qu’il soit. Nous savons que les Canadiennes et les Canadiens ont à cœur de contribuer à des initiatives qui visent à améliorer la santé des enfants, ici et partout dans le monde.

Grâce à la générosité de gens comme vous, l’UNICEF est un chef de file mondial dans le domaine de la santé infantile. Tout commence avec la collecte de données à l’échelle mondiale et les recherches qui nous permettent de découvrir des solutions concrètes, puis à mettre en œuvre des efforts significatifs à tous les échelons de la société : l’objectif consiste toujours à réaliser des changements durables. À UNICEF Canada, nous savons que les changements sont possibles parce que les partenariats novateurs que nous avons conclus avec des particuliers, des sociétés et le gouvernement du Canada contribuent déjà de façon incroyable à changer les choses pour les nouveau-nés, leur mère et leur famille :

En Namibie, UNICEF Canada, le gouvernement du Canada et la 25équipe sauvent des nouveau-nés :

  • en veillant à l’enregistrement des naissances, ce qui donne accès aux nouveau-nés à des services de santé et assure la protection de leurs droits fondamentaux;
  • en formant des travailleurs de la santé de sorte qu’ils puissent aider les femmes à accoucher en sécurité et fournir des soins adéquats aux nouveau-nés dans les heures, les jours et les semaines suivant leur naissance;
  • en formant des travailleurs de la santé et des membres de la communauté afin qu’ils puissent mieux identifier les signes de danger après que les mères et leur nouveau-né sont renvoyés à la maison, dans l'éventualité où ils auraient besoin de soins médicaux;
  • en sensibilisant les mères à l’importance de l’allaitement, de la vaccination et d’une saine alimentation.

Au Pérou, UNICEF Canada, le gouvernement du Canada et la 25e équipe sauvent des nouveau-nés :

  • en veillant à l’enregistrement des naissances, ce qui donne ainsi accès aux nouveau-nés à des services de santé et assure la protection de leurs droits fondamentaux;
  • en formant des sages-femmes et des travailleurs de la santé de sorte qu’ils puissent aider les femmes à accoucher en sécurité et fournir des soins adaptés sur le plan culturel aux femmes autochtones et à leurs enfants dans des régions de l’Amazonie;
  • en donnant les moyens aux adolescentes, aux mères et à leur famille de demander et de recevoir de meilleurs services de santé dans des régions éloignées.

Au Kenya, au Tchad, au Pakistan, au Soudan du Sud et au Soudan, UNICEF Canada et Kiwanis Canada, en collaboration avec le gouvernement du Canada, sauvent des nouveau-nés en vaccinant plus de trois millions de femmes contre le tétanos, protégeant ainsi les nouveau-nés de cette infection bactérienne mortelle, mais évitable. Le tétanos tue 34 000 nouveau-nés chaque année dans les régions très éloignées les plus défavorisées du monde, mais des progrès considérables ont été réalisés. À l’heure actuelle, le tétanos maternel et néonatal demeure un problème de santé publique dans 14 pays, soit 45 pays de moins qu’en 2000!  

Lettre d'une mère aux leaders mondiaux

Le gouvernement du Canada a contribué à la réalisation d’importants progrès pour réduire les décès infantiles partout dans le monde, mais nous POUVONS et DEVONS en faire plus pour les mères et les nouveau-nés dans les régions défavorisées, là où ils n’ont pas accès à des soins de santé de qualité, des aliments nutritifs et de l’eau potable.

Joignez-vous à l’UNICEF et signez cette pétition pour dire au gouvernement du Canada :

qu’il est inacceptable que 7 000 nouveau-nés meurent chaque jour, principalement de causes évitables, et ce, surtout étant donné nous savons que des solutions existent.

L’UNICEF est là pour chaque enfant, même au Canada.

Des études menées par l’UNICEF sur les pays les plus riches du monde ont démontré que le Canada affiche un taux de mortalité infantile supérieur à la moyenne comparativement aux autres pays. Alors que le Japon a établi une référence historique avec un taux de mortalité record d’un décès sur 1 111 naissances d’enfants vivants, le Canada affiche un taux de mortalité d’un décès sur 313 naissances d’enfants vivants (données de 2016). 

Au Canada, les naissances prématurées représentent environ deux tiers des décès chez les nouveau-nés. Elles sont généralement liées aux faibles revenus et à l’exclusion sociale et sont un indicateur sensible de la santé générale de la population. Une autre façon d’examiner les progrès réalisés consiste à examiner la diminution du taux de mortalité chez les nouveau-nés dans un pays donné au fil du temps. Le taux de mortalité au Canada continue de chuter, mais l’Australie et les Pays-Bas ont réalisé des progrès encore plus grands malgré des taux de mortalité infantile relativement bas. 

Les facteurs sociaux influant sur l’issue des grossesses au Canada, notamment l’incidence de la pauvreté et les fortes variations régionales à travers le pays, démontrent que davantage d’efforts doivent être déployés pour réduire la mortalité infantile. 

Solutions visant à réduire le taux de mortalité infantile au Canada :

  • Améliorer les prestations et les congés parentaux pour les mères à faible revenu. 
  • Fournir du soutien immédiat et exclusif en matière d’allaitement.
  • Offrir aux familles et aux enfants des Premières Nations, des Métis et des Inuits un accès universel, équitable et approprié sur le plan culturel à des services prénataux et postnataux et à des services d’obstétrique. 
  • Améliorer la qualité et la quantité des données recueillies, particulièrement sur les communautés autochtones.

Faire en sorte que chaque enfant ait UNE CHANCE DE VIVRE c’est améliorer le sort de chaque nouveau-né, où qu’il soit, y compris au Canada. 

Webpage_Footer Image_UN0148803_700x368.jpg

Signez la pétition pour faire comprendre au gouvernement du Canada que nous pouvons mettre fin aux décès évitables chez les nouveau-nés.