Haïti éradique le tétanos maternel et néonatal | UNICEF Canada : Pour chaque enfant Skip to main content

En juillet 2016, le tétanos maternel et néonatal, une maladie douloureuse qui a tué 34 000 nouveau-nés à l’échelle mondiale en 2015 seulement, était sur le point d’être éradiqué en Haïti. Or, en septembre de cette même année, l’ouragan Matthew a frappé le pays, plongeant l’ensemble de la population dans une situation de crise et reportant à plus tard la validation de l’élimination du tétanos maternel et néonatal.

L’UNICEF annonce que le tétanos maternel et néonatal est éradiqué en Haïti

L’UNICEF et ses partenaires sont heureux d’enfin pouvoir annoncer que le tétanos maternel et néonatal a été officiellement éradiqué en Haïti; cette maladie est maintenant éliminée dans l’ensemble de l’hémisphère occidental.

Ce jalon remarquable en matière de santé publique n’aurait pas pu être atteint sans le soutien indéfectible de nos partenaires, dont Kiwanis InternationalLDS Charities, BD et d’autres. En 1999, lorsque l’Organisation mondiale de la Santé a fait de l’éradication du tétanos maternel et néonatal une priorité, la maladie coûtait encore la vie d’un nombre important de nouveau-nés et de mères dans 59 pays. En 2010, la lutte contre le tétanos maternel et néonatal a connu un nouvel élan lorsque l’UNICEF s’est associé à Kiwanis International pour lancer le projet Eliminate.

Grâce au travail de gouvernements nationaux, de l’UNICEF et de ses partenaires, le tétanos maternel et néonatal est encore une menace dans seulement 14 pays du monde.

haiti1.jpg
[Photo par Marco Dormino d’UNICEF USA.]

Qu’est-ce que le tétanos maternel et néonatal?

Le tétanos maternel et néonatal est une maladie extrêmement douloureuse qui tue un bébé toutes les 15 minutes. Cette maladie s’attrape après une exposition aux spores de bactéries Clostridium tetani, que l’on retrouve couramment dans la terre. Les nourrissons qui sont infectés pendant ou juste après l’accouchement meurent dans d’atroces souffrances.

Or, le tétanos maternel et néonatal est entièrement évitable, grâce à la vaccination et à des pratiques obstétricales hygiéniques. Et le prix est faible : trois doses du vaccin – l’achat des vaccins et du matériel d’injection coûte aussi peu que 63 cents – peuvent non seulement immuniser une femme, mais également ses futurs enfants.

La lutte pour l’éradication du tétanos maternel et néonatal se poursuit : aujourd’hui, les mères et leurs nouveau-nés meurent encore du tétanos, principalement en Afrique et en Asie du Sud, généralement dans les régions où les femmes vivent dans la pauvreté, ont un accès limité à des soins de santé et disposent de peu d’information sur l’hygiène pendant le travail et l’accouchement.

haiti2.jpg
[Photo par Michelle Marrion d’UNICEF USA.]

Quels sont les risques associés au tétanos maternel et néonatal?

Une fois la maladie contractée, le taux de fatalité peut s’élever à 100 % sans prise en charge hospitalière et se situe entre 10 et 60 % avec des soins hospitaliers. Le nombre exact de victimes du tétanos n’est pas connu, car un grand nombre de nouveau-nés et de mères meurent à la maison, et dans de tels cas, les naissances et les décès ne sont enregistrés.

L’éradication du tétanos maternel et néonatal en Haïti démontre que le programme de l’UNICEF est efficace, et qu’il ne peut continuer sans le soutien de ses partenaires, qui croient fermement que cette maladie devrait appartenir au passé. L’éradication du tétanos maternel et néonatal dans l’ensemble de l’hémisphère occidental est un accomplissement important dans la lutte pour la survie des enfants, et grâce à un soutien continu, l’UNICEF peut faire en sorte qu’aucune mère et qu’aucune famille n’ait à perdre un enfant en raison du tétanos.