Célébrons les héros de la santé | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

Il va sans dire qu’avec l’évolution de la pandémie de COVID-19, les gens réalisent toute l’importance du personnel de la santé de première ligne et des efforts qu’il déploie pour nous protéger.

De longues journées, l’impossibilité de passer du temps en famille, de la difficulté à obtenir des fournitures médicales et de l’équipement de protection individuelle – voilà les défis auxquels font face les travailleurs de la santé partout dans le monde alors qu’ils travaillent sans cesse à soigner les patients atteints de COVID-19 et à veiller au maintien des services courants comme la vaccination des enfants.

Grâce au déploiement des vaccins contre la COVID-19 par l’intermédiaire de la Facilité COVAX (qui a débuté en janvier 2021), bien des travailleurs de la santé voient enfin la lumière au bout d’un long tunnel; non seulement la vaccination les protégera contre la COVID-19, mais elle les empêchera de mettre en danger leurs patients, leurs amis et leur famille.

Dans le cadre de la Semaine mondiale des agents de santé, nous avons demandé directement à des travailleurs de la santé dans six pays différents ce qu’ils pensent de la réception du vaccin contre la COVID-19 et de son impact sur leur travail.

Aider à vacciner les agents de santé et les populations vulnérables. Faites un don maintenant pour livrer les vaccins COVID-19 >>

Côte d'Ivoire

UN0423300.jpg
[© UNICEF/UN0423300/COVAX/Miléquêm Diarassouba]

« Je suis heureux d’être vacciné. Le vaccin vient sauver des vies. Nous sommes des travailleurs de la santé et nous devons donner l’exemple, en plus de démontrer que le vaccin nous protège, nous et nos proches. »

Alors que le déploiement mondial des vaccins de COVAX s’accélère, les premières campagnes de vaccination contre la COVID-19 en Afrique ont commencé le 1er mars 2021 au Ghana et en Côte d’Ivoire avec pour objectif de vacciner le personnel de la santé ainsi que d’autres groupes prioritaires dans les deux pays.

Ghana

UN0425372.jpg
[© UNICEF/UN0425372/Kokoroko]

« Je suis enthousiaste… parce que je sais que la vaccination… aidera à freiner l’augmentation du taux d’infection. Le vaccin permettra également de protéger les soignants pour que nous continuions à gérer les cas de COVID-19. »

Le Ghana est le premier pays à recevoir les vaccins de la Facilité COVAX le 24 février 2021 et a entamé la première phase de sa campagne de vaccination le 1er mars 2021 dans trois régions ayant rapporté le plus de cas de COVID-19 : le Grand Accra, Ashanti et la région du Centre.

Kenya

UN0426339.jpg
[© UNICEF/UN0426339/Orina]

« Le vaccin me protège ainsi que mes patients et ma famille contre la COVID-19. J’ai hâte de recevoir la seconde dose. »

Plus d’un million de doses de vaccins contre la COVID-19 sont arrivées à Nairobi, au Kenya, le 2 mars 2021, et les campagnes de vaccination auprès des travailleurs de la santé du pays ont commencé le 11 mars 2021. En plus des doses de vaccins, l’UNICEF fournit 1 025 000 seringues et 10 250 boîtes de sécurité au Kenya provenant d’un stock mondial financé et soutenu par Gavi.

Jordanie

UN0429614.jpg
[© UNICEF/UN0429614/Saman]

« Nous vivons ensemble, peu importe notre nationalité, et quand elle se répand, la COVID-19 ne fait pas la différence entre les réfugiés et les Jordaniens. D’où l’importance de notre travail, qui vise à protéger tout le monde en Jordanie. »

Hanadi est une infirmière jordanienne qui s’est portée volontaire pour participer à la campagne nationale de vaccination contre la COVID-19 dans le camp de réfugiés de Za’atari. En Jordanie, les réfugiés font partie de la campagne nationale de vaccination au même titre que les Jordaniens et les membres d’autres nationalités. La première livraison de vaccins contre la COVID-19 par la Facilité COVAX a été reçue en Jordanie le 12 mars 2021 et la seconde est attendue en avril. 

L’UNICEF a également fait don de 500 000 seringues pour la vaccination contre la COVID-19 et a assuré l’approvisionnement ainsi que le soutien logistique pour cette première distribution de vaccins. L’UNICEF a par ailleurs fourni du soutien en microplanification au ministère de la Santé en préparation à la mise en place de la Facilité COVAX, en collaboration avec l’OMS.

Malawi

UN0428994.jpg
[© UNICEF/UN0428994/Chikondi]

« En tant que travailleuse de la santé, je suis désolée de voir des personnes mourir malgré tous nos efforts. Je le suis encore plus de savoir que je n’ai pas le pouvoir de sauver ces personnes. Je pense que ce vaccin est ce pouvoir qui nous permettra de sauver des vies. Non seulement suis-je soulagée, mais je me sens capable d’en faire plus. »

Le 5 mars 2021, le Malawi a reçu 360 000 doses du vaccin contre la COVID-19 envoyées par le Serum Institute of India de Mumbai en Inde, et la campagne de vaccination des professionnels de la santé commencera dans les jours suivants.

Philippines

UN0428439.jpg
[© UNICEF/UN0428439/Verzosa]

« Nous n’avons plus à avoir peur, car grâce à ce vaccin, nous avons au moins l’espoir que la COVID-19 arrive à son terme… Maintenant que nous avons le vaccin, nous nous sentons bien protégés dans l’exercice de nos fonctions. J’ai bon espoir de pouvoir enfin rentrer chez moi, revoir mon garçon de 3 ans et mon mari, les serrer dans mes bras et les embrasser. »

Le 10 mars 2021, le personnel de la santé du Dr. José Fabella Memorial Hospital a reçu sa première dose du vaccin contre la COVID-19 grâce à la Facilité COVAX. Le Dr. José Fabella Memorial Hospital est un hôpital national de soins tertiaires pour femmes et nouveau-nés reconnu par l’OMS; ses programmes de soins néonataux essentiels ont permis de réduire la mortalité et la morbidité infantiles, ce qui fait de l’établissement un modèle à suivre dans la région du Pacifique occidental. Le premier lot de vaccins contre la COVID-19 obtenu par l’entremise de COVAX est arrivé aux Philippines le 4 mars 2021, et les vaccins ont été distribués aux travailleurs de la santé à partir du 6 mars.